Qui Peut Pardonner les Péchés ?!

Concept et Notions pour aider à mourir psychologiquement à soi-même
Répondre
Hors ligne Gemani
#1
Avatar du membre
Messages : 6730
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Qui Peut Pardonner les Péchés ?!

Message le 23 mai 2009, 21:06

PS115 Des Liturges rétributeurs, Les péchés sont scellés dans l'Ame, Le Mystère du baptême purifie les péchés

Et Marie répondit, elle dit : « Mon Seigneur, de quelle façon les baptêmes pardonnent-ils les péchés ?. Je t'ai entendu dire : Les Liturges rétributeurs poursuivent l'Ame, étant témoins de tous les péchés qu'elle commet, afin de la condamner dans les jugements. Maintenant donc, mon Seigneur, les Mystères du baptême effacent-ils les péchés qui sont entre les mains des Liturges rétributeurs, afin qu'ils les pardonnent ?. Dis-nous, mon Seigneur, de quelle façon les péchés sont absous ; nous voulons le savoir avec certitude ». Le Sauveur répondit, il dit à Marie : « Certes, tu as bien parlé. Ce sont les Liturges, réellement, qui témoignent de tous les péchés ; ils attendent dans les jugements, afin de s'emparer des Ames et prouver la culpabilité des pécheurs qui n'ont pas reçu de Mystères, ils les gardent dans le Chaos pour toujours et les châtient. Et les Receveurs rétributeurs ne peuvent dépasser le Chaos pour entrer dans les Hiérarchies qui sont au-dessus du Chaos et faire condamner les Ames qui sortent de ces régions. Ainsi donc, il n'est pas permis de contraindre les Ames qui ont reçu des Mystères et de les amener dans le Chaos afin que les Serviteurs rétributeurs les châtient. Cependant, les Liturges rétributeurs châtient les Ames des pécheurs qui n'ont pas reçu les Mystères, ils s'emparent d'elles et les conduisent au Chaos, où ils les gardent pour toujours. Mais ils n'ont pas le pouvoir de châtier les Ames qui ont reçu des Mystères, parce qu'ils ne sortent point de leurs régions, et s'ils sortent de leurs régions, ils ne pourront les contraindre ni les conduire dans le Chaos ».

Les péchés sont scellés dans l'Ame.

« Ecoutez encore que je vous dise en vérité la parole quant à la manière dont le Mystère du baptême pardonne les péchés. Ainsi donc, lorsque les Ames ont péché alors qu'elles étaient encore dans le monde, les Receveurs rétributeurs viennent certes afin de témoigner de tous les péchés qu'elles ont commis, de peur qu'elles ne sortent des régions du Chaos, afin qu'ils prouvent leur culpabilité dans les jugements qui sont en dehors du Chaos. Et l'Esprit faux devient un témoin de tous les péchés que l'Ame a commis, afin de pouvoir la condamner dans les jugements qui sont en dehors du Chaos, et non seulement il témoigne des péchés, mais il scelle les péchés et les attache à l'Ame, afin que tous les Archontes des châtiments des pécheurs puissent la reconnaître comme une Ame pécheresse et sachent le nombre de péchés qu'elle a commis par le nombre des sceaux que le faux Esprit a fixés en elle, et afin qu'elle soit châtiée selon le nombre de péchés qu'elle a commis. C'est ainsi qu'ils font avec toutes les Ames pécheresses ».

Le Mystère du baptême purifie les péchés.

« Ainsi donc, celui qui a reçu les Mystères des baptêmes, ces Mystères se convertissent en lui en un feu sage, extrêmement violent et grandiose, qui désintègre les péchés, et il pénètre dans l'Ame secrètement et il dévore tous les péchés que l'Esprit faux a incrustés en elle. Et lorsqu'il a terminé de purifier l'Ame de tous les péchés que l'Esprit faux a incrustés en elle, il entre dans le corps en secret et il pourchasse tous les persécuteurs et les sépare du côté de la partie du corps. Car il traque l'Esprit faux et la Destinée et les sépare de la Force et de l'Ame et il les place du côté du corps, de sorte que l'Esprit faux, la Destinée et le corps, il les sépare en une partie, alors que l'Ame et la Force, il les sépare en une autre partie. Le Mystère du baptême, quant à lui, demeure au milieu des deux, les séparant sans cesse l'une de l'autre, afin de les laver et de les purifier et qu'elles ne soient point souillées par la matière. Ainsi donc, Marie, voilà la manière dont les Mystères des baptêmes pardonnent les péchés et toutes les iniquités »
PS117 Du pardon des péchés par les grands Mystères

Marie reprit la parole, elle dit : « Mon Seigneur, j'ai encore d'autres questions à te poser. Ainsi donc, permets-moi de te les poser. Voici que nous connaissons la manière dont les baptêmes pardonnent les péchés. D'autre part, le Mystère des trois Espaces et les Mystères du Premier Mystère et les Mystères de l'Ineffable, de quelle façon pardonnent-ils les péchés ?, le font-ils aussi par les baptêmes, ou non ? ».

Le Sauveur répondit de nouveau, disant : « Non, cependant tous les Mystères des trois Espaces pardonnent à l'Ame tous les péchés qu'elle a commis depuis le commencement, dans toutes les régions des Archontes ou des Régisseurs. Et ils pardonnent aussi les péchés qu'elle commettra après, jusqu'au moment où chacun des Mystères sera devenu effectif par-devers lui ; je vous dirai l'heure où chacun des Mystères sera devenu effectif par-devers lui lorsque je vous parlerai de l'expansion du Plérôme. Et aussi, le Mystère du Premier Mystère et les Mystères de l'Ineffable absolvent l'Ame de tous les péchés et iniquités qu'elle a commis dans toutes les régions des Archontes ; et non seulement tout lui sera-t-il pardonné, mais ils ne lui imputeront aucun péché depuis cette heure jusqu'à l'éternité, à cause du don de ce grand Mystère et de sa gloire grandiose et prodigieuse »
PS118 Marie interprète les paroles de Jésus par le Psaume 31, Du pardon jusqu'à douze fois accordé aux grands Initiés

Lorsque le Seigneur eut dit ces paroles, il dit à ses disciples : « Comprenez-vous la façon dont je vous parle ? ». Marie répondit de nouveau, elle dit : « Oui, mon Seigneur, j'ai bien compris toutes les paroles que tu as dites. Ainsi donc, mon Seigneur, au sujet de la parole que tu as prononcée, à savoir : Tous les Mystères des trois Espaces pardonnent les péchés et les iniquités des Ames, David, le prophète, a prophétisé jadis sur cette parole, en disant : Heureux ceux dont les péchés et les iniquités ont été pardonnés. Et la parole que tu as dite : Le Mystère du Premier Mystère et le Mystère de l'Ineffable pardonnent à ceux qui ont reçu ces Mystères, et non seulement ils lui pardonnent les péchés qu'ils ont commis depuis le commencement, mais ils ne lui imputeront aucun péché depuis cette heure jusqu'à l'éternité, au sujet de cette parole, David a prophétisé autrefois, en disant : Bienheureux ceux à qui Dieu n'imputera pas leurs péchés, c'est-à-dire qu'on n'imputera pas leurs péchés à partir de cette heure à ceux qui auront reçu les Mystères du Premier Mystère et le Mystère de l'Ineffable ». Et le Sauveur dit : « Bien parlé, Marie, pure et spirituelle Lumière, c'est là l'explication de la parole ». Et Marie continua encore, elle dit : « Mon Seigneur, si un homme a reçu un Mystère des Mystères du Premier Mystère et qu'il transgresse les Mystères et qu'il pèche encore, et qu'ensuite il se repente et qu'il prie les Mystères pour son Mystère, lui pardonnera-t-on, ou non ? ».

