muse l man

Répondre
Hors ligne tmecap
#1
Messages : 234
Enregistré le : 15 février 2019
Localisation : aude
Sexe :
Zodiaque :

muse l man

Message le

Difficile de commencer ce sujet,

Hélas, je dois y passer, car il fait que souvent au fond de moi bouger des sentiments qui ne devraient pas être...

Tout débute il y a quelques jours alors que je partais au travail.
La chance en ce moment il n'y a personne sur les routes, et donc il est facile de voir les voitures que l'on peut croiser...

Et me voilà à croiser une voiture noire, avec une femme au volant et son mari assis bien confortablement à côté...

Jusque la on est sur une scène des plus banales, mais voilà.
La religion avait touché cette voiture.

Il est difficile pour moi de comprendre comment une telle mauvaise foi ne peut pas crever les yeux...

(Il y a quelques semaines de ça, on a eu ma sœur et mon frère avec mes parents le dimanche à manger, et passer la journée.
Puis à la fin de la journée le soir ma sœur est partie, et mon frère resté pour quelques jours. Ma sœur disait, je reviendrais jeudi car c'est mon jour de repos, et ça me fait plaisir de vous voir...
Cela fait des années que c'est tendu entre mon frère et ma sœur, et je trouvais agréable qu'on puisse enfin trouver un terrain où tout le monde puisse faire un effort...
C'est tendu juste parce que les parents n'ont pas fait leur travail, soit dit en passant.
Le surlendemain, ma sœur appelle en disant, les enfants sont couverts de boutons je pense qu'ils ont attrapé une varicelle... Et elle demande si elle peut quand même venir Jeudi, car elle ne veut pas contaminer les cousins...
Nous répondons qu'on s'en fiche que nos enfants l'ont eu, et puis ce n'est pas très grave ça développe les antis corps... Ma belle sœur horrifiée dit qu'il est hors de question... Et donc qu'elle préfère ne pas les voir.
Soit dit en passant on est contagieux avant la sortie des boutons. Mais ce n'est qu'une rumeur...
Fin de l'histoire, ma sœur n'est pas venue, et le pince fesse peut continuer. Pilate a pu gagner un peut plus de gloire auprès du père... en évinçant un possible concurrent. De quoi, seul lui le sait…
La vie vient sur ces entre fait.
On est chez les pinces fesses, et donc il y a les autres :razz: et nous :cool: . Donc ma belle sœur demande à ma mère de garder ses enfants, car l'école est fermée. Ma mère accepte bien sur...
Comme ils sont plus fort que tout le monde, elle glisse dans la conversation, ne vous inquiétez pas je pense qu'ils ont déjà attrapé le virus, ils commencent déjà à tousser, et avoir mal à la gorge... :eek: Super cadeau… « To bib or not to bib »
Je n'ai pas pu m'empêcher d'envoyer une question sur whatapps...:
Je ne comprends pas comment la varicelle peut déranger et pas le korona. :mrgreen:

Depuis il me fait la tête... :mad:

Vexés ils sont partis dans leur demeure près de l'alsace, et visiblement ils se refilent le virus tranquillement après une semaine de psychose...
Mon père est venu m'engueuler pour me dire que je n'avais pas à chercher de la zizanie là ou il n'y en avait pas, ma mère a répondu qu'elle avait une autre maison qui peut faire quarantaine, et pas plus de réponses...)

Rien avoir avec le steak, c'est pour ça que c'est entre parenthèses...

Que peuvent faire ces deux histoires ensembles?

Le seul problème c'est que dans cette voiture il y avait une femme au volant, (au travail, ça veut dire), avec un voile sur sa tête... On aurait pu croire qu'elle avait de la chance de ne pas porter la burca... Mais en cette saison il serait préférable d'en porter…au minimum…
Outre le fait que c'est habituelle de voir ceci, et ce doit être un pécher que doit porter la femme pour toutes les insalubrités qu'elle a pu faire… Que seul l’homme peut se rappeler bien sur…
Ici comble du bonheur, le mari était condescendant, et donc laissait sa femme dans tout son privilège, et donc sans burca, mais quand à lui fier comme un pape, portait le masque. :mrgreen:
Dommage je n'ai pas eu le temps de sortir l'appareil photo et prendre un arbre... En fait rigolant de voir l'incongruité de la situation ça ne m'est même pas venu à l'idée :mdr:

:cry: et me revoilà dans le pécher... Un scène qui n'a aucun sens me fait du sentiments :twisted:

Quelle horreur pourquoi une telle chose m'émeut?

