kundalini

Des sujets différents pour découvrir la gnose avec plaisir et variété de thèmes
Répondre
Hors ligne jerome
#1
Messages : 28
Enregistré le : 27 janvier 2019
Sexe :
Zodiaque :

kundalini

Message le 3 février 2019, 13:25

Vos expériences personnelles de montée de kundalini. Quelqu'un aurait-il réussi personnellement (en dehors de la culture livresque) à éveiller partiellement ou complètement sa kundalini?

Hors ligne jerome
#2
Messages : 28
Enregistré le : 27 janvier 2019
Sexe :
Zodiaque :

Re: kundalini

Message le 3 février 2019, 13:27

Je veux dire avec l'aide du Grand Arcane. Merci d'avance pour vos témoignages qui peuvent "motiver les troupes". Amour fraternel.

Hors ligne Papillon
#3
Avatar du membre
Messages : 690
Enregistré le : 08 juin 2015

Re: kundalini

Message le 8 février 2019, 02:48

Bonjour
Je pense que personne ne viendra te répondre , pour la simple raison, cela est intime....surtout si la kundalini monte grace au grand arcane....Et à mon avis cela ne cours pas les rues ceux qui le vivent véritablement.... cela n' est pas une affaire de 1 jour, 1 mois, 1 ans de pratique, mais des annees, une vie,,plusieurs vies.... sinon va sur le site don et compassion, et connecte toi avec Noe, en skipe ....qui pourra te diriger vers la pratique a faire...a plussss.
Modifié en dernier par Papillon le 8 février 2019, 02:50, modifié 1 fois.
Wa-kanda soph.

Hors ligne jerome
#4
Messages : 28
Enregistré le : 27 janvier 2019
Sexe :
Zodiaque :

Re: kundalini

Message le 11 mars 2019, 02:22

Merci Sophia!

Hors ligne tmecap
#5
Messages : 40
Enregistré le : 15 février 2019
Localisation : aude
Sexe :
Zodiaque :

Re: kundalini

Message le 2 novembre 2019, 23:23

Je vais essayer quand même,

J’essaye de pratiquer le grand arcane que depuis quelques mois et les échecs ne font que se multiplier. Mais avant ceci grâce à la technique du rebirst, j'ai pu éveiller ma conscience. Je pratiquais plus la pleine présence du doc Meyer. On se figure avec les matériaux que nous trouvons autour de nous.

Avant l'étape du rebirst donc en pratiquant la méditation, je sentais des picotements dans la colonne, je sentais l'énergie circuler le long de ma colonne en gros que quelques sensations.