Du pardon jusqu'à douze fois accordé aux grands Initiés.

Le Sauveur répondit, il dit à Marie : « En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui a reçu les Mystères du Premier Mystère et qui les transgresse douze fois et qui se repent douze fois, en implorant dans le Mystère du Premier Mystère, on lui pardonnera. Mais s'il transgresse après les douze fois, s'il enfreint encore les Mystères, jamais plus on ne lui pardonnera afin qu'il retourne vers son Mystère quel qu'il soit ; et il n'y aura pas de repentir pour cet homme, à moins qu'il n'ait reçu les Mystères de l'Ineffable qui est toujours miséricordieux et qui pardonne toujours »
PS119 De l'Initié qui pèche et meurt sans s'être repenti, Du pardon de ceux qui ont reçu les Mystères de l'Ineffable

Marie continua encore, elle dit : « Mon Seigneur, ceux qui ont reçu les Mystères du Premier Mystère, s'ils les transgressent et qu'ils laissent leur corps avant de s'être repentis, pourront-ils hériter le Royaume, ou non ?, car en réalité ils ont reçu le don du Premier Mystère ». Le Sauveur répondit, disant à Marie : « En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui a reçu des Mystères dans le Premier Mystère, qui a transgressé une première fois, une seconde et une troisième fois, et qui se désincarne avant de s'être repenti, son jugement est plus dur que tous les jugements, car sa demeure est au milieu des mâchoires du dragon des ténèbres extérieures, et en dernier lieu il sera gelé dans les châtiments et il périra pour toujours, parce qu'il a reçu le don du Premier Mystère et qu'il n'est pas resté en lui ».

Du pardon de ceux qui ont reçu les Mystères de l'Ineffable.

Marie prit la parole, elle dit : « Mon Seigneur, ceux qui ont reçu les Mystères de l'Ineffable et qui se sont détournés, qui ont péché et qui ont cessé d'avoir foi, et qui ensuite, pendant qu'ils sont encore vivants, se convertissent et se repentent, combien de fois seront-ils pardonnés ? ». Le Sauveur répondit, il dit à Marie : « En vérité, en vérité, je vous le dis : « Quiconque a reçu les Mystères de l'Ineffable sera pardonné non seulement une fois, quand il a péché et qu'il se repent, mais toutes les fois qu'il se repentira. S'il vient à violer les Mystères et qu'il se repente sincèrement, pendant qu'il est encore vivant, et qu'il implore l'un de ses Mystères, quel qu'il soit, il lui sera pardonné toujours, parce qu'il a reçu le don des Mystères de l'Ineffable et que ces Mystères sont miséricordieux et qu'ils accordent toujours le pardon ». Marie prit encore la parole, elle dit à Jésus : « Mon Seigneur, ceux qui ont reçu les Mystères de l'Ineffable et qui se sont détournés de nouveau, qui se sont remis à pécher, qui ont cessé d'avoir la foi et qui se sont désincarnés avant d'avoir pu se repentir, que leur arrivera-t-il ? ».

Et le Sauveur répondit, disant à Marie : « En vérité, en vérité, je vous le dis : Tous ceux qui ont reçu les Mystères de l'Ineffable, bénies certes sont les Ames qui ont reçu ces Mystères, mais qui s'en détournent, qui les transgressent et qui se désincarnent avant d'avoir pu se repentir, leur jugement est plus rigoureux que tous les jugements, extrêmement violent. Quand bien même ces Ames-là seraient nouvelles et qu'elles fussent venues au monde pour la première fois, elles ne retourneront pas dans les changements de corps à partir de cette heure et elles ne pourront plus rien faire, mais elles seront jetées au dehors dans les ténèbres extérieures, elles périront et n'auront plus jamais d'existence ». Après avoir dit ces choses à ses disciples, le Sauveur ajouta : « Comprenez-vous la manière dont je vous parle ? »
PS120 Si le sel perd sa saveur, De la compassion illimitée des Grands Mystères, De ceux qui ne se repentent pas

Marie lui répondit, elle dit : « Oui, mon Seigneur, j'ai compris les paroles que tu as dites. Ainsi donc, mon Seigneur, quant à la parole que tu as prononcée, à savoir : Bienheureux certes sont ceux qui ont reçu les Mystères de l'Ineffable ; cependant, s'ils s'en détournent, s'ils les transgressent ou qu'ils perdent leur foi, et qu'ils se désincarnent sans s'être repentis, ils ne méritent plus, à partir de ce moment, de retourner aux changements de corps, ni rien d'autre, mais ils seront jetés dehors dans les ténèbres extérieures, et ils périront dans cette région et ils n'auront plus d'existence pour toujours, au sujet de cette parole, tu nous as parlé autrefois en disant : Le sel est bon, mais s'il s'affadit, avec quoi salera-t-on ?, il n'est plus bon ni pour la terre ni pour le fumier, alors on le jette, c'est-à-dire qu'ils sont bienheureux ceux qui reçoivent les Mystères de l'Ineffable, mais une fois qu'ils les ont transgressés, ils ne sont plus dignes de retourner dans le corps à partir de cette heure, ni pour quoi que ce soit d'autre, alors on les jette dans les ténèbres extérieures pour qu'ils périssent dans cette région ». Et lorsqu'elle eut ainsi parlé, le Sauveur lui dit : « C'est bien, Marie, pure et spirituelle Lumière, telle est l'explication de la parole ». Et Marie continua encore, disant : « Mon Seigneur, tout homme qui a reçu les Mystères du Premier Mystère et les Mystères de l'Ineffable, qui ne les a point profanés et dont la foi en eux est sincère et sans hypocrisie, cet homme donc, s'il a péché de nouveau, à cause de la contrainte du Destin, et qu'il se soit repenti et qu'il ait prié de nouveau l'un des Mystères, combien de fois lui pardonnera-t-on ? ».

De la compassion illimitée des Grands Mystères.

Et le Sauveur répondit, disant à Marie, au milieu de ses disciples : « En vérité, en vérité, je vous le dis, tous ceux qui ont reçu les Mystères de l'Ineffable ainsi que les mystères du Premier Mystère, s'ils pèchent de nombreuses fois, par la force du Destin, et que, pendant qu'ils sont encore en vie, ils se repentent de nouveau et qu'ils demeurent dans l'un de leurs Mystères, quel qu'il soit, on leur pardonnera toujours, parce que ces Mystères sont miséricordieux et qu'ils octroient toujours le pardon. C'est pour cela que je vous ai dit que ces Mystères non seulement pardonnent les péchés qu'ils ont commis depuis le commencement mais ils ne les leur imputeront point à partir de ce moment, car je vous ai dit que ces Mystères recevront le repentir en tout temps et qu'ils pardonneront aussi les péchés qui auront été commis de nouveau ».

De ceux qui ne se repentent pas.