Hors ligne Paul
#2
Avatar du membre
Messages : 342
Enregistré le : 03 décembre 2016
Localisation : FRANCE
Sexe :
Zodiaque :

Message le

Cher Antoine,

Tu as décris la situation, peux-tu maintenant poser des questions concrètes et précises ?

Car ici, je ne vois qu'un sujet avec un titre fantaisiste, et deux histoires distinctes. :???:

Hors ligne tmecap
#3
Messages : 234
Enregistré le : 15 février 2019
Localisation : aude
Sexe :
Zodiaque :

Message le

zut, pourtant c'était clair dans ma tête... je croyais que tu m'aiderais plus :cry:


Excuse-moi.

J'aimerai comprendre plusieurs faits qui se produisent au fond de moi et qui ne me plaisent pas. Le fait est que je peux les éviter, et ne pas m'identifier à eux, mais comme ils reviennent, je suppose donc qu'ils sont sur des niveaux de conscience auquel je n'ai pas accès, et donc d’où je ne peux pas endiguer les effets.

Nécessairement, je me retrouve avec une réaction sentimentale.

D'un côté si ça peut m'aider à mieux me comprendre. D'un autre à descendre plus en profondeur dans les niveaux de conscience. Et enfin libérer un peu plus mon essence ce serait assez formidable...

Je ne pense pas que les trois fait soient réellement différents les uns des autres, donc c'est plus le même lièvre attaqué par trois angles différents :ugeek: ...


Je m'excuse d’ores et déjà pour mon manque de diplomatie, et les difficultés que je peux avoir pour m'exprimer sur ce genre de sujet. Ainsi très maladroitement je vais m'attaquer à des sujets, et je dirai certainement des choses que je ne pense pas. Je vous remercie de ne pas juger trop durement mes écris, car ils ne seront que le fait de passage à travers des miroirs que je n'ai pas pu encore épurer, et qui faussent encore ma vision me rendant malheureux...

Mon écriture sera donc maladroite, blessante, ou extrême... Je vous en conjure si j'avais trouvé meilleur solution pour arriver à mes fins, je les aurais prises. Héla mes incapacités, incompétences, et mes manques font que je ne suis que là un animal qui se bat contre lui même.

Je vais commencer par le début et la religion. Il faut commencer par un bout...^^

Pour moi les 4 religions, ne sont que le reflet des 5 sentiments, je veux dire, la colère, la joie, la peur, l'amour et la tristesse.

Il est embouteillé dans chacun de ces sentiments, notre essence, et il faut gagner toujours un peu de terrain pour se comprendre, et avoir un jour la chance d’une émotion pure.

J'ai commencé par la colère, car c'est celle qui me faisait le plus défaut quand j'étais jeune.

L'amour je la traverse dans ma religion et donc peut la travailler quotidiennement sans avoir à lui allouer d'espace, car elle en a déjà un.

La tristesse notre système s'en est emparé, et donc nous donne un grand plan pour la traverser aussi.

La joie, une amie m'a conseillé d'y aller plus, j’essaye mais c'est dur. Mais je commence à m'y faire :fool: .

Il me reste donc la peur.

Chose que je n'ai jamais été forcé d'apprivoiser, et donc pu éviter. Mais je me retrouve depuis quelques temps avec certain defaults qui deviennent un peu handicapant.

Pour moi, enfin! Je peux trouver la peur dans des faits. Mais ce n'est que temporaire, et donc impossible à travailler. Il faut donc un sujet plus étendu qui permette dans le temps un travail, pour des résultats :
J'ai peur, puis c'est fini, je suis parti en courant, ou j'ai eu des sueurs froides, quoi qu’il arrive je ne peux pas gérer le sentiment comme ça!

La colère dure des heures, et peut se travailler facilement, la peur n'a pas cette possibilité.

Donc comme je me suis rendu compte que les sentiments se trouvaient dans les livres, j'en ai donc conclut que chaque livre avait sa prédominance. Ainsi si je me rapproche d'un livre, automatiquement je devrais me rapprocher d'un sentiment, et pouvoir le travailler, sans alimenter Pilate ou autre ego.

L'islam reste pour moi le livre qui se rapproche le plus de la peur. Par chance nous avons une grande affluence du livre sur notre territoire, et donc il est plus facile de prendre des exemples et de corriger le tir en prenant des adeptes de ce livre. Hélas comme je sais qu'il y a des extrémistes dans ma religion, et qu'ils ont un temps dirigé notre religion pour dévier la parole, je me dis qu'il est aussi possible qu'il en soit ainsi pour l'islam. Sans ajouter que je ne sais pas s'ils sont partis de notre religion^^...