Puis un jour je suis tombé sur cet exercice en cours. Le but de cet exercice est de faire revivre sa naissance. S'il n'y a pas eu de problème francs, en théorie il est possible de revivre ses vies passées.
Pour moi il ne c'est pas passé ceci. La première fois je me suis retrouvé au fond d'une cave avec une trappe. Et j'ai ouvert cette trappe et je me suis retrouvé avec une lumière sortant de tous les côtés, et une pieuvre de lumière accostant mon bateau. Je fus assez surpris de cette vision. Le fait est que l'on se trouve dans ce dispositif à vivre une expérience plus réelle que celle que l'on peut vivre dans le monde de tous les jours. L'année se termine, et fin de l'année suivant, à nouveau des exercices de rebirst en cascades. A ce moment là je lisais les doctrines secrètes.
je fais le résumé. 2° rebirst, je vis le bien et le mal, la dualité, ou tout ce qui est blanc est le mal et tout ce qui est noir est le bien, en gros impossibilité de choisir quoi que ce soit, seul la personnalité pure intérieure peut te montrer le chemin, je me suis lamentablement vautré^^ et si l'intervenant ne m'avait pas arrêté lors de cette exercice, j'aurais certainement dans le meilleur des cas grillé mon cerveau, dans le pire des cas ouvert les porte de la damnation... 3° je me suis trouvé en feu follet, j'étais un feu attiré par les expérience énergétiques des mes voisins qui vivaient des rebirst comme moi avec une attirance pour les explosions énergétiques les plus fortes, à espérer plus d'énergie... 4° les sainte Vierge m'est apparu dans sa gloire, tous ces actes se passent à part le premier d'un jour sur l'autre. Avec une restructuration intérieure profonde intérieure à chaque fois pour absorber le maximum, et s'adapter. Pour le 5 ° il ne c'est pas passé en rebirst, mais lors d'un exercice psycho de fin de stage, j'ai vécu Noel, moi et les 20 personnes qui étaient autour de moi, je me suis propulsé dans l'enfant Jésus. 6 j'ai vécu le buisson ardent. Après les interventions furent plus espacées, mais quand le climat le permettaient mon corps se mettait en transe, et je vis 7 horrible vision, je me retrouve avec les êtres de lumière qui protègent la terre, et qui travaille pour nous, et voyant ce que nous faisons pour les remercier, comment on gère notre personne, le désespoir m'a envahie. Comment peut-on être aussi indigne? Puis 8 j'ai commencé l'ascension du christ, avec le début de sa crucifixion. Puis un an plus tard le 9, lors d'un stage vipassana, a cette époque les douleurs de mon corps étaient horribles, j'avais du mal à marcher, des douleurs dans le dos... le premier jour du stage j'ai vécu le jugement, et le troisième jour du stage la lance c'est plantée dans mon genoux. Et du sang noir à coulé du milieu de l'après-midi jusqu'au lendemain. D'ailleurs celui qui avait planté sa tente juste en dessous de moi, avait déplacé sa tente le lendemain. Ainsi qu'autour de moi il y a le plus de désistement, et toutes les personnes entre moi et la zone des femmes avaient disparues. Suite à ça pendant plus d'un mois je n'ai pu poser le pied par terre sans y penser. J'en ai des frissons dans le dos rien qu'en y repensant. 10 Shiva m'est apparu. 11 une grosse boule de feu m'est apparue, j'ai eu l'intime conviction qu'une simple impulsion d'un millimètre ferait disparaitre tous les maux de la terre. Aussi qu’il ne me serait jamais possible de le dépasser, mais aussi qu'il fallait que je le fasse. Et encore qu'il fallait que je me libère de ma conscience et de mon esprit.

Voilà pour ce que je pense s'approcher le plus après je suis peut être complet à côté de la plaque.
Mais bon ce n'est qu'en échangeant qu'on peut trouver je pense.

J’écrirais mes expériences sur le grand arcane un peu plus tard, car je commence à fatiguer.
Merci pour votre écoute. Bonne continuation.

Hors ligne tmecap
#6
Messages : 40
Enregistré le : 15 février 2019
Localisation : aude
Sexe :
Zodiaque :

Re: kundalini

Message le 4 novembre 2019, 22:24

Il serait peut être intéressant de définir la Kundalini, non pas de la façon qu'on le trouve dans les nombreux autres post. Mais plus sur sa forme, et donc comment est ce qu'on peut la reconnaitre?

Est ce que tout ce qui se passe dans la colonne est d'elle? Est ce que les points définis par petithommelibre, dans un post plus loin sont d'elle? Où est ce qu'elle commence et où est ce qu'elle termine?

Est ce que tu peux nous éclairer là-dessus papillon?, merci

Quoi qu'il en soit, je vais donner juste mon expérience matérielle physique, de mon travail. Ce n'est pas très poétique, ni vertueux, ça ce veut juste une dissection des effets qui se produisent à travers les sens les plus grossiers de mon corps. Hélas je n'ai eu que ça à ma naissance, et je dois passer par eux. Excusez moi donc si ce que je vais dire enlève beaucoup de la beauté de l'acte.

