Samael Aun Weor

Répondre
Hors ligne carstene
#1
Messages : 68
Enregistré le : 28 juin 2009

Re: Samael Aun Weor

Message le

Une concentration naturelle

On nous dit que pour sortir en astral; qu'on doit surveiller le sommeil et qu'au moment du démi-sommeil, il faut qu'on se lève de notre corps physique.

Mais comment l'on doit faire pour surveiller le sommeil sans s'oublier?

Il nous faut une concentration naturelle, oui une concentration naturelle mais pas forcée. S'efforcer ne sert à rien; il faut être naturel.

Pour dévelloper donc cette concentration, je vous donne cet exercice ( qu'on m'a donné) à faire 10 mn par jour.

1- Allumer une bougie et se mettre face à elle
2- Regarder fixement la flamme de la bougie
3- Fermer les yeux et essayer de voir les yeux fermés cette lumière de la bougie qu'il faudra immobiliser le plus longtemps possible
4- recommencer et recommencer

Bonne pratique dans les grâces de votre mère divine et de votre père
Hors ligne carstene
#2
Messages : 68
Enregistré le : 28 juin 2009

Message le

Développer la concentration

Mettez vous dans une position confortable et imaginez un soleil qui brille au dessus de vous. Il rayonne très fort. Imaginez des milliers de rayons qui partent du soleil, vous êtes apaisé.Resté concentré sur ça ; le soleil est le corps physique du christ. Vous ressentirez une grande félicité. Nourrisez vous de cette énergie christique.
Hors ligne Conscience
#3
Avatar du membre
Messages : 318
Enregistré le : 20 novembre 2008

Message le

Vivez la centration :

VIVEZ LE SOLEIL QUI COURONNE VOTRE TÊTE !
Hors ligne Onro
#4
Avatar du membre
Messages : 87
Enregistré le : 31 janvier 2016
Localisation : Montréal, Quebec
Sexe :
Zodiaque :

Message le

La méditation ne serai telle pas le meilleur moyen pour développer la concentration. Samael demande 4 a 6 heurs de méditation par jour. Pour ma par, juste 1 heure de méditation a calmer le mental me demande beaucoup de concentration. Alors je me dit que la concentration viens avec la force du mental calme la force de la méditation.

Alors vous mes amis, dit moi comment penser vous qu'on réussi a développer la concentration?(si vous avez des exercices tiré des livres de Samael sa serai intéressant.)

Parce que personnellement le truc de la bougie sa ne m'inspire pas beaucoup. et celui du soleil sa m'inspire a développer oui la concentration mes surtout l'imagination et la volonté (a la place je ferai l’exercice que samael donne dans le mariage parfait, de méditer 1 heurs en s'imaginent des beaux paysages avec des aigles.)
Hors ligne syrius70
#5
Avatar du membre
Messages : 112
Enregistré le : 17 juin 2015
Sexe :
Zodiaque :

Message le

Je ne sais si cela répondra à ta question mais il est très difficile de rester concentré sur ce que l'on est en train de faire.

L'habitude est de suivre les idées qui surgissent et de s'en faire l'exécutant: je dois faire ceci et en chemin, "ho, au fait il faut que..." et puis "et si je faisais ça d'abord", sans compter ce qu'on imagine qu'on fera plus tard, on songe à sa pause, au week-end, aux vacances etc. Ou alors on repense au passé, moyen de se consoler d'un présent pénible ou lassant parce que perçu comme toujours pareil et prévisible.

Acquérir la concentration demande de lutter coûte que coûte contre cette habitude de suivre ses pensées. Quelque soit les trucs qu'on va mettre en place, il s'agit à chaque fois de revenir à l'instant présent, ramener son attention dans l'ici et maintenant.

Cet effort est à répéter incessamment, parce qu’incessamment nous sommes susceptible de partir avec les rêveries qui se projettent sur l'écran de notre mental.