« D'autre part, si ceux qui ont reçu un Mystère des Mystères de l'Ineffable et des Mystères du Premier Mystère se remettent à pécher et qu'ils se désincarnent sans s'être repentis, ils seront eux aussi comme ceux qui ont transgressé et ne se sont point repentis, leur demeure sera aussi au milieu de la gueule du dragon des ténèbres, et ils périront et n'auront plus d'existence pour toujours. C'est pour cette raison que je vous ai dit que quiconque reçoit les Mystères, s'il connaît l'heure de sa désincarnation, il pourra veiller à ne pas pécher afin qu'il hérite le Royaume de la Lumière éternellement »
PS121 Etre toujours prêt à mourir, De la miséricorde infinie des Grands Mystères

Lorsque le Seigneur eut dit cela à ses disciples, il continua encore, leur disant : « Comprenez-vous la manière dont je vous parle ? ». Marie répondit, elle dit : « Oui, mon Seigneur, j'ai parfaitement saisi les paroles que tu as prononcées. Tu nous as dit autrefois à ce sujet : Si le maître de la maison savait à quelle heure de la nuit le voleur viendrait, il resterait éveillé et ne le laisserait pas entrer ». Et lorsque Marie eut ainsi parlé, le Sauveur lui dit : « Tu as bien parlé, Marie, c'est l'explication de la parole ». Le Sauveur continua encore, disant à ses disciples : « Maintenant donc, prêchez à tous les hommes qui auront reçu des Mystères dans la Lumière, leur disant : Attention à ne pas pécher, afin de ne pas accumuler mal sur mal et de peur que vous ne vous désincarniez sans vous être repentis et que vous ne deveniez étrangers pour toujours au Royaume de la Lumière ». Lorsque le Sauveur eut dit ces choses, Marie répondit, elle dit : « Mon Seigneur, grande est la miséricorde de ces Mystères qui pardonnent toujours les péchés ».

De la miséricorde infinie des Grands Mystères.

Le Sauveur répondit à Marie, il lui dit au milieu des disciples : « Si aujourd'hui un roi, qui est un être humain, accorde des présents aux hommes comme lui, s'il pardonne aux assassins et à ceux qui ont des rapports sexuels avec le sexe masculin, ainsi qu'au reste des péchés très graves qui méritent la peine de mort, si donc lui qui est un être humain fait cela, combien plus feront l'Ineffable et le Premier Mystère, qui sont les Seigneurs de tout le Plérôme, et qui ont l'autorité d'agir en toutes choses comme bon leur semble, afin de pardonner à tous ceux qui auront reçu des Mystères ?. Ou encore, si un roi en ce jour remet à un soldat un vêtement royal et qu'il l'envoie en des régions étrangères et que le soldat commette des meurtres et des atrocités de toute sorte qui méritent la peine de mort, et si on ne les lui impute pas parce qu'il est revêtu du vêtement royal, de combien plus bénéficieront ceux qui connaissent les Mystères des vêtements de l'Ineffable et du Premier Mystère, qui sont seigneurs sur tous ceux des Hauteurs et tous ceux des profondeurs ? »
PS122 Jésus met Pierre à l'épreuve, Explication par la parabole du figuier

Peu après, Jésus vit une femme qui vint faire repentance ; il l'avait baptisée trois fois et elle n'agissait pas encore de façon qui fût digne des baptêmes. Et le Sauveur voulut éprouver Pierre pour voir s'il était miséricordieux et s'il pardonnait comme il le leur avait ordonné ; il dit alors à Pierre : « Voici que j'ai baptisé cette Ame trois fois et même encore, à la troisième fois, elle n'a pas accompli ce qui est digne des Mystères de la Lumière. Pourquoi se fait-elle purifier si elle ne fait rien ?. Elle ne mérite donc plus d'avoir un corps. Ainsi donc, Pierre, accomplis ce Mystère qui retranche les Ames des héritages de la Lumière, fais ce Mystère afin de retrancher l'Ame de cette femme des héritages de la Lumière ». En disant ces paroles, le Sauveur voulait éprouver Pierre pour savoir s'il était miséricordieux et magnanime. Lors donc qu'il eut dit cela, Pierre dit : « Mon Seigneur, pardonne-lui cette fois encore, afin que nous lui donnions les Mystères Majeurs, et, si elle en est digne, permets-lui d'hériter le Royaume de la Lumière ; mais si elle n'est pas digne, tu pourras alors la retrancher du Royaume de la Lumière ». Lorsque Pierre eut ainsi parlé, le Sauveur comprit que Pierre était miséricordieux et magnanime comme lui. Lors donc que toutes ces choses eurent lieu, le Sauveur dit à ses disciples : « Avez-vous compris ces paroles, ainsi que le type de cette femme ? ».

Explication par la parabole du figuier.

Marie répondit, elle dit : « Mon Seigneur, j'ai bien compris les Mystères des choses qui se passent à l'égard de cette femme. Tu nous as parlé autrefois en parabole concernant ces choses, en disant : Un homme qui possédait un figuier dans sa vigne vint pour en chercher les fruits, mais il n'en trouva pas un seul ; il dit alors au vigneron : Voici trois ans que je viens chercher les fruits de ce figuier et que je n'en trouve aucun. Coupe-le donc, car pourquoi lui donner de la bonne terre si cela ne sert à rien ?. Mais le jardinier répondit, lui disant : Mon Seigneur, sois encore patient avec lui cette année, que je bêche autour de lui et que j'engraisse la terre, et s'il donne des fruits l'autre année, tu le laisseras, mais si tu ne trouves aucun fruit, alors tu le couperas. Voilà, mon Seigneur, l'explication de la parole ». Le Sauveur répondit, il dit à Marie : « Très bien, spirituelle Marie. C'est là l'explication de la parole »
PS123 Seuls les Mystères supérieurs peuvent pardonner les péchés

Marie continua encore, disant au Sauveur : « Mon Seigneur, si un homme qui a reçu les Mystères n'agit pas d'une manière qui soit digne des Mystères, mais s'il s'est remis à pécher et qu'ensuite il se soit repenti de nouveau, d'un repentir sincère et véritable, sera-t-il permis par la grande Loi que mes frères le restaurent dans le Mystère qu'il s'est mérité ou même qu'ils lui donnent un Mystère parmi les Mystères Mineurs ?, cela est-il permis ou non par la Loi ? ». Le Sauveur répondit, il dit à Marie : « En vérité, en vérité, je vous le dis, ni le Mystère qu'il a reçu, ni le Mystère Mineur ne pourront l'écouter pour pardonner ses péchés, mais les Mystères qui sont plus hauts que ceux qu'il a reçus, ce sont eux qui pourront l'écouter et lui pardonner. Ainsi donc, Marie, que tes frères lui donnent un Mystère supérieur à celui qu'il a reçu, afin que sa repentance soit acceptée et que ses péchés soient pardonnés ; parce que ce Mystère, il l'a reçu une autre fois, et parce que les Mystères Mineurs, il s'est élevé au-dessus d'eux, et ce Mystère, donc, qu'il a reçu, ne peut à la vérité l'écouter pour pardonner ses péchés ; mais le Mystère qui est plus haut que celui qu'il a reçu, c'est lui qui pardonne les péchés. Mais s'il a reçu les trois Mystères dans les deux Espaces ou dans le troisième à partir de l'intérieur, et qu'il les profane et qu'il pèche de nouveau, aucun Mystère ne l'écoutera pour l'aider dans sa repentance, ni celui qui est plus haut, ni celui qui est plus bas, aucun sinon le Mystère du Premier Mystère et le Mystère de l'Ineffable, parce que ce sont eux seuls qui pourront l'écouter et accepter son repentir ».