Pour commencer je réfute tout ce que je sais et je fais table rase. J'oublie tout ce qui peut apporter plaisir, fantasmes, ou autre type de sensations qui pourraient déformer par le désir l'expérience. J'attaque le sujet je le dis encore de façon mécanique, et donc le plus scientifiquement possible, autant que me le permettent, mon corps, ma sensibilité, et ma pensée. Désolé encore pour cette façon de faire, qui équivaut à une saignée du moyen âge ou autre acte barbare.

Cela fait des années que les pratiques, que l’on peut trouver dans n’importe quel film, ne sont plus satisfaisantes pour moi. Dans le sens que je sens qu’il se cache derrière cette acte autre chose, et il est clair qu’à chaque éjaculation le désespoir s’emparait de moi. Et je me retrouvais à en vouloir à ma partenaire sans raison précise ! Même si tout c’est bien passé, au final toujours la même solution : déception. Donc j’ai commencé la pratique de l’arcane. Même si je me dirigeais petit à petit vers, elle. Hélas la douleur à traverser était un peu forte pour que je m’y aventure comme ça. Il m’aurait certainement fallu plusieurs années de plus de travail et recherche pour y arriver si je n’avais pas lu Samael. Voilà un peu pour la situation.
De ce fait dés les premiers jours une énorme douleur au niveau du bas ventre c’est faite ressentir plusieurs heures, dés la troisième pratique. Avec envie d’aller au WC et rien qui sort… Je sais maintenant pourquoi j’hésitais tant à franchir le pas. Mais la douleur c’est estompée le lendemain ou sur lendemain.
Que ce passe-t-il exactement ?
En fait lors de l’éjaculation, l’énergie emmagasinée dans le corps est directement évacuée et ne monte pas le long de la colonne. De ce fait si on voit le corps comme une machine, l’énergie ne se surcharge pas, et donc on continue sa vie tranquillement. On a un cycle secondaire, du bas du dos vers le sexe, et on rempli, le « désir » monte on évacue. Il est intéressant de voir cette idée de désir. Lorsque j’ai trop d’énergie, je n’ai qu’une envie c’est la faire sortir pour qu’elle me laisse tranquille, et que je puisse continuer ma vie tranquillement.
J’ai lu dans des textes, ou on m’a appris lors des cours, qu’habituellement l’énergie ou l’envie, met trois quatre jours pour venir. Pour moi c’est plus : plusieurs fois par jour.
Comment ça se comporte ? Au début : Je vis ma vie tranquillement et arrivé à un moment, j’ai envie. Comme j’ai une discipline assez stricte, je me refuse aux femmes, et donc je pars plus sur le virtuel.
La première fois, je pense que c’est à la suite d’un film porno que j’ai dû voir vers l’âge de 14 ans, ne connaissant pas l’acte, j’ai imité ce que j’ai vu, et c’est là que je suis tombé dans la pratique. A l’époque j’avais beaucoup de maux de têtes, et je vivais dans état second complètement à suivre mes instincts, comme un animal. J’ai découvert la philosophie à 18 ans, ou j’ai pu tout remettre en cause, et commencer mon travail de purification.
Peut être qu’on se fiche un peu des détails de vie, on peut toujours les effacer.
A ce stade un problème se pose. C’est qu’est ce que fait cette énergie dans le corps ? D’où elle sort, à quoi elle sert ? D’où elle vient ?
Suite à une expérience faite en cours, je suis tombé sur une participante qui avait plus de clairvoyance sur cette énergie que les autres voilà ce qu’elle dit, étant donnée que c’était la première fois qu’elle faisait son expérience et qu’on était tous novice dans cette technique, il n’y a aucune raison qu’elle mente, ni invente, ni je ne sais quoi. Je suppose qu’elle était donc sincère : on était divisé en deux groupes face à face contre un mur blanc, et après avoir visualisé chaque personne en se concentrant sur la respiration, on devait voir les auras des personnes. L’exercice était de ce type là si je me souviens bien. Donc voilà ce qu’elle disait : « c’est étrange sur les autre personnes il y a un faisceau assez fin qui monte de la tête et part dans les airs droit, alors qu’au dessus de toi, c’est comme si c’était un tronc d’arbre qui prends tous le haut de ta tête ».