Comme truc si on considère qu'on a besoin de se libérer des milles et une obligations qui encombrent notre esprit, c'est d'avoir un agenda ou de faire une liste.
Dès le début de la journée on fixe par écrit ce que l'on doit faire. Dès qu'on pense à ce qu'il faut faire on revient à la liste: est-ce dessus? si non, on l'écrit et si oui et bien on peut l'oublier pour revenir à ce qu'on faisait. Ainsi on n'oublie rien parce que c'est écrit et en même temps on peut se consacrer à l'activité, à l'action présente, en oubliant tout le reste. C'est à dire qu'on surveille si l'on n'est pas en train de rêvasser et si notre préoccupation concerne nos obligations on sait qu'on a la liste, donc pas la peine de ressasser cela.
Quand une activité est terminée on reprend notre liste et suivant les priorités on choisit la prochaine action.

Cela reste un truc idéal où l'on n'est pas interpellé et interrompu par d'autres personnes mais cela donne une bonne base dont l'idée plus générale est : décider ce que je fais et m'y tenir ou si je m'interrompt, savoir pourquoi. En d'autres termes c'est ne plus agir mécaniquement sous les impulsions changeantes de notre psychologie mais faire sciemment nos actions. (comme quand on décide de faire une pratique, de réciter un mantra ou autre.)
Cet effort pour revenir le plus souvent possible à ce que l'on fait nous discipline pour avoir une continuité de propos et une volonté.

Je dois dire que cela demande des efforts immenses, du courage, de la persévérance parce que nos habitudes mentales datent de notre enfance et qu'on ne change pas en quelques semaines, voire quelques mois.
Cela doit devenir effectivement naturel de ne se consacrer qu'à ce qu'on s'est proposé de faire. Mais si on ne le fait qu'au moment de "pratiquer" comme on dit, c'est insuffisant, surtout si toute la journée on a suivit aveuglément le flot de nos pensées. Cette discipline il faut la développer petit à petit et à chaque moment de notre vie. Sinon cela revient à vouloir vider une bassine à la petite cuillère tout en laissant couler un robinet dedans.

La concentration est donc une affaire de tous les instants.

Au niveau des obstacles, il peut y avoir par exemple une grande paresse à avoir cette discipline, on en fait un peu ou intensément pendant quelques minutes ou le soir ou pendant une activité de la journée et très vite on trouve cela fatiguant, usant, répétitif, jusqu'à finir par se trouver des excuses pour ne pas faire cet effort de revenir à l'instant présent; on cherche si c'est vraiment la bonne méthode puis on cherche une autre méthode ou quelque chose qui serait plus facile, plus efficace. On se dit "et si je faisais des mantras plutôt" ou la prière, etc. comme si cela ne demandait pas ce même effort.
La vérité c'est qu'on essaye souvent de s'échapper du travail intérieur, de sa difficulté, de son âpreté, alors que la concentration est juste la base indispensable.
Pour autant il est normal de vouloir abandonner, il est normal d'avoir des doutes, des baisses de régimes, d'y croire un jour et d'oublier le lendemain parce que c'est ainsi que nous sommes, des marionnettes dont nos egos tirent les ficelles.
D'où les efforts terribles à fournir pour sortir de notre sommeil.

Personne n'a cette discipline de façon innée et personne ne se consacre vraiment à ce travail préparatoire et ainsi on perd beaucoup de temps et d'énergie. On agit comme si on savait se concentrer, mais on ne le sait pas, sinon il suffirait de se dire: ce soir, je sors en astral et hop, on sortirait en astral. Et quelques fois c'est comme ça que ça marche d'ailleurs, du moins la première fois ^^. Ensuite il nous faut approfondir cette capacité de concentration qui fera que ce ne sera plus un problème: on décide une chose et on la fait, jusqu'au bout avec les efforts que cela demande, sans dévier.

Donc il faut se consacrer à acquérir la concentration coûte que coûte en ramenant notre attention dans l'ici et maintenant.
Pour cela on peut s'aider en commençant par se poser les questions suivantes en cherchant la réponse par l'observation, le ressenti, juste en prêtant attention à ces aspects:
- que suis-je ne train de faire?
- comment est-ce que j'agis, je parle?
- quelle posture a mon corps, comment est mon visage?
- qu'est-ce que je vois? J'entends? Est-ce qu'il y a une odeur particulière?
- Suis-je tendu?
etc.

