Page 1 sur 1

« Brûle tes livres et blanchis le laiton »

Posté : 14 juin 2015, 08:44
par Gemani
Savez-vous ce que signifie : « Brûle tes livres et blanchis le laiton » ?

sans compter que lire les livres avec le centre intellectuel n'apporte pas toujours grand chose :
Les livres sacrés sont écrits avec des charbons ardents, c'est-à-dire avec du Feu. Le LANGAGE de la Bible, par exemple, est PARABOLIQUE ; C'EST LE LANGAGE DU CENTRE ÉMOTIONNEL SUPÉRIEUR. Les Expériences Mystiques et hors du corps sont évidemment paraboliques et elles ne peuvent être comprises qu'avec le Centre Émotionnel Supérieur. On peut parfaitement connaître les Mystères de la Vie et de la Mort grâce au Centre Émotionnel Supérieur ; c'est évident.
M. Lucifer est le Feu, c'est le Fohat, c'est le Soufre des Alchimistes médiévaux. Évidemment, c'est la réflexion du Christ Cosmique ou du Vishnou qui est en nous, à l'intérieur de nous. Il descend évidemment jusqu'aux profondeurs de nous-mêmes. En matière d'Ésotérisme Christique, nous disons qu'il est « le Diable », lorsque nous n'avons pas encore éliminé les agrégats, car c'est en lui que se reflètent alors tous nos défauts. Mais si nous désintégrons nos agrégats psychiques, il resplendit et s'intègre, et il fera partie intégrante de nous pour nous transformer et nous convertir en mutants. Qu'est-ce qu'un mutant ? C'est un Homme intégré à Lucifer (c'est un Mutant).

Lucifer nous donne tous les pouvoirs : il nous donne l'ÉLIXIR DE LONGUE VIE, il nous donne LE POUVOIR SUR LES ÉLÉMENTAUX du Feu, de l'Air, de l'Eau et de la Terre. Mais pour que Lucifer resplendisse en nous, pour qu'il s'intègre à nous, il faut d'abord le blanchir. C'est pourquoi les Alchimistes Médiévaux disent : « Brûle tes livres et blanchis le laiton »... Il faut blanchir le laiton, nous avons besoin de blanchir le Diable... Chacun de vous possède un Diable noir comme du charbon, horrible ; vous avez besoin de le blanchir, et vous pouvez seulement le blanchir (chacun d'entre vous) en désintégrant vos agrégats psychiques.

Le jour où vous le ferez, vous vous intégrerez à lui et lui à vous, et il vous livrera le Trésor Caché, la Toison d'Or, et il vous donnera tous les pouvoirs ; avant, ce n'est pas possible, compris ?... Une autre question ?
extrait de CONFÉRENCE N°110 : PRODIGES ET MYSTÈRES DU FEU
Lucifer est en disgrâce, après avoir été la créature la plus excellente ; personne d'autre que nous ne peut le voir. NOUS DEVONS LE BLANCHIR et cela est écrit. Les Alchimistes médiévaux disaient : « Brûle tes livres et blanchis le laiton »... Nous savons que le laiton est un alliage de cuivre et que le cuivre est en relation avec Vénus, « l'ÉTOILE DU MATIN » et de l'heure vespérale...

« Blanchir le laiton » signifie blanchir notre propre Diable Intérieur pour le libérer. Il est le PROMÉTHÉE ENCHAÎNÉ : un vautour lui dévore inlassablement les entrailles (le vautour du désir). C'est un colosse qui a pouvoir sur les Cieux, sur la Terre et sur les Enfers, mais il est en disgrâce en chacun de nous ; si nous le blanchissons, nous serons largement récompensés.

Mais comment le blanchir ? EN ÉLIMINANT L'EGO, EN CRÉANT en nous LES CORPS EXISTENTIELS SUPÉRIEURS DE L'ÊTRE et EN NOUS SACRIFIANT POUR L'HUMANITÉ.
extrait de CONFÉRENCE N°93 : CULTE GNOSTIQUE À L'AGNOSTOS THEOS

Dans la cathédrale Notre-Dame de Paris apparaît un corbeau. Il regarde fixement vers le coin du temple, vers ce lieu où se trouve la petite pierre angulaire, la pierre maîtresse, la pierre de la Vérité. Cette pierre a une forme terrible, en effet, avec des cornes qui font frémir d'horreur : le Diable (frayeur de beaucoup de pseudo-ésotéristes et pseudo-occultistes)... Les alchimistes médiévaux disent « Brûle tes livres et blanchis le laiton »...