Nous nous retrouvons donc ici, avec une énergie que nous recevons d’en haut qui traverse notre corps et qui doit aller où ?
Ou alors nous prenons une énergie de nos pieds et nous la faisons monter dans notre corps et elle ressorts pour aller en l’air ?
C’est un faisceau droit, donc il s’agit certainement de type lumière, et non pas de fluide. (On n’a pas fait le test si on se couchait d’où partirait ce faisceau.)
Avec les données que nous avons, nous nous retrouvons avec une entrée d’énergie dans le corps, un accumulateur dans le bas de la colonne, et une technique pour l’activer.
Maintenant cela fait plusieurs jours que je me demande comment est ce que peux fonctionner tout ceci ?
Le plus et le moins nous l’avons avec ida et Pingala.
Nous avons la friction qui sert de pompe. Et donc si on fait déborder le vase d’hermès, nous nous retrouvons avec une énergie qui descend, au contraire si on garde nous avons l’énergie qui monte vers la colonne.
Comme je ne pratiquais pas le grand arcane à l’époque, je suppose qu’il n’y a pas de raison que l’énergie monte, donc je planche plutôt pour la première solution. Mais je suppose après réflexion que ça peut marcher comme la sève d’un arbre et qu’il peut y avoir échange. Quoi qu’il en soit il y a une énergie qui descend du ciel, qui nous traverse, et donc peut être, une fine énergie qui peut remonter, et un autre quantité que l’on utilise à notre guise, en Kundalini, ou kundartigateur ?.
Mes débuts dans le grand arcane, n’est pas que glorieux, et il me reste encore de nombreuses choses à améliorer. De ce fait après l’échec, une douleur se fait ressentir, en plus de la honte, et de l’échec, une douleur physique au niveau du sexe, se fait ressentir, même si elle est moins forte que la première. Comme si l’amorce n’est plus dans ce sens.
Au niveau sensitif, j’ai senti des petits points qui essayent de monter, mais qui s’affaiblissent et se noircisse pour redescendre très vite. Est-ce l’énergie qui montait qui a été évacuée ?
C’est pour les échecs. Je n’ai pas vu de différence non plus dans les grésillements que j’entends dans mes oreilles, ou moins d’images qui me viennent sur mes pupilles. Je remarque une facilité à s’endormir après. J’ai un copain, qui me dit qu’il se sert de ça pour s’endormir, et qu’après il dort comme un bébé.
Quand il n’y a pas d’échecs, l’envie de disparait pas, je ne sais pas au bout de combien de temps il faut s’arrêter, j’essaye de le faire du mieux que je peux, ça peut durer entre 30 min et 1h. Mais il est clair que c’est compliqué de savoir quel est le bon moment pour s’arrêter.
J’ai pu remarquer plusieurs solutions d’échecs. La première c’est qu’après deux tentatives avec arrêt du semen, il sort automatiquement la troisième. Je ne sais pas s’il est possible de faire plus. Je pense que c’est en fonction de la montée. Plus il est monté plus c’est difficile de le stopper, si on continue il sort directement sans spasmes, ni plaisir.
Si on bloque sa respiration, ça a tendance à pousser le semen.
Le plaisir de son partenaire peut aussi nous pousser à nous oublier.
La découverte aussi de nouvelles sensations.
Il existe certainement beaucoup d’autres possibilités.
Je ne sais pas s’il faut se donner un temps, si quand on sent deux montées il faut arrêter. Ou s’il faut atteindre un certain plaisir et s’arrêter après. S’il faut que ça passe pour la femme, ou si c’est pareil pour elle ? Je n’ai pas encore trouvé grand-chose sur la femme. S’il faut à chaque fois aller plus loin. Les douleurs se sont arrêtées, et donc je sais trop si j’avance.