La perception dans l'instant présent peut devenir très profonde jusqu'à atteindre une véritable illumination ou rappel de soi.

D'ici là, bon courage et de la Force!

Philippe B. (qui va essayer de pratiquer cette petite revalorisation en redoublant d'effort ^^)
Hors ligne Onro
#6
Avatar du membre
Messages : 87
Enregistré le : 31 janvier 2016
Localisation : Montréal, Quebec
Sexe :
Zodiaque :

Message le

Tout a fait d'accord. Notre mental et anti-concentration. Erroné. Nous devons l’abattre. J'ai bien dit l'abattre. Par le rappelle de soi intensif. Mais la fameuse phrase de samael ¨S'enivrer de méditation dans la coupe de la concentration¨ me laisse croire que la méditation doit jouer un rol importent. Et j'ai l'impression que le rappel de soi et la méditation marche ensemble dans le sens que j'imagine que le mental d'un maitre doit être en ¨mode méditation¨ sen forcer et dans l'action comme exemple a l'épicerie ou il se dit juste une seul foi qu-est ce quil veux et ensuit laisse marcher la machine. Bref ces dure a écrire parce-que moi même qui commence le chemin je sais que mes limite de concentration son médiocre donc je fini par ses deux mots. Méditation Patience et aussi patience patience avec patience et plus de patience. aller bon courage a toi aussi mon frère et merci pour ton truc et tes explication sa fait ben du sens.

vive le mental libre vive le mental christ.
Hors ligne Scorlion
#7
Messages : 364
Enregistré le : 15 juillet 2009
Sexe :
Zodiaque :

Message le

Bonjour Onro, Bonjour Syrius70,
Onro, si mes souvenirs sont bons, V.M. Samaël Aun Weor précise que : "la méditation est le pain du sage" (donc indispensable).
Nous n'arriverons à rien tant que nous ne nous auto-observerons pas d'instant en instant, seconde après seconde...
Tant que nous ne mourrons pas à soi-même, il n'y aura pas de renouveau non plus...

Je crois saisir ce que tu veux dire, mais, tuer le mental est une erreur, ce serait comme griller ton centre intellectuel avec trop de lectures
sans pouvoir le régénérer, le calmer, d'après le peu que je puisse comprendre...
Nous devons pratiquer la clé de Sol (sujet, objet, lieu), méditer pour ne plus s'identifier aux problèmes et ainsi calmer les centres intellectuels et moteurs (deux éléphants) et comprendre le centre émotionnel... C'est vital...

(L'ennemi est l'ego, et il va falloir d'abord le comprendre pour ensuite le décapiter... Ce n'est pas le mental l'ennemi :smile: )
Je reprends la pratique après 6 ans d'abstention, autant dire que c'est comme le début pour moi aussi :smile: ...

T'inquiètes pas, c'est le fouillis au début, mais ça paye avec la régularité, la persévérance,
la méditation est un incontournable crois-moi, clé de sol (ou clé du discernement / tu peux voir ça grâce au moteur de recherche du site),
pratiques harmonieuses d'activité pour équilibrer les 5 différents centres : intellectuel, émotionnel, moteur, instinctif, sexuel.
Prendre un cahier par exemple pour y noter ses rêves afin de mieux se comprendre, et mieux comprendre les ego,
savoir faire l'interprétation de ses rêves :write: ...
Division de l'attention en observateur/observé , etc, etc.

Tout cela est bien sûr écrit dans les livres à dispo sur le site !

Je souhaite que ça te soit utile ce que je t'écris, moi c'est ce que je suis en train de faire !
Encourageons-nous donc :???: ... Courage !!

Et, je finis par ce passage de la Révolution de la dialectique que j'ai commencé à lire ce matin et que je trouve formidable (tu verras SAW nous parle
du Mental... )

En vous souhaitant à toi Onro et à toi Sryius70 un excellent Dimanche ! :good:

1985 La Révolution de la Dialectique : La Tromperie de l'Ego

La tromperie de l'ego est son habitude de tromper sans aucune limitation, elle s'élabore à travers les séries du Moi.