Marie prit la parole, elle dit : « Mon Seigneur, un homme qui a reçu jusqu'à deux ou trois Mystères dans le second Espace ou dans le troisième, et qui ne les a pas transgressés mais qui est demeuré dans sa foi avec droiture et sincérité, que lui arrivera-t-il ? »
PS124 Le sort du Gnostique qui pèche et ne se repent pas est plus terrible que celui du pécheur ignorant

Et le Sauveur répondit, disant à Marie : « Tout homme qui a reçu les Mystères dans le second et le troisième Espace et qui ne les a pas transgressés mais qui est demeuré dans sa foi avec droiture et sincérité, il lui est permis de recevoir des Mystères dans l'Espace qui lui plaît, depuis le premier jusqu'au dernier, parce qu'il n'a pas profané les Mystères ». Marie continua encore, elle dit : « Mon Seigneur, un homme qui a connu la Divinité et qui a reçu les Mystères de la Lumière, puis qui les transgresse et se remet à pécher, sans se repentir, et d'autre part un homme qui n'a pas trouvé la Divinité et qui ne l'a pas connue, et qui est aussi un pécheur et un impie, lorsque les deux se désincarnent, lequel des deux souffrira le plus dans les jugements finaux ? ». Le Sauveur répondit de nouveau, disant à Marie : « En vérité, en vérité, je vous le dis, l'homme qui a connu la Divinité et qui a reçu les Mystères de la Lumière, puis qui les a profanés sans faire repentance, souffrira dans les châtiments des jugements finaux en de grandes amertumes et des jugements beaucoup plus durs que ceux des impies et transgresseurs de la Loi qui n'ont pas connu la Divinité. Maintenant donc, celui qui a des oreilles pour entendre, qu'il entende ». Lorsque le Sauveur eut dit ces paroles, Marie s'avança, elle dit : « Mon Seigneur, mon Etre a des oreilles et j'ai compris toutes les paroles que tu as proférées. Tu nous as dit autrefois en parabole au sujet de cette parole : L'esclave qui connaît la volonté de son Maître et qui ne l'accomplit pas, recevra de grands coups ; mais celui qui ne la connaît pas et ne l'accomplit pas méritera de moins grands coups. Parce que celui à qui l'on a confié plus, on lui demande plus, et celui à qui l'on a donné plus, on exige plus de lui, c'est-à-dire, ô mon Seigneur, celui qui a déjà connu la Divinité et qui a rencontré les Mystères de la Lumière et qui les a transgressés, il sera condamné à des châtiments plus grands que celui qui ne les a pas connus. Voilà, mon Seigneur, l'explication de la parole »
chapitres extraits de http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... -livre.php

Hors ligne Gemani
#2
Avatar du membre
Messages : 6730
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Re: Qui Peut Pardonner les Péchés ?!

Message le 23 mai 2009, 21:11

PS128 Les disciples plaignent le sort des pécheurs, Comment sauver les Ames des pécheurs

Et lorsque le Sauveur eut dit cela à Marie, elle frappa sa poitrine et elle pleura, ainsi que tous les disciples, et elle sanglotait en disant : « Malheur aux pécheurs !, car leurs châtiments sont très nombreux ! ».

Marie s'avança, elle se prosterna sur les pieds de Jésus, elle les baisa et elle dit : « Mon Seigneur, sois encore patient avec moi et ne te fâche pas si je t'importune si souvent avec mes questions, car dorénavant je vais t'interroger sur toutes choses avec détermination ». Le Sauveur répondit à Marie, lui disant : « Demande toutes les choses que tu veux demander et je te les révélerai ouvertement et sans parabole ». Marie répondit, elle dit : « Mon Seigneur, si un homme juste a accompli tous les Mystères et qu'il ait un ami impie qui a commis toute espèce de péchés et qui mérite d'être jeté dans les ténèbres extérieures, mais si celui-ci ne s'est pas repenti et qu'il ait complété le nombre de retours dans les changements de corps, si en outre il n'a rien fait d'utile et que le moment soit venu pour lui de sortir de son corps ; si nous savons donc avec certitude qu'il a péché et qu'il mérite d'être précipité dans les ténèbres extérieures, que pouvons-nous faire pour le sauver des châtiments du dragon des ténèbres extérieures et lui permettre d'obtenir un corps approprié qui le fasse trouver les Mystères du Royaume de la Lumière, afin qu'il soit digne de s'élever dans les Hauteurs et d'hériter le Royaume de la Lumière ? ».

Comment sauver les Ames des pécheurs.

Le Sauveur répondit, il dit à Marie : « Si un homme pécheur mérite d'être précipité dans les ténèbres extérieures, ou s'il a péché selon les châtiments du reste des autres châtiments et ne s'est pas repenti, ou si c'est un pécheur qui a complété son nombre de retours dans les changements de corps et qui ne s'est pas repenti, si donc ces hommes sortent de leur corps et sont conduits dans les ténèbres extérieures, et si vous désirez les sauver des châtiments des ténèbres extérieures et de tous les jugements et qu'ils soient introduits dans des corps appropriés afin qu'ils puissent trouver les Mystères de la Lumière et qu'ils s'élèvent dans les Hauteurs et qu'ils héritent le Royaume de la Lumière, accomplissez le Mystère même de l'Ineffable, lequel pardonne toujours les péchés, et lorsque vous aurez fini d'accomplir ce Mystère, dites alors : L'Ame de cet homme que j'estime dans mon cœur, si elle est dans la région des châtiments des fosses des ténèbres extérieures, ou si elle est dans n'importe lequel des autres châtiments du dragon, qu'elle soit sortie de ces châtiments. Et si elle a complété son nombre de retours dans les changements de corps, qu'elle soit transportée devant la Vierge de la Lumière pour que la Vierge de la Lumière la scelle du sceau de l'Ineffable et qu'elle l'introduise au moment adéquat dans un corps juste qui lui permettra de trouver les Mystères de la Lumière, d'être digne, de s'élever dans les Hauteurs et d'hériter le Royaume de la Lumière. Et si elle a complété le cycle des changements de corps, que cette Ame soit amenée devant les sept Vierges de la Lumière qui président sur les baptêmes, afin que celles-ci les donnent à l'Ame, qu'elles la scellent du signe du Royaume de l'Ineffable et la conduisent dans les Hiérarchies de la Lumière. Voilà ce que vous direz lorsque vous accomplirez ce Mystère. En vérité je vous le dis, l'Ame pour laquelle vous aurez prié, si elle se trouve dans le dragon des ténèbres extérieures, ce dragon retirera la queue de sa bouche et la laissera sortir. Et si elle est dans les régions des jugements des Archontes, en vérité, je vous le dis, les Receveurs de Melchisédech s'en empareront, soit que le dragon l'ait laissée sortir, soit qu'elle se trouve dans les jugements des Archontes, en un mot les Receveurs de Melchisédech s'en empareront en n'importe quelle région où elle se trouvera, et ils la conduiront dans la région du Milieu devant la Vierge de la Lumière qui l'éprouvera et l'examinera pour voir le signe de l'Ineffable qu'elle porte en elle. Et si elle n'a pas encore parfait le nombre de retours dans les changements de corps, la Vierge de la Lumière la scellera d'un sceau particulier et, en un mois quelconque, elle la jettera dans un corps approprié qui trouvera les Mystères de la Lumière, qui deviendra digne et qui entrera dans les Hauteurs du Royaume de la Lumière. Et si cette Ame a complété son nombre de retours, la Vierge de la Lumière l'éprouvera alors et ne la châtiera pas parce que cette Ame a achevé son nombre de retours, mais elle la remettra aux sept Vierges de la Lumière, et les sept Vierges de la Lumière examineront cette Ame, elles la baptiseront dans leurs baptêmes, elles lui donneront l'Onction spirituelle et elles la conduiront au trésor de la Lumière, la plaçant dans la dernière Hiérarchie de la Lumière, jusqu'à l'ascension de toutes les Ames parfaites. Et lorsqu'on sera prêt à tirer les voiles de la région de ceux de la Droite, elles laveront cette Ame de nouveau, elles la purifieront afin de la placer dans les Hiérarchies du premier Sauveur qui est dans le trésor de la Lumière »
PS130 Des Initiés qui sont négligents, Du pouvoir des douze noms des douze Anges