Revenons à nos moutons. Lorsqu’on évite l’échec. Il n’y a donc pas déversement de l’énergie et donc on se trouve dans le même état qu’avant l’acte. En gros il y a toujours l’envie. C’est avec acharnement que commence le combat contre les pulsions. Et le mal de tête, migraine peut commencer ainsi. A partir du moment que j’ai essayé de le diriger, et prendre le problème de face, je me retrouve avec plus ces nombreuses envies de sauter sur tout ce qui bouge !. J’ai lu dans les écris de Samael qu’il avait aussi du mal avec ça et qu’il avait ces sortes d’envies, jusqu’à aller sauter sur un jambon. Je me rends compte que je ne peux guerre faire mieux moi non plus. Ma vie est très stricte sur ce rapport là, je ne connais que ma femme, et n’ai connu qu’elle. Je l’ai demandé en mariage le jour ou je suis tombé amoureux d’elle, et n’était sorti qu’avec deux autres filles avant. Dont une que par lettre, et l’autre juste le temps d’un noël. S’il n’y avait pas eu tant de distance entre nos habitations la vie aurait été certainement différente... C’est le passé !.
Il est clair qu’il y a intrusion des envies du bas directement à notre cerveau, et c’est dur de penser à autre chose. Lorsque le travail occupe la journée, et fatigue tout va bien, mais le soir derrière l’ordinateur, ou quand les journées sont peu remplies outre le travail de purification, je suis constamment tenté. L’exutoire était de vider cette énergie, mais n’est plus une fin en soi !
Je sens des lourdeurs dans le bas ventre, le fond de la gorge sèche. Comme j’ai dit à mon corps qu’il n’aurait droit qu’à sa femme, les envies pour les autres femmes disparaissent petit à petit. Et maintenant sont quasiment nulles.
Je remarque aussi autre chose, c’est que tout ceci n’est qu’une fiction, et n’est que le résultat de l’environnement dans lequel je vis. Car je suis parti 10 jours en formation psy. Et bien sur on vivait à 20 dans des dortoirs, comme il y a toujours peu de garçons, soit trois, quatre pour une quinzaine de fille. Il n’y a certainement pas que des filles horribles non plus. Bref, aucune envie sexuelles n’est montée de ces 10 jours. Ni de besoin d’évacuation de semen. J’avais même besoin de très peu de repos, quelques heures alors qu’habituellement je suis plus près des 10h. C’est sur que le premier jour tout le monde est habillé comme en plein hiver même si c’est l’été, mais les derniers jours il est difficile de trouver les vêtements sur les femmes, pire encore c’est le moment des douches pour éviter de tomber sur elles^^elles font même plus attention à fermer les portes^^. (Je vous passe les détails), tous c’est bien passé, et ce qui m’a surpris c’est qu’aucune envie sexuelle ne m’est venu de ces 10 jours, ce qui à l’époque est plus qu’un exploit. L’envie est venue lorsque de retour on c’est arrêté sur une aire d’autoroute et que l’on c’est retrouvé à prendre le café avec un gars regardait les filles d’une façon assez bizarre, c’est à ce moment là que j’ai senti l’envie revenir et remonter. C’est aussi à ce moment là que je me suis rendu compte qu’elles ne portaient que le strict minimum pour se vêtir ! (On pourra reparler de ça pour le passage des idées etc.….)
J’en arrive donc à la conclusion que si on se trouve dans un environnement « saint », où tout le monde cherche à avancer et se fait confiance, tout ce qui est désir ou basses envies peuvent disparaitre. Je me rappelle le bonheur que j’ai pu éprouver lors de ces 10 jours complètement déconnectés, ainsi lorsque j’ai vu cet écran montrer le monde, avec ces déplacements de population, je croyais qu’un cataclysme était tombé, qu’il y avait la guerre partout, horrible !…. Et je me suis dit, dans quel monde vivons-nous ?
Je remarque aussi que plus on arrive à durer longtemps dans l’arcane plus l’énergie monte haut dans la colonne. Je ne suis pas arrivé encore au cerveau, mais j’essaye de travailler pour.
J’en sais rien, je suppose j’ai beaucoup parlé pour un forum, je vous laisse dire des trucs aussi.
Je ne sais pas si vous avez ressenti les mêmes choses.
J’aimerai tout de même comprendre le sens de cette énergie, et à quoi sert réellement le corps humain. Pourquoi il y a ce rayon qui descend, pourquoi il y a cette énergie qui monte. Quand on l’évacue ou elle va ? Quelle est le fonctionnement de tout ceci ?
Merci pour votre patience bonne pratique.