Toute personne peut commettre l'erreur de se faire sauter la cervelle comme le fait n'importe quel suicidé lâche et imbécile, mais le fameux Moi de la Psychologie ne pourra jamais se suicider.

Les gens de toutes les écoles pseudo-ésotériques ont des magnifiques idéaux et même de sublimes intentions, mais tout ceci continue à exister sur le terrain de la pensée subjective et misérable, tout ceci vient du Moi.

Le Moi est toujours pervers, parfois il se pare de belles vertus et il va jusqu'à se vêtir de la tunique de la sainteté.

Quand le Moi veut cesser d'exister, il ne le fait pas de façon claire et désintéressée, il veut continuer sous une forme différente, aspire à la récompense et au bonheur.

En ces temps mécanisés de la vie, il y a des productions en séries, séries de voitures, séries d'avions, séries de machines de telle ou telle marque, etc., tout est devenu séries et jusqu'au Moi, même, qui est série.

Nous devons connaître les séries du Moi. Le Moi s'élabore par séries, plus les autres séries de pensées, de sentiments, de désirs, de haines, d'habitudes, etc.

Que les divisionnistes du Moi, avec toutes leurs théories, continuent à diviser leur ego en « supérieur » et « inférieur », le tant vanté Moi supérieur et ultra-divin contrôlant le malheureux Moi inférieur.

Nous savons bien que cette division entre Moi supérieur et inférieur est fausse à cent pour cent. Supérieur et inférieur sont deux sections d'une même chose. Moi supérieur et Moi Inférieur sont les deux sections de Satan, le Moi.

Une partie du Moi peut-elle réduire en poussière une autre partie du Moi ?. Une partie du moi-même peut-elle décréter la loi du bannissement d'une autre partie du moi-même ?.

Une autre chose que nous pouvons faire, c'est occulter astucieusement ce qui ne nous convient pas, cacher nos perversités et sourire avec un visage de saint, ceci est la tromperie de l'ego, l'habitude de tromper. Une partie de moi-même peut cacher une autre partie de moi-même. Est-ce quelque chose de rare ? Est-ce que le chat ne cache pas ses griffes ?. C'est la tromperie de l'ego. Nous tous, nous portons un pharisien en nous. Au-dehors, nous sommes très beaux, mais dedans, nous sommes bien pourris.

Nous avons connu des pharisiens qui faisaient des horreurs. Nous en connûmes un qui revêtait la tunique immaculée du Maître, ses cheveux étaient longs et jamais le rasoir ne coupait sa vénérable barbe. Cet homme épatait tout le monde avec sa sainteté ; il était végétarien à cent pour cent et il ne buvait rien qui puisse contenir de l'alcool ; les gens s'agenouillaient devant lui.

Nous ne mentionnons pas le nom de ce saint en chocolat, nous nous limitons à dire qu'il avait abandonné son épouse et ses fils soi-disant pour suivre le sentier de la sainteté.

Il prêchait des beautés et disait des horreurs contre l'adultère et la fornication, mais en secret, il avait de nombreuses concubines et il proposait à ses dévotes des relations sexuelles anti-naturelles par des vases non convenables. C'était un saint, oui, et un saint en chocolat !.

Ainsi sont les pharisiens, « Il s'agit de vous, scribes et pharisiens hypocrites, parce que vous nettoyez l'extérieur du vase et de l'assiette, mais dedans, vous êtes pleins d'effractions et d'injustice ».

Vous ne mangez pas de viande, vous ne buvez pas d'alcool, vous ne fumez pas. En vérité, vous vous montrez justes aux hommes, mais au-dedans, vous êtes pleins d'hypocrisie et de mal.

Le pharisien, avec la tromperie de son ego, cache ses délits aux yeux des autres et aussi à lui-même.