Marie continua encore, disant au Sauveur : « Mon Seigneur, si un homme a reçu les Mystères qui sont dans le premier Espace à partir de l'extérieur, lorsque le temps de ces Mystères est accompli, et si cet homme continue de recevoir le Mystère de tous les Mystères qui sont à l'intérieur des Mystères qu'il a déjà reçus, et si cet homme-là a été négligent et qu'il a omis de prononcer la prière qui enlève la méchanceté des aliments qu'il mange et qu'il boit, et si à cause de la méchanceté de ces aliments, on l'a lié à la roue du Destin des Archontes et que par suite des éléments impurs qui le composaient il a été amené à pécher de nouveau, après l'accomplissement du temps pendant lequel le Mystère a puissance sur lui, car il a négligé de prononcer la prière qui retire la méchanceté des Ames et les purifie ; et si cet homme-là est sorti du corps sans s'être repenti, sans avoir reçu de nouveau les Mystères des Mystères qui sont à l'intérieur des Mystères qu'il a déjà reçus, ceux que l'on reçoit une fois de plus quand on se repent, afin que les péchés soient pardonnés ; et si, lorsqu'il est sorti du corps, nous avons su avec certitude qu'on l'a jeté au milieu du dragon des ténèbres extérieures, à cause des péchés qu'il a commis, et si cet homme n'a aucun secours dans le monde ni personne de compatissant qui puisse exécuter le Mystère de l'Ineffable, afin qu'il soit retiré du milieu du dragon des ténèbres extérieures et qu'il soit conduit au Royaume de la Lumière, dis-nous donc, mon Seigneur, que fera cet homme pour se sauver des châtiments du dragon des ténèbres extérieures ?. Non, Seigneur, ne l'abandonne pas, car il a souffert dans les persécutions et dans toute la divinité où il se trouve. O Seigneur, aie pitié de moi, afin qu'aucun des êtres qui nous sont chers ne soit dans un cas semblable, aie pitié de toutes les Ames qui sont dans cette situation, car c'est toi qui as la clé qui ouvre et ferme le Plérôme (l'Univers), et c'est ton Mystère qui contient tout. Ah !, mon Seigneur, aie pitié de toutes ces Ames qui ont prononcé tes Mystères en un seul jour et qui, en vérité, ont cru en tes Mystères sans hypocrisie. Ah !, mon Seigneur, accorde-leur le don de ta bonté et donne-leur le repos de ta miséricorde ».

Lorsque Marie eut dit ces choses, le Sauveur la proclama grandement bienheureuse, à cause des paroles qu'elle avait prononcées, et avec une grande compassion il lui dit : « Tous les hommes qui sont dans la situation que tu as décrite, pendant qu'ils seront encore vivants, donnez-leur le Mystère de l'un des douze noms des fosses du dragon des ténèbres extérieures, ceux que je vous donnerai lorsque j'aurai fini de vous expliquer l'émanation du Plérôme depuis l'intérieur jusqu'à l'extérieur et depuis l'extérieur jusqu'à l'intérieur ».

Du pouvoir des douze noms des douze Anges.

« Et tous ceux qui trouveront le Mystère de l'un des douze noms du dragon des ténèbres extérieures, ceux qui, même s'ils sont de grands pécheurs, auront reçu les Mystères de la Lumière, puis auront transgressé par le péché, ou n'auront accompli aucun Mystère du tout, ceux-là donc, lorsqu'ils auront complété leurs cycles de changements, s'ils sortent du corps sans s'être repentis et s'ils sont conduits dans les châtiments qui sont au milieu du dragon des ténèbres extérieures, s'ils demeurent dans les cycles et dans les châtiments qui sont au milieu du dragon, s'ils connaissent le Mystère de l'un des douze noms des Anges pendant qu'ils sont en vie, pendant qu'ils sont dans le monde, et s'ils prononcent l'un de leurs noms tandis qu'ils se trouvent au milieu des châtiments du dragon, alors, au moment où ils le prononceront, le dragon sera secoué par de grandes convulsions et la porte de la fosse où se trouveront les Ames de ces hommes s'ouvrira d'elle-même vers le haut, et l'Archonte de cette fosse où seront ces hommes les rejettera au dehors, car ils auront trouvé le Mystère du nom du dragon ».

Les Ames qui connaissent les noms sont conduites à Iéou.

« Et lorsque l'Archonte aura expulsé ces Ames, les Anges de Iéou, le Premier Homme, ceux qui gardent les fosses de cette région, se saisiront aussitôt de ces Ames pour les conduire devant Iéou, le Premier Homme, l'Envoyé de la première Hiérarchie, et Iéou examine les Ames, il les éprouve et il découvre qu'elles ont complété le nombre de leurs retours ; il n'est pas permis de les amener de nouveau dans le monde parce que c'est contre la Loi d'envoyer au monde des Ames qui ont été jetées dans les ténèbres extérieures. Si ces Ames ont parfait le nombre de leurs retours dans les changements de corps, les Receveurs de Iéou les garderont jusqu'à ce qu'on ait accompli pour elles le Mystère de l'Ineffable et qu'elles aient été transférées dans un corps approprié afin qu'elles trouvent les Mystères de la Lumière et qu'elles héritent le Royaume de la Lumière. Mais si Iéou les examine et qu'il trouve qu'elles ont complété leurs cycles ou leurs retours et qu'il n'est pas conforme à la Loi de les retourner de nouveau dans le monde, et qu'en outre le signe de l'Ineffable n'est pas avec elles, alors Iéou a pitié d'elles et les conduit devant les sept Vierges de la Lumière. Celles-ci les baptisent dans leurs baptêmes, mais ne leur donnent pas l'Onction spirituelle, et elles les conduisent au trésor de la Lumière, mais elles ne les placent pas dans les Hiérarchies de l'Héritage, parce qu'elles n'ont pas le signe ni le sceau de l'Ineffable en elles ; cependant, elles les sauvent de tous les châtiments et les placent dans la Lumière du trésor, seules et à l'écart jusqu'à l'ascension du Plérôme. Et au moment où seront déchirés les voiles du trésor de la Lumière, on épurera ces Ames de nouveau, on les purifiera encore et on leur donnera une autre fois les Mystères, et on les placera dans la dernière Hiérarchie qui est dans le trésor afin qu'ainsi elles soient sauvées de tous les châtiments des jugements. Et lorsque le Sauveur eut dit cela, il ajouta : Comprenez-vous la manière dont je vous ai parlé ? ».

Se faire un ami de Mammon l'Inique.

Marie répondit encore, disant : « Mon Seigneur, c'est la parole que tu nous as dite autrefois en parabole, à savoir : Faites-vous un ami de Mammon l'Inique, afin que si vous êtes laissés pour compte, il puisse vous accueillir dans ses tabernacles éternels. Et qui est Mammon l'Inique, sinon le dragon des ténèbres extérieures ?. Ce qui veut dire que celui qui comprendra le Mystère de l'un des noms du dragon des ténèbres extérieures, s'il est abandonné dans les ténèbres extérieures ou s'il a complété les cycles des changements de corps, et qu'il prononce le nom du dragon, il sera sauvé des ténèbres et il sera reçu dans le trésor de la Lumière. Voilà la parole, mon Seigneur ». Le Sauveur répondit, disant à Marie : « Très bien, Marie, pure et spirituelle ; c'est la l'explication de la parole »
PS148 Un châtiment pour chaque péché, Le plus grand des pécheurs s'il se repent peut hériter le Royaume

Un châtiment pour chaque péché.