Mais avant de partir à l'étranger, je préfère me rapprocher d'un sujet de similitude avec la peur qui est ce qui c'est passé en Europe...

Sujet hautement étudié en histoire, et donc documenté dans tous les sens, qui je trouve montre une certaine similitude avec l'islam. Je sais aussi que les religions prennent une apparence à une époque et qu'à une autre en ont une autre. Et donc si le sentiment reste le même la forme matériel change, en gros le porteur change.

Voilà ma question, en Europe qu'est ce qui nous fait le plus peur dans notre histoire. Et ce sera pour les générations futures le socle de leur nouvelle religion peut être, si la place est libre.
Et bien sur, je vois la seconde guerre mondiale, avec le National socialisme. La pieuvre noire...

Chose assez étrange, le koro sensei est la pieuvre Jaune^^ je sais il faut plus que je regarde d'anime, mais celui là il est trop top :oops:

La similitude entre la vie d'Hitler, est assez touchante. Il a sorti en sauveur l'Allemagne de ses torpeurs de la première guerre mondiale. Réincarnation d'Alexandre le grand ? Je ne sais plus j'ai lu ça en théosophie, certainement dans les doctrines...

Il passa une partie de son existence en croissance, puis arrivé au sommet de son oscillation, il fini sa vie en descente vertigineuse, et c’est la guerre. Si on passe le sentiment de peur en une courbe, l'effet doit être le même.

Un début au calme, puis un déclic, une grande peur s'empare de l'objet, elle monte en flèche pour atteindre des sommets, et un grand moment de doute, et une descente ultra rapide dans l'horreur...

Un moment ou l'on peut faire que des louanges sur ses actions, un moment de doute, car la monté ne peut plus se faire. Je suis parti en courant, je cours à mon maximum mais est ce que l'objet de la peur me rattrape?
Je suis cloué au sol je ne bouge plus, j’envoie toutes les toxines que je peux, est ce que c'est suffisant pour arrêter l'objet de ma peur?

Et en fin de doute, l'horreur: je me fais manger, je me fais rattraper...

désolé suis arrivé à 1000 mots... :hi:

Hors ligne Paul
#4
Avatar du membre
Messages : 342
Enregistré le : 03 décembre 2016
Localisation : FRANCE
Sexe :
Zodiaque :

Message le

Bonjour Antoine,

Nous tentons dans nos réponses d'aller à l'essentiel, d'éviter de perdre trop de temps dans des raisonnements intellectuels non nécessaires voir inutiles.

En ce sens, nous essayons donc de répondre en allant toujours à l'essentiel.

Il se peut que tu ressentes une certaines insatisfaction dans nos réponses, car nous nous concentrons sur ce qui tes vraiment utile pour avancer par toi-même.

Libre à toi de cheminer comme tu le souhaites, simplement, ici, nous répondons à tes questions en allant toujours au plus important.
Pour moi les 4 religions, ne sont que le reflet des 5 sentiments, je veux dire, la colère, la joie, la peur, l'amour et la tristesse.

Il est embouteillé dans chacun de ces sentiments, notre essence, et il faut gagner toujours un peu de terrain pour se comprendre, et avoir un jour la chance d’une émotion pure.

J'ai commencé par la colère, car c'est celle qui me faisait le plus défaut quand j'étais jeune.
Il y a 4 religions principales, mais de multiples dogmes, écoles et variantes.

Il y a également bien d'autres sentiments, dérivés de ces 5 sentiments.

Ce qui rend cette observation un peu complexe, mais ce n'est pas absurde de simplifier.

C'est bien de commencer à étudier le/les défaut le plus développé dans notre psyché.
La joie, une amie m'a conseillé d'y aller plus, j’essaye mais c'est dur. Mais je commence à m'y faire :fool: .
Les émotions dites "positives" ne doivent être générée artificiellement.

C'est-à-dire qu'il nous arrive de vouloir être joyeux, de nous efforcer d'être joyeux. Ce n'est pas incorrecte, mais disons que cela reste très succin.

La seule vraie bonne manière d'être joyeux, c'est de rester conscient dans le moment présent, et d'éliminer l'ego.

Si nous supprimons tout raisonnements de tristesses, naturellement la Joie naturelle de l'Intime peut désormais se manifester sans se forcer.