Pourquoi le corbeau noir regarde-t-il vers le Diable ? Parce que nous devons mourir en nous-mêmes, il est nécessaire que nous désintégrions les éléments inhumains que nous portons à l'intérieur ; il est urgent que nous les réduisions en cendres, en poussière cosmique. C'est ainsi que nous pourrons « blanchir le laiton », ce laiton ou cuivre représenté par l'Étoile du Matin. Nous savons tous très clairement qu'un jour, pas très lointain, cette Étoile Vespérale s'appelait aussi « LUCIFER », le « FAISEUR DE LUMIÈRE »...

Si nous réussissons donc à ce que meure en nous tout ce qui est inhumain, nous blanchirons le laiton, nous blanchirons le Diable. Ce Diable est la réflexion du Troisième Logos à l'intérieur de nous-mêmes, ici et maintenant. Dans le passé, ce fut l'Archange le plus lumineux, le plus resplendissant de l'espace infini. Lui, en nous-mêmes, est la partie la plus importante de notre Être, c'est notre propre Être qui, il y a longtemps, fut lumineux, resplendissant, merveilleux, l'Archange le plus excellent... Malheureusement, lorsque nous sommes tombés dans la génération animale, il fut précipité dans l'Averne. Maintenant, il est noir comme du charbon et c'est nous-mêmes qui l'avons mis dans cet état de misère.

Vous vous expliquerez maintenant, mes chers frères, pourquoi Lucifer apparaît dans « La Divine Comédie », au coeur de la Terre, pleurant de ses six yeux (ce nombre 6 répété trois fois donne 666 : « La Grande Prostituée »). Oui, il pleure parce que nous l'avons rendu tel qu'il est, nous l'avons rendu noir comme du charbon. Maintenant, nous devons le blanchir. Ce ne sera possible qu'en désintégrant les éléments inhumains que nous portons à l'intérieur, en désintégrant nos erreurs psychologiques, en en finissant avec le moi-même, avec le soi-même, en mourant ici et maintenant. Mais si nous continuons avec nos erreurs, si nous marchons continuellement sur le chemin de la fornication, de la haine, de la luxure, de l'envie, de l'hypocrisie, de l'orgueil, etc., il continuera d'être en état de disgrâce.

C'est lui le PROMÉTHÉE enchaîné à la dure roche du sexe, ce Prométhée qui a souffert horriblement et dont un vautour dévora les entrailles. En effet, le vautour du désir lui empoisonne l'existence. Nous devons avoir pitié de ce Diable intime, particulier, que nous portons à l'intérieur. Le blanchir, voilà qui est urgent, mes chers frères et soeurs, vous qui écoutez cette cassette, il est nécessaire que nous le fassions resplendir.

S'il vaut raisonnablement la peine de lire ce livre de Giovanni PAPINI qui s'intitule « Le Diable », c'est parce que cet homme est arrivé à pressentir ce qu'est le Mystère du Baphomet. Il a dit : « Si Dieu est pur Amour et qu'il pardonne à toutes les créatures, pourquoi ne pourrait-il pas pardonner au Diable ? » Ces paroles lui valurent donc l'excommunication (c'était l'enfant gâté du Vatican).

Or, nous, nous ne croyons pas à un Diable anthropomorphique, assis derrière les nuages, lançant de la foudre et des éclairs contre cette triste fourmilière humaine... Non, mes chers frères ! Nous, nous pensons à un Diable personnel, à un Diable intime, à un Diable qui doit de nouveau resplendir, scintiller, briller.

« Blanchis le laiton et brûle tes livres »... Il vaut mieux blanchir le laiton que toutes les théories écrites et à écrire. Lorsque le Diable sera blanchi, il fusionnera avec notre âme, il fusionnera avec notre esprit, et nous nous transformerons alors en quelque chose de distinct, de différent, en Archange de Lumière, en Seigneur de Lumière, c'est pourquoi on nomme Lucifer « Faiseur de Lumière ». Je ne vois donc pas pour quel motif on traite cet androgyne divin comme quelque chose de méprisable.
extrait de CONFÉRENCE N°172 : DIVERSES INTERROGATIONS SUR LA FEMME

Re: « Brûle tes livres et blanchis le laiton »

Posté : 24 mars 2017, 04:53
par Gemani
à relire...