Et Marie dit : « Un homme qui a commis tous les péchés et toutes les iniquités, et qui n'a pas trouvé les Mystères de la Lumière, recevra-t-il ses châtiments en une seule fois ? ». Et Jésus lui répondit : « Non, il les recevra séparément. S'il a commis trois péchés, il recevra trois châtiments ».

Le plus grand des pécheurs s'il se repent, peut hériter le Royaume.

Et Jean dit : « Un homme qui a commis tous les péchés et toutes les iniquités, si à la fin il trouve les Mystères de la Lumière, peut-il être sauvé ? ». Jésus lui répondit : « L'homme qui a commis tous les péchés et toutes les iniquités, s'il trouve finalement les Mystères de la Lumière et les met en pratique, s'il les accomplit et s'il cesse de pécher, il héritera le trésor de la Lumière ».

Du temps favorable pour l'incarnation des Ames sur Terre.

Et Jésus dit à ses disciples : « Lorsque la Sphère tournera, de façon que Kronos et Arès viendront en arrière de la Vierge de la Lumière, et que Zeus et Aphrodite viendront en avant d'elle, tout en étant dans leurs propres Æons, alors les voiles de la Vierge s'écarteront d'eux-mêmes et elle sera dans l'allégresse à ce moment-là, quand elle verra ces deux étoiles de lumière devant elle ; et toutes les Ames qu'elle aura jetées en cette heure dans l'espace des Æons de la Sphère, afin qu'elles viennent dans le monde, seront justes et bonnes, et elles trouveront les Mystères de la Lumière dès la première fois qu'elles viendront, ou sinon elles trouveront les Mystères de la Lumière la seconde fois. Si Arès et Kronos apparaissent devant la Vierge de la Lumière, et Zeus et Aphrodite en arrière d'elle, de sorte qu'elle ne les voit pas, toutes les Ames qu'elle jettera en cette heure dans les créatures de la Sphère seront perverses et colériques, et elles ne trouveront point les Mystères de la Lumière ».

Les disciples implorent la miséricorde de Jésus.

Et lorsque Jésus eut dit ces paroles à ses disciples au milieu de l'Amenti, les disciples s'écrièrent et se prosternèrent en pleurant, ils dirent : « Malheur aux pécheurs sur lesquels pèsent l'indifférence et l'oubli des Archontes, jusqu'à ce qu'ils sortent du corps et qu'on les conduise dans les châtiments. Sois miséricordieux pour nous, aie pitié de nous, fils de Dieu, aie de la compassion pour nous afin que nous soyons sauvés de ces châtiments et de ces jugements qui ont été préparés pour les pécheurs, car nous aussi nous avons péché, notre Seigneur et notre Lumière »

chapitres extrait de http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... -livre.php

Hors ligne Gemani
#3
Avatar du membre
Messages : 6730
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Re: Qui Peut Pardonner les Péchés ?!

Message le 30 octobre 2010, 19:41

PS103 Marie interroge le Sauveur, De l'homme vertueux qui n'a pas reçu les Mystères avant de mourir

Et il advint que lorsque Jésus eut terminé de dire ces paroles à ses disciples, Marie s'avança et elle dit au Sauveur : « Mon Seigneur, eh bien !, l'homme juste qui est parfait dans toutes les vertus, l'homme qui n'a jamais péché, sera-t-il tourmenté ou non par les châtiments et les jugements ?. Cet homme-là sera-t-il conduit au Royaume des Cieux, ou non ? ».

De l'homme vertueux qui n'a pas reçu les Mystères avant de mourir.

Et le Sauveur répondit à Marie : « Un homme juste qui s'est rendu parfait en toute vertu et qui n'a jamais commis aucun péché, et qui n'a jamais reçu les Mystères de la Lumière, lorsque le temps sera venu où il devra laisser son corps, alors les Receveurs de l'un des triples Pouvoirs, parmi lesquels il y en a un grand, viendront aussitôt s'emparer de l'Ame de cet homme et l'enlever des mains des Receveurs rétributeurs ; ils passeront trois jours à circuler avec elle dans toutes les créations du monde. Après ces trois jours, ils la conduiront dans le Chaos pour l'amener à tous les châtiments des jugements et l'envoyer à tous les jugements. Et les feux du Chaos ne la tourmenteront pas beaucoup, seulement en partie et pour un temps bref : Et ils auront vite pitié d'elle, afin de la faire sortir du Chaos et de la conduire par le chemin du Milieu à travers tous les Archontes. Et eux, les Archontes, ne la châtieront pas par leurs jugements sévères, mais le feu de leurs régions l'affectera en partie. Et lorsqu'elle sera conduite à la région de Iakthanabas, l'impitoyable, il sera incapable de la châtier réellement par ses jugements cruels, mais il la retiendra pour un temps bref et le feu de ses châtiments l'affectera alors en partie. Puis, de nouveau on aura vite pitié d'elle et en la fera sortir de ces régions-là et de tous les châtiments. Mais on ne l'amènera pas dans les Æons, afin que les Archontes des Æons ne la prennent pas de force ; mais on l'amènera sur le sentier de la lumière du soleil jusqu'à la Vierge de la Lumière. La Vierge l'éprouvera et la trouvera pure de tout péché, mais elle ne permettra pas qu'on la conduise à la Lumière, parce qu'elle n'a pas avec elle le signe du Royaume du Mystère. Mais elle la scellera d'un sceau supérieur, afin qu'on la jette dans le corps des Æons de la vertu, ce corps sera bon pour trouver les signes des Mystères de la Lumière afin d'hériter le Royaume de la Lumière pour toujours. Si au contraire l'homme a péché une fois, ou deux ou trois, on le ramènera alors dans le monde selon le type de péchés qu'il aura commis, et je vous en dirai le type lorsque j'aurai fini de vous parler de l'expansion de l'Univers. Mais en vérité, en vérité, je vous le dis, même si un homme vertueux n'a commis aucun péché, il ne pourra être conduit au Royaume de la Lumière, parce que le signe du Royaume des Mystères n'est pas en lui ; en un mot, il est impossible d'amener des Ames dans la Lumière sans les Mystères du Royaume de la Lumière »
PS104 Jean interroge Jésus, Les disciples doivent pardonner une multitude de fois, De la récompense des sauveurs d'Ames

Et lorsque Jésus eut achevé de dire ces paroles à ses disciples, Jean s'avança et il dit : « Mon Seigneur, imagine un homme pécheur et transgresseur en toute chose de ta Loi, rempli d'iniquités, mais qui a cessé de faire le mal pour le Royaume des Cieux, qui a renoncé au monde entier et à toute la matière qui est en lui, et à qui dès le commencement nous avons donné les Mystères de la Lumière qui sont dans le premier Espace à partir de l'extérieur ; et s'il a reçu les Mystères et que peu après il retombe dans ses transgressions mais qu'après cela il se reconvertisse et cesse ses péchés, qu'il renonce au monde entier et à toutes les choses matérielles qui sont en lui, de sorte qu'il éprouve de nouveau le repentir et que nous sachions qu'en vérité il aspire ardemment aux choses de Dieu, si alors nous lui donnons le second Mystère du premier Espace qui est à l'extérieur et que, semblablement encore, il retombe, il transgresse et s'abandonne aux péchés du monde, mais qu'il revienne encore et cesse d'être dans le péché et qu'il renonce de nouveau au monde entier et à toute la matière qu'il y a en lui, et qu'il se repente une autre fois, et que, sachant avec certitude qu'il n'est pas un farceur ou un hypocrite, nous lui donnions les Mystères du commencement qui sont dans le premier Espace extérieur ; et semblablement encore, s'il retombe dans le péché et qu'il commette toute espèce de péchés, veux-tu que nous lui pardonnions jusqu'à sept fois et que nous lui donnions sept fois les Mystères qui sont dans le premier Espace extérieur, oui ou non ? ».