Nous connaissons des pharisiens qui font des jeûnes terribles et des pénitences horribles, ils sont très sûrs d'être justes et sages, mais leurs victimes pleurent l'indicible. Presque toujours, ce sont leurs femmes et leurs fils, les victimes innocentes de leurs méchancetés, mais eux, ils continuent avec leurs exercices sacrés, convaincus d'être justes et saints.

Le dénommé Moi supérieur dit : « Je vaincrai la colère, la convoitise, la luxure, etc. » mais le dénommé Moi inférieur éclate alors de rire, à la façon tonitruante d'Aristophane, et les démons des passions, terrorisés, courent se cacher dans les cavernes secrètes des différents terrains du mental. C'est ainsi que fonctionne la tromperie de l'ego.

Tout effort intellectuel pour dissoudre le Moi est inutile parce que tout mouvement du mental appartient au Moi. Toute partie de moi-même peut avoir de bonnes intentions. Et après ?, le chemin qui conduit à l'abîme est pavé de bonnes intentions.

C'est curieux, ce jeu ou cette tromperie d'une partie du moi-même qui veut contrôler une autre partie du moi-même qui n'a pas envie d'être contrôlée.

Elles sont poignantes, les pénitences de ces saints qui font souffrir leurs femmes et leurs fils. Elles sont amusantes, toutes ces gentillesses des « saints en chocolat ». Elle est admirable, l'érudition des pédants.

Et après ?, le Moi ne peut pas détruire le Moi et il continue à se perpétuer à travers les millions d'années chez nos descendants.

Nous devons nous désenchanter de tous les efforts et tromperies inutiles. Quand le Moi veut détruire le Moi, l'effort est inutile.

C'est seulement en comprenant à fond et vraiment ce que sont les batailles inutiles de la pensée, en comprenant les actions et réactions internes et externes, les réponses secrètes, les mobiles occultes, les impulsions cachées, etc., que nous pouvons alors atteindre la quiétude et le silence imposant du mental.

Sur les eaux pures de l'océan du Mental Universel, nous pouvons contempler en état d'extase toutes les bêtises du Moi pluralisé.

Quand le Moi ne peut pas se cacher, il est condamné à la peine de mort. Le Moi aime se cacher, mais quand il ne peut pas se cacher, il est perdu le malheureux.

Ce n'est que dans la sérénité de la pensée que nous voyons le Moi tel qu'il est et non comme il est en apparence. Voir le Moi et le comprendre est un tout intégral. Le Moi est perdu après que nous l'avons compris, parce qu'il devient poussière inévitablement.

Le calme de l'océan du mental, ce n'est pas un résultat, c'est un état naturel. Les ondes luxuriantes de la pensée sont seulement un accident occasionné par le monstre du Moi.

Le mental vain, le mental fou, le mental qui dit : « Avec le temps, j'atteindrai la sérénité, un jour j'y arriverai » est condamné à l'échec parce que la sérénité du mental n'est pas une affaire de temps. Tout ce qui appartient au temps est lié au Moi. Le même Moi est lié au temps.

Ceux qui veulent assembler la sérénité de la pensée, l'assembler comme quelqu'un qui assemble une machine en joignant intelligemment chacune de ses parties, ont en fait échoué parce que la sérénité du mental ne se compose pas de parties variées que l'on peut assembler ou désassembler, organiser ou désorganiser, joindre ou séparer.
"L’ordre sans liberté est tyrannie. La liberté sans ordre est anarchie.
La liberté et l’ordre sagement combinés constituent la base de l’Éducation Fondamentale."

Samaël Aun Weor
Hors ligne itachi
#8
Messages : 280
Enregistré le : 09 juin 2015

Message le

bonjour à vous tous frères et soeurs gnostiques. Siryus tu as presque tout dit sur la médiattion. la concentration est à la base de la méditation. Et justement une bonne méditation passe par le rappel de soi d'instant en instant. Aussi la base d'une bonne médiation est la chasteté,chasteté visuelle(pas d'images obsènes),chasteté verbale et chasteté sexuelle.