Hors ligne jerome
#7
Messages : 28
Enregistré le : 27 janvier 2019
Sexe :
Zodiaque :

Re: kundalini

Message le 11 novembre 2019, 16:24

Salut à toi, merci pour ton témoignage. Rassure-toi, rien ici de nature à heurter la sensibilité, pas de fausse pudeur. L'erreur de nous autres mystiques est souvent de renier le côté terrestre, en ne regardant que vers le Ciel. Mais il est justement question de cela au sujet de la Kundalini, qui est l'union de notre Mère Divine (chakra terrestre du coccyx, Malkuth dans le microcosme) et de notre Père qui est en secret (chakra coronal, Kether). D'où les 2 colonnes énergétiques ascendante et descendante. Nous devons accepter ce que nous voyons en nous ici et maintenant (et aussi ce que nous ne voyons pas), et tendre à nous élever en étant présents à nous-mêmes.


Je trouve que tu as raison, j'ai vu aussi que du plaisir naît le désir, et du désir la souffrance (bataille des opposés, dualisme mental dont nous devons nous délivrer pour libérer la conscience). Et je constate également que plus l'on retient longtemps le semen, plus les tentations se font insoutenables. Mais c'est seulement ainsi que l'on peut accumuler la précieuse énergie (hydrogène si12, la matière première du Grand Oeuvre alchimique) indispensable pour fabriquer nos corps solaires. C'est l'utilité réelle de cette énergie, avant la Chute dans la matière. C'est un devoir cosmique. Sur la multitude, quelques graines seulement donneront un jour du fruit. Cela paraît cruel du point de vue de la graine, mais la vraie Vie ne meurt jamais, seule la matière se recycle.


Si on évacue cette précieuse énergie subtile, elle est perdue (ou parfois sert à créer un enfant, bien sûr :mrgreen: ). Elle alimente alors l'ego, ce qui a parfois été représenté par les succubes et les incubes. Lorsque je renverse le Vase, je ressens moi aussi cet abattement, cette perte d'énergie, cette colère sans raison vis-a-vis de ma compagne, et aussi de la migraine. Tu n'as pas à culpabiliser, nous sommes tous pareils et cette pratique est excessivement difficile. Cette énergie, qui est la plus raffinée fabriquée spontanément par l'organisme par transformations successives, est aussi facilement détournée par les centres émotifs et intellectuels, ce qui est évité par la transformation des impressions (auto-observation ici et maintenant).


Nous apprenons à éviter les erreurs en observant pourquoi nous avons échoué (donc en pratiquant). 30 min à 1h est une bonne durée, mais il n'y a pas de limite tant qu'on est en accord avec soi-même. Autrefois dans les Temples d'Asie ou du Mexique, cela pouvait durer des jours entiers. Si l'on est sujet à la chute à cause du mental ou de l'extrême sensibilité, on peut pratiquer tous les 4 jours ("pause magnétique" qui permet également d'éviter la surchauffe des organes et qui laisse le temps de méditer sur les egos de luxure), et on n'est pas obligés de bouger comme des lapins, on peut rester immobile, et adorer (sa femme et Dieu). Dans tous les cas, 1 fois par jour maximum. Il faut essayer de s'approcher de l'extase, en priant pendant la pratique, en chassant les idées luxurieuses. "Les pensées terrestres doivent tomber mortes devant les Portes du Temple". Il faut au moins 1 ou 2 ans de pratique, selon les mérites du Coeur, sans chute pour élever la 1ère Couleuvre Sacrée (Kundalini), celle du plan Physique. Il y en a 7 en tout.