La joie n'est pas un sentiment que l'on peut générer par la fantaisie "Je suis joyeux youpi!". C'est assez fantaisiste, car à l'intérieur, nous ne le sommes pas réellement.

La Joie se manifeste spontanément par un état pleinement Conscient et détaché du Mental. Pour cela : mort de certains Mois pour pouvoir rester dans cet état sans cesses.

Paul dans la Bible : "Soyez TOUJOURS joyeux." C'est dit comme une exhortation. Car en effet, être toujours joyeux nécessite un travail sur soi.

Même chose pour des émotions supérieures comme l'Amour, la Compassion...

l'Amour ne peut naître dans un homme colérique ou orgueileux... Il est entravé par ces pêchés.
Pour moi, enfin! Je peux trouver la peur dans des faits. Mais ce n'est que temporaire, et donc impossible à travailler. Il faut donc un sujet plus étendu qui permette dans le temps un travail, pour des résultats :
J'ai peur, puis c'est fini, je suis parti en courant, ou j'ai eu des sueurs froides, quoi qu’il arrive je ne peux pas gérer le sentiment comme ça!
La Peur fait intervenir, en général, le centre instinctif moteur et le centre émotionnel.

Pour quelqu'un qui à un constitution psychique tournée sur le centre intellectuel, ce n'est pas habituel à observer.

Mais le travail reste le même.

Simplement, le centre instinctif à un fonctionnement, beaucoup plus vif que le centre emotionnel et intellectuel.

Il suffit de voir comment nous sursautons quand quelqu'un nous surprend. l'intellect n'a même pas eu le temps de réagir que le centre instinctif moteur à réagit en posture de sécurité.

C'est vrai qu'il faut vivre un minimum d'expériences qui nous font peur pour pouvoir étudier et observer.

Mais pas besoin de beaucoup. On repasse la scène avec notre imagination en état de relaxation, on se replonge dans une scène qui nous à fait peur pour nous étudier.

Ainsi nous pouvons revivre la scène autant de fois que possible.

La colère aussi est passagère. Si elle dure longtemps, c'est simplement parce que notre ou nos Mois sont plus costauds, on s'y identifie davantage.

La peur aussi peut durer plus longtemps, car il y a les réactions lié à un événement ponctuel, et les peurs qui accaparent aussi le centre intellectuel : Peur de passer une épreuve orale devant plein de gens par exemple.

Tout comme les autres sentiments, la peur se lie à d'autres sentiments et d'autres Mois.

La peur d'être critiquer des autres ne vient pas du même Moi que la peur du vide.

Pour le reste, oui les sentiments mènent à des comportements particuliers, par identification à l'ego.
Modifié en dernier par Paul le 29 mars 2020, 20:48, modifié 1 fois.

Hors ligne tmecap
#5
Messages : 234
Enregistré le : 15 février 2019
Localisation : aude
Sexe :
Zodiaque :

Message le

Paul encore un grand merci pour tes éclairements...

Je ne ressens aucune insatisfaction, ou sinon c'est sur des plans auxquels je n’accède pas...

Peut être que le voile me coupe de ce sentiment.

Je me suis jamais posé la question si ta réponse me satisfaisait ou pas. Tant qu'elle m'aide, ça me va.

Après une vie de moine m'aurait certainement satisfaite aussi :oops: je ne l'ai pas choisi, car quand il fallait faire le choix, je n'ai pas vu le chemin qui m'aurait fait gagner contre la solitude...

Je ne peux pas gérer les trucs compliqués. Donc je fais avec mes limites, même si je sais que ce n'est pas forcément l'hyper vrai... Je suis obligé de surfé avec ça^^

J'essaye de travailler sur le fait que ça me fait réagir de voir une femme voilée, alors que de voir un chinois exploités des dizaines de femmes dans son sous sol non... Ou pire voir des magiciens noirs faire des offrandes d'enfants, ça ne fait pas le même impact....

Peut être que c'est qu'ils se cachent un peu?

Il en arrive au fait que quand j'ai pu lire les différents tests qu'ont pu faire les SS sur les femmes de Polognes, car les hommes étaient tous utilisés pour le front, ça m'a retourné l'estomac, au point d'avoir des envies de vomir... Il faut dire que c'était assez détaillé...

Je me rends compte qu'il y a une certaine fierté dans la peur.

Comment je peux savoir si ce que je ressens est un sentiment supérieur, ou que l'effet d'un ego?