maintenant Scorlion c'est vrai qu'il ne faut pas tuer le mental car c'est une partie de nous sans Etre nous. Mais il faut dire que le mental est un énémi. En nous nous en avons trois: juda,démon du désir;pilate,démon du mental;et caïphe démon de la mauvaise volonté. nous devons pas nous identifier à notre mental,nous devons dompter le mental monter sur l'âne du dimanche des rameaux. Autrement dit, transformer le mental lunaire en mental christ.
Avec une bonne chasteté et une persévérance dans la médiation nous finiront par arriver à la relaxation. il faut le vivre. et peut être une jour, par la grace l'on parviendra au Samadhi. jour et nuit je rêve pouvoir atteindre ce dernier stade. puisse la grace nous le permettre.
Hors ligne Onro
#9
Avatar du membre
Messages : 87
Enregistré le : 31 janvier 2016
Localisation : Montréal, Quebec
Sexe :
Zodiaque :

Message le

Je ne voie pas le mental comme l'ennemie mes comme l'outil principal de l'ennemie. Le mental, le pauvre mental qui est utiliser par Satan. nous devons le délivrer des griffe du ¨toujours actif¨. Il doit devenir l'outil de la conscience l'outil du coeur, le coeur est le maitre et le mental son serviteur. Juste de venir ici vous parler est une fuite a ma méditation. aller courage. Bonne méditation a vous tous!
Hors ligne Scorlion
#10
Messages : 364
Enregistré le : 15 juillet 2009
Sexe :
Zodiaque :

Message le

Onro, voilà qui devrait te parler !
La méthodologie de l'unification mentale :
https://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... entale.php
"L’ordre sans liberté est tyrannie. La liberté sans ordre est anarchie.
La liberté et l’ordre sagement combinés constituent la base de l’Éducation Fondamentale."

Samaël Aun Weor
Hors ligne Papillon
#11
Avatar du membre
Messages : 668
Enregistré le : 08 juin 2015

Message le

Hello a tous, pour moi, aller dans tous les sens ce n est pas la bonne solution, cle de sol, c bien car on se pose bcp de question sur soi, sur cet instant present, on apprend a ressentir soi meme a cet instant, afin de se preparer pour l atterrissage en astral.

La meditation est importante car comme dit syrius, le mental va partout, il faut juste le calmer, pas eradiquer, pas le faire taire cette petite voix, juste le laisser moins blablater et lui donner peu d' importance, un mantra favoris, qu on aime, on le dis au debut voix haute, puis en mental et en relaxe, quand le commentateur refait son apparition, on revient sur ce mantra en se concentrant tj dessus, avec douceur, jusqu a ce qu on persevere en patience, et se farde en volonté sans nous bousculer.

aujourdui, 1/4 heure, demain, 20mn etc etc, on sera etonne de developper cet infime patience qu on va cherir... qui sait la sortie dans l astral se fera surement et certainement o point de nous surprendre, les mantas, il y en a bcp, des petits au plus long, on
m avait transmis un a l epoque, c avec que j ai commencé, puis qd j ai connu gnose, j ai decouvert faraon que je trouve parfait, d1 pour avoir un mantra comme partenaire et de 2, c un mantra donnant acces a l astral qui n est pas mal, le tmps fera qu il deviendra note allié comme un mot de passe a utiliser. Apres avec cela c une question de volonte et de perseverance.

A partir du moment on comence a se concentrer sur differents images, c bon pour la relaxe peut etre mais cependant qui dit images dit donner des phrases au commentateur qui va s amuser de plus belles,
Genre je pense a un aigle qui vole, super il beau, du mot beau, on va aterir super est ce qu je suis beau, ah oui mes muscles je les trouves beaux hein... et pioufff sans se rendre compte, interieurement on se dit hola j etais sur image aigle, tiens tiens comment suis arrivé a penser a mes beaux pectos hein !
Et qd ç arrive, on se calme, on ne rit, ni ne pleure, on revient sur note petit mantra cheri...et on continue.. bon courage a nous !
Wa-kanda soph.
Hors ligne ILUNGA
#12
Messages : 5
Enregistré le : 19 octobre 2021

Message le

Lorsque le mental est calme, vous avez la concentration.
Répondre

Retourner vers « Concentration »