Les disciples doivent pardonner une multitude de fois.

Le Sauveur répondit à Jean, lui disant : « Non seulement pardonnez-lui jusqu'à sept fois, mais, en vérité je vous le dis, pardonnez-lui sept fois un grand nombre de fois et donnez-lui chaque fois les Mystères qui sont depuis le commencement dans le premier Espace extérieur. Peut-être gagnerez-vous l'Ame de ce frère, afin qu'il hérite le Royaume de la Lumière. C'est pourquoi, lorsque vous m'avez demandé autrefois : Si notre frère pèche contre nous, veux-tu que nous lui pardonnions jusqu'à sept fois ?. Je vous ai répondu : Non seulement jusqu'à sept fois, mais jusqu'à soixante-dix fois sept fois. Ainsi donc, pardonnez-lui une multitude de fois et donnez-lui à chaque fois les Mystères qui sont dans le premier Espace qui est à l'extérieur. Peut-être gagnerez-vous l'Ame de ce frère, pour qu'il hérite le Royaume de la Lumière ».

De la récompense des sauveurs d'Ames.

« En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui conservera dans la vie et qui sauvera une seule Ame, en plus de la dignité qu'il possède dans le Royaume de la Lumière, il recevra une autre dignité pour l'Ame qu'il aura sauvée ; de sorte que celui qui sauvera une foule d'Ames, en plus de la dignité qu'il a dans la Lumière, il recevra une foule d'autres dignités pour les Ames qu'il aura sauvées »
PS105 Jean interroge encore Jésus

Lorsque le Sauveur eut ainsi parlé, Jean s'avança et dit : « Mon Seigneur, supporte que je t'interroge, car à partir de maintenant je vais commencer à t'interroger sur toutes les choses concernant la manière dont nous devons proclamer ton enseignement à l'humanité. Si donc je donne à ce frère un Mystère de ceux du commencement qui sont dans le premier Espace à partir de l'extérieur, et que je lui donne en outre d'autres Mystères et qu'il ne fait pas ce qui est digne du Royaume des Cieux, veux-tu que nous le fassions passer aux Mystères du second Espace ?. Peut-être gagnerions-nous l'Ame de ce frère, qu'il se repentirait et qu'il hériterait le Royaume de la Lumière. Voudrais-tu donc que nous le fassions entrer dans les Mystères qui sont dans le second Espace, oui ou non ? »
PS106 La limite du pouvoir de pardonner les péchés, Explication de deux paroles anciennes, Au sujet du pardon des péchés

Et le Sauveur répondit à Jean : « Si c'est un frère qui n'est pas un farceur ou un hypocrite et qu'il aspire vraiment aux choses de Dieu, si vous lui avez donné une foule de fois les Mystères du commencement et que, par la force des éléments du Destin, il n'a pas accompli ce qui est digne des Mystères du Royaume de la Lumière, alors pardonnez-lui, faites-le entrer et donnez-lui le premier Mystère qui est dans le second Espace. Peut-être gagnerez-vous l'Ame de ce frère-là. Et s'il n'a pas réalisé ce qui est digne des Mystères de la Lumière, s'il a transgressé à maintes reprises, commettant divers péchés, et que plus tard il soit revenu encore, éprouvant un grand repentir, renonçant au monde entier et à tous ses péchés, et que vous sachiez avec certitude que ce n'est pas un hypocrite et qu'il aspire vraiment aux choses de Dieu, alors tournez-vous de nouveau vers lui, pardonnez-lui, faites-le entrer et donnez-lui le second Mystère dans le second Espace du Premier Mystère. Peut-être que vous gagnerez l'Ame de ce frère et qu'il héritera le Royaume de la Lumière. Et encore une fois, si dans les faits il ne se montre pas digne des Mystères mais qu'il transgresse de nouveau, commettant divers délits et qu'ensuite il revienne repenti, renonçant au monde entier et à toutes les choses qu'il renferme, s'il abandonne le péché et que vous sachiez vraiment que ce n'est pas un farceur ou un hypocrite mais qu'il désire ardemment les choses de Dieu, tournez-vous de nouveau vers lui, pardonnez-lui et acceptez sa repentance, car le Premier Mystère est la compassion et la miséricorde mêmes. Faites entrer cet homme aussi et donnez-lui successivement les trois Mystères qui sont dans le second Espace du Premier Mystère.

Mais si cet homme-là transgresse encore, commettant divers péchés, à partir de ce moment vous ne pourrez plus lui pardonner ni accepter son repentir, cependant qu'il soit parmi vous comme un scandale et comme un transgresseur. Car en vérité je vous le dis : Ces trois Mystères seront témoins de son dernier repentir ; et il n'aura pas de repentir à partir de ce moment-là. Car en vérité je vous le dis, l'Ame de cet homme ne reviendra pas dans le monde à partir de ce moment mais elle restera dans les demeures du dragon des ténèbres extérieures ».

Explication de deux paroles anciennes.

« Car c'est en relation avec les Ames de tels hommes que je vous ai parlé autrefois en parabole, vous disant : Si ton frère pèche contre toi, attire-le dans un coin et traitez la question entre toi et lui, seul à seul ; s'il t'écoute, tu auras gagné ton frère, s'il ne t'écoute pas, amène avec toi un autre frère ; s'il n'écoute pas, ni toi ni cet autre frère, conduis-le à l'assemblée. S'il n'écoute pas plus ces autres, qu'il soit pour vous comme un transgresseur et une pierre d'achoppement. C'est-à-dire, si un homme n'est pas digne dans le premier Mystère, donnez-lui le second, et s'il n'est pas digne dans le second, donnez-lui successivement les trois, c'est ce que représente l'assemblée, et s'il n'est pas digne dans le troisième Mystère, qu'il soit pour vous comme une pierre d'achoppement et comme un transgresseur.

Et la parole que je vous ai dite autrefois, à savoir : Toute chose ne sera tenue pour certaine qu'au moyen de deux ou trois témoins, cela signifie que ces trois Mystères témoigneront de son dernier repentir ; et en vérité je vous le dis, si cet homme se repent, aucun Mystère ne pourra lui pardonner ses péchés, et son repentir ne pourra être accepté ni être écouté par aucun Mystère, excepté par le premier Mystère du Premier Mystère et les Mystères de l'Ineffable. Eux seuls recevront le repentir de cet homme et lui pardonneront ses péchés, parce que ces Mystères en vérité sont pleins de compassion et de miséricorde et ils pardonnent toujours.