Je me dis aussi que l'ego qui sort le soir écouter du Mozart et pleure, peut toute la journée disséquer de pauvres femmes!
Comment je fais?
Je suis déjà trop dans l'identification, et le mental. Et déjà je suis sur un problème insolvable.

Ca me fait quelque chose, est ce que je détourne les yeux?

Je cherche donc... parce que ça revient...

La seule chose que je vois c'est le non respect de la liberté individuelle.

Donc à mon tour j'enfreins car je décide que la femme n'est pas libre. Et si j'accepte ceci je dois accepter que moi aussi je ne suis pas libre.

Ca me met en face du problème, et je préfère donc crier sur la différence. Mais je ne résous rien.

Même si tu me dis que j'ai raison, même si tu me dis que c'est honteux, ça ne va rien changé au discours, car ça ne changera rien à mon environnement, et des ego se seront engraissés.

Donc je suis dans l'impasse, alors pourquoi faire remonter ceci et ces deux histoires?

Car certainement il faut museler l'animal.

Si mon frère avait pu se museler un peu il aurait pu traverser cette difficulté en groupe ; sa fierté le pousse dans son supplice. Et se vengera sur moi dans quelques mois, dans ses prières déjà….

Je suppose que la réponse doit se trouver dans l'être humble.
Je pleurerai des larmes de sang tant que cet animal ne sera muselé et pour mon pécher d'arrogance. J’espère qu’en changeant d’attitude je pourrai changer l’effet. En changeant la conséquence est ce que la cause dévie ?

Hors ligne Paul
#6
Avatar du membre
Messages : 342
Enregistré le : 03 décembre 2016
Localisation : FRANCE
Sexe :
Zodiaque :

Message le

Bonjour Antoine,

Tu sais que comprendre l'Enseignement comme tu le comprends aujourd'hui à impliqué un travail particulier sur toi dans les vies passées. Dans le sens que soi tu as cherché à ne pas trop te laisser enfoncer dans les ténèbres, soi tu as déjà fait un travail de repentir.

On peut constater rapidement à quel point l'humanité est endormie. Et pas qu'un peu, la majorité est vraiment au fond du gouffre, sans aucune inquiétude spirituelle, ou cela devient du fanatisme religieux ou matérialiste.

Certain on réussi à écouter leur Intime, d'autres pas encore.

Cela fait-il de ceux qui ont su écouter leur Intime des gens supérieures aux autres ?

On pourrait penser que oui. Mais non, pas au niveau de l'Intime.

Parce qu'ici bas, nous sommes tous tombé. Tous des démons plus ou moins noirs.

Tant que l'ego vit, nous sommes des démons ni plus ni moins.

De là, on peut se dire que critiquer ou juger son prochain n'est pas très digne.

Nous avons tous une haute estime de nous-même, notre ego s'adore. Si on l'écoute, on se glorifie d'une manière ou d'une autre. "Je suis plus ceci que lui, plus cela que lui".

"Plus que" est un ressort de l'Ego.

Se comparer n'est pas correcte. Nous sommes tous des avortons. La seule chose digne en nous-même, c'est notre Intime, notre étincelle Divine.

Nous avons juste à nettoyer toutes nos impuretés pour que cette étincelle brille sans entrave. Cette étincelle est notre âme Divine qui n'est jamais tombé.

C'est notre âme humaine qui est tombée, et qui emprisonne l'Intime, qui l'empêche de s'exprimer.

Donc, l'ego doit mourir, l'orgueil et tout le reste.

Alors l'Intime s'exprime librement, c'est à partir de là que nous pouvons réellement ressentir les émotions supérieures de l’Être. Avant cela, nous sommes systématiquement identifié à des émotions de type égotique.

Même les émotions que nous ressentons en écoutant un morceau de Mozart peuvent être des émotions de l'ego. Samael Aun Weor l'a précisé vers la fin de sa vie.

On fait la différence entre émotion supérieure de l'être et inférieure par l'expérience directe, dans l'instant.

C'est par la pratique que l'on différencie.
Je suis déjà trop dans l'identification, et le mental. Et déjà je suis sur un problème insolvable.
Bravo pour cette compréhension, c'est un pas déterminant.

Dès que nous raisonnons avec le mental, nous sommes soumis à la dualité des opposés. C'est insoluble. On doit renoncer au Mental et le remplacer par un état d'Être, Conscient, observation détaché.