Lorsque le Seigneur eut dit ces paroles, Jean continua encore d'interroger, disant au Sauveur : Mon Seigneur, si un pécheur invétéré a renoncé au monde entier et à toutes les choses qu'il contient, à tous ses péchés et à tous ses intérêts, si nous l'avons éprouvé et que nous ayons constaté que réellement il ne nous trompe pas mais qu'il aspire vraiment et sincèrement aux choses de Dieu, et que nous sachions en outre qu'il est devenu digne des Mystères du second et du troisième Espaces, voudrais-tu que nous lui donnions les Mystères du second Espace et du troisième, afin qu'il reçoive les Mystères de l'héritage de la Lumière ?. Alors est-ce que tu le voudrais, ou non ? ».

Toujours au sujet du pardon des péchés.

« Et le Sauveur répondit, il dit à Jean au milieu des disciples : « Si vous savez avec certitude que cet homme a renoncé au monde entier, à tous ses intérêts, à toutes ses relations et à tous ses péchés ; si vous savez vraiment qu'il n'est pas un rusé et qu'il n'est pas un hypocrite et qu'il n'est pas simplement curieux de connaître les Mystères et de savoir comment ils se déroulent, et qu'il aspire réellement aux choses de Dieu, alors ne les lui cachez point ; mais donnez-lui les Mystères du second Espace et du troisième ; et vous-mêmes éprouvez-le, afin de savoir de quel Mystère il est digne, et donnez-lui celui dont il est digne et ne le lui cachez pas, car si vous le lui cachez, vous serez passibles d'une grande condamnation. Si, lorsque vous lui aurez donné une fois les Mystères du second Espace ou du troisième, il retourne encore au péché, vous recommencerez de nouveau une seconde fois, jusqu'à la troisième fois ; s'il continue encore de pécher, n'insistez plus à lui donner les Mystères, car ces trois Mystères seront témoins contre lui dans sa dernière repentance ; et en vérité, je vous le dis, celui qui donnera de nouveau des Mystères à cet homme dans le second ou dans le troisième Espace, sera passible d'un grande condamnation. Mais que cet homme soit pour vous comme une transgression et comme une pierre d'achoppement. En vérité, je vous le dis, l'Ame de cet homme ne peut retourner dans le monde à partir de ce moment ; et sa demeure sera au milieu des mâchoires du dragon des ténèbres extérieures, la région des pleurs et des grincements de dents ; et dans la dissolution du Plérôme, son Ame sera gelée, et elle périra dans le dur froid et le feu violent, et elle n'aura plus d'existence éternellement. Même si encore, il se convertit, qu'il renonce au monde entier, à tous ses intérêts et à tous ses péchés, et qu'il fasse montre d'un grand repentir, aucun Mystère ne pourra recevoir son repentir, aucun ne l'écoutera pour avoir pitié de lui et pour lui pardonner ses péchés, excepté le mystère du Premier Mystère et le Mystère de l'Ineffable : ceux-là seuls recevront le repentir de cet homme et lui pardonneront ses péchés, parce que ces Mystères sont miséricordieux et compatissants et ils pardonnent toujours les péchés »
Chapitres extraits de http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... -livre.php

Hors ligne Gemani
#4
Avatar du membre
Messages : 6730
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Re: Qui Peut Pardonner les Péchés ?!

Message le 7 juillet 2015, 07:02

Le cas Marie-Madeleine :
Le plus grave est que chaque défaut est un véritable démon que nous portons à l'intérieur de nous. On dit que le Grand Kabire Jésus sortit Sept Démons du corps de Marie Madeleine ; oui, les SEPT PÉCHÉS CAPITAUX. Mais, ces sept se multiplient avec d'autres, beaucoup d'autres sept, et à la fin, chacun de ces Sept Démons est une tête de légion. Quand on demanda au possédé de l'Évangile Christique :

- Quel est ton nom ? Il répondit :

- Mon nom est LÉGION !...

Alors, quel est le nom de chacun d'entre nous ? « Légion ! », car nous portons à l'intérieur de nous des légions de défauts psychologiques, des légions de Démons. Chacun de ces Démons est un Moi. En conclusion : le Moi n'est pas quelque chose d'individuel, le Moi est une somme de Mois ; nous portons en nous le Moi Pluralisé, le Moi est multitude.
passage extrait de http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... olaire.php

Tout dans la vie n'est qu'une question d'habitudes. Un fornicateur est un sujet qui a habitué ses organes génitaux à cohabiter intensément ; mais, si ce même sujet change l'habitude de cohabiter par l'habitude de ne pas cohabiter, alors il se transforme en une personne chaste. Nous avons par exemple le cas étonnant de Marie-Madeleine, la fameuse prostituée. Marie-Madeleine devint la fameuse Sainte-Marie Madeleine, prostituée repentie.
Marie Madeleine devint la chaste disciple du Christ.
passage extrait de http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... lution.php

Comprenons bien que chacun des défauts psychologiques que nous avons en nous est comme un démon ou une sorte d'entité ténébreuse. Dans les Évangiles nous pouvons lire que le grand Kabire Jésus, le Christ, a expulsé du corps de Marie-Madeleine sept démons (cf. Marc VIII, 2), qui incarnent les sept péchés capitaux à l'intérieur de tout individu ; ces sept démons se multiplient par sept, et par sept encore, et ainsi de suite, de sorte que le grand Kabire a chassé du corps de Marie-Madeleine une « légion » de démons.
passage extrait de http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... -Salut.php

et regardez bien la suivante :
On dit que Jésus de Nazareth retira sept démons du corps de Marie-Madeleine, sept egos, vive personnification des sept péchés capitaux.

Sans aucun doute, chacun de ces sept démons est à la tête d'une légion ; nous devons par conséquent admettre comme corollaire que le Christ intime a pu chasser du corps de Marie-Madeleine des milliers d'egos.
passage extrait de http://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... ogique.php

Ce n'est plus Jésus Christ mais le Christ intime qui à chassé les démons de marie-Madeleine ! Le Christ Intime de qui ? de Marie-Madeleine ? de Jésus ? Je laisse en suspend !

Dans l'Homme Absolu d'Oscar Uzcategui, Samael devant ses disciples retire un Ego d'une personne venue le voir. On rajoute que si cet Ego n'avait pas été retiré, cette personne aurait quitté la gnose et n'aurait pas pris une grande part dans la diffusion de la Gnose.

Donc il me semble que certains Grands maîtres bien qu'ils disent qu'ils ne peuvent pas faire le travail à notre place, peuvent quand même nous subtiliser nos Egos. Je crois que beaucoup de ceux que Jésus a croisé, ont justement bénéficié de la remise exceptionnelle de péchés divers. C'est pourquoi les aveugles voyaient, les boiteux ne boitaient plus, ceux qui touchaient la robe de Jésus étaient guéri par leur foi, bien que c'était une foi tournée vers l'extérieur d'eux-même... elle avait ouvert quelque chose en eux.

Maintenant, imaginer que Jésus-Christ a intentionnellement retiré les 7 légions à Marie-Madeleine, c'est à dire lui épargner le travail correspondant, ce serait le cadeau le plus inestimable que l'on puisse faire... On dit que beaucoup des apôtres étaient jaloux de la relation privilégiée entre Marie-Madeleine et Jésus... on parle de baisers... mais seuls ceux qui vont dans les archives akashiques savent de quoi il en retourne.

Mais un jour, je saurais bien le fin mot de l'histoire... Marie-Madeleine a bénéficié de l'enseignement du divin rabbi. Dans la Pistis-Sophia, elle a été souvent encouragée par Jésus pour donner les réponses aux questions qui taraudaient les uns et les autres de ses proches disciples...

Répondre

Retourner vers « Facteur n°1 : Mourir »