C'est là une grande partie du travail, c'est la base fondamentale qui permet de faire une grande partie du Chemin.
Je pleurerai des larmes de sang tant que cet animal ne sera muselé et pour mon pécher d'arrogance. J’espère qu’en changeant d’attitude je pourrai changer l’effet. En changeant la conséquence est ce que la cause dévie ?
"Muselé" n'est pas vraiment salutaire, voir contre-productif.

C'est ainsi que des gens assassine leur prochain en pensée, ils ne font que contenir la bête pour ne pas l'exprimer physiquement.

Bon, nous dirons que c'est mieux que de le faire en vrai... mais ce n'est pas suffisant car le Moi est toujours là.

Par contre, ce qui est important est de se rendre compte que quelque chose ne va pas dans notre manière de penser.

C'est déjà signe qu'il y a un peu de "découverte du Moi". Il y a un minimum de conscience de notre état à ce sujet.

Changer d'attitude fait partie du travail en effet. S'efforcer de changer sa manière d'agir et de penser est une technique utile, car nous allons pouvoir mieux observer la résistance intérieure du Moi qui pense le contraire.

Toujours en état d'observation consciente et détachée du Mental, nous allons pouvoir observer les propres désirs des Moi qui veulent intervenir.

Cela améliore la compréhension, à condition de s'auto-observer sans s'identifier/s'oublier dans le Moi.
Modifié en dernier par Paul le 29 mars 2020, 21:17, modifié 1 fois.

Hors ligne tmecap
#7
Messages : 234
Enregistré le : 15 février 2019
Localisation : aude
Sexe :
Zodiaque :

Message le

Ok merci Paul,

Je bute contre cette idée depuis des années maintenant, je ne comprends pas pourquoi je réagis comme ça, alors que je ne le veux pas.

Comme je n'arrive pas à trouver, je suppose donc que je n'ai pas encore sa source.

De ce fait si je le musèle je ne le détruirai pas c’est sur, mais je pourrai l'observer, sans avoir à détourner les yeux ou l'ignorer...

Comme je te fais un récapitulatif des pensées qui me viennent lors des 15 min, chose assez étrange, car c'est que pendant ce moment qui me vient autant de pensées...^^ Une fois que j'ai fait ces 15 min, je retourne à mon univers tranquille que j'essaye encore une fois de modifier aussi...

Donc c'est ce pécher de luxure que je n'ai jamais trop enquiquiné et qui maintenant se rebelle de tous les côtés^^...

On n'est plus très loin de la femme voilée non plus.

Alors que mes désirs étaient minimes en ce moment, me voilà retourné dans tous les sens avec eux... Encore la nuit dernière une très jolie femme m'a fait des avances... Comme je l'ai refusée, elle m'a demandé 1400€....

Elle était très désirable, et très belle, et je lui ai répondu que je ne voulais pas d'elle, outre le fait que je n'ai pas compris ce qu'elle voulait. (^^Je suis un peu simplet, quand il s’agit de sexe je ne comprends jamais). Et quand j'ai compris je lui ai dit que j'avais une femme et que je la garderai pour la vie. Et pour l'argent je lui ai répondu que je ne pouvais pas lui donner ce que je n'avais pas, je suis un mendiant je lui ai dit. Alors avec ses deux enfants elle a fait triste mine, je lui ai répondu que j'en ai 4 à nourrir. Puis je lui ai expliqué que si elle retrouvait son intime elle n'aura plus besoin d'argent, ni de se prostituer... qu'il pourvoira à son bien.

Je lui ai dit qu'il ne fallait plus qu'elle repende de Semen. Et j'ai pu finir ma nuit tranquille...

Mais cette luxure est partout, elle ne me laisse que peu de temps de répit avant de recommencer son étreinte.

Je ne sais pas combien de temps elle va venir encore. Mais j'ai compris qu'elle vient avec le plaisir. Donc je cherche tous les moments de plaisir, pour la pister.

Je me dis que celui qui lit ceci doit me prendre pour fou, mais il n'a plus la capacité d'enfermer l'oiseau, car déjà il est plus grand que la cage.^^

Hors ligne jerome
#8
Avatar du membre
Messages : 174
Enregistré le : 27 janvier 2019
Sexe :
Zodiaque :

Message le

Tu n'es pas fou, tu es simplement pratique :grin:


Le Travail est intérieur, peu importe ce qu'en pensent Pierre, Paul, Jacques (salut à eux :wink: )

Hors ligne tmecap
#9
Messages : 234
Enregistré le : 15 février 2019
Localisation : aude
Sexe :
Zodiaque :

Message le

à lui :wink:

Répondre

Retourner vers « Religions »