La raison d'être du corps humain (incarnation) est de vivre des expériences pour pouvoir remonter (ou pas, cela dépend de ce qu'on fait de notre vie) car Malkuth (la sphère de la matière) est le monde de la transformation. Les Mondes de Félicité sont immuables.


Mais il n'y a pas forcément à tout comprendre au niveau mécanique, il y a aussi des choses qui dépassent l'entendement qui est le nôtre actuellement, et il faut savoir accepter cela, du moins momentanément, en attendant un élargissement de conscience. C'est mieux que de théoriser parfois à tord, ce qui nous écarte de l'expérience directe. Car l'intellect ne peut se faire aucune idée de ce qu'est le Réel, ce qui dépasse les mots d'homme.


Voilà ce qu'il m'en semble à mon niveau de débutant. Tout ceci n'est que de la théorie, de l'intellectualisme. Tu es semble-t-il dans la pratique. Connais-tu le forum de Don et Compassion? On peut y discuter de ces aspects pratiques et s'entraider. On peut aussi y avoir (à condition d'être sincère et de pratiquer réellement) des entretiens individuels et gratuits avec Noé, un grand frère qui est très avancé dans la pratique.


Je te (nous) souhaite bon cheminement cher frère, à bientôt :grin:

Hors ligne tmecap
#8
Messages : 40
Enregistré le : 15 février 2019
Localisation : aude
Sexe :
Zodiaque :

Re: kundalini

Message le 11 novembre 2019, 22:06

Merci pour ton aide.
Je suis tombé sur cette pratique par hasard, et à de nombreuses reprises je me suis fait avoir pour avoir cru trop facilement ce qu'on me disait. La dernière m'a couté 10 ans de travail. De ce fait je suis mon cheminement à mon rythme.
Il n'y a aucune chance qu'il y ait de nombreuses graines qui portent des fruits. Hélas, le taux de réussite n'est pas meilleur non plus sur les autres planètes.

Désolé si le cérébrale a tendance à tout vouloir analyser, mais je ne pense pas qu'il nous soit impossible de comprendre le chemin que nous prenons. Le fait de chercher nous ouvre l'esprit, et le fait d'ouvrir l'esprit nous permet de mieux comprendre. Mais même si au début je ne peux que constater le néant, par l'éveil ou l'avancée je peux petit à petit éclairer mon chemin. Je ne sais pas encore s'il est vrai ou pas, mais en croisant les informations d'autres frères, je peux arriver à modifier aussi les tromperies de mon ego, et alors je m'améliore. Lorsque je suis bien trop loin de la réalité, ou mon but alors karma se débrouille pour enfin m'ouvrir les yeux.

La seule chose qui m'intéresse c'est l'éveil de mon voisin. La seule chose que mon essence veut c'est aider son voisin. Mais pour aider mon voisin je dois avant tout trouver la lumière. Mais je dois aussi me débrouiller pour laisser sur le sentier des traces. Il m'importe peu que de grands maitres soient là, il m'importe peu que leur travail soit bon ou mauvais? Ce qui m'importe c'est comment les hommes le récupèrent, comment les hommes le changent, ou comment les hommes peuvent l'utiliser pour ne pas se perdre.

Je ne peux pas encore accepter la vision réelle du monde, non pas parce qu'elle est belle, mais parce que nous avons détruit notre terre. Je ne pourrai l'accepter que quand j'aurai trouvé une solution ou une échappatoire, sinon j'entrerai en dehors de la boite de Pandore et perdrai à jamais la raison. Désolé donc si je cherche à comprendre.

J’avais envie de reprendre cette image de l’arbre.
Je pars du principe que nous ne voyons que le tronc de l’arbre en partie, la partie aérienne est dans les mondes supérieurs, la partie racinaire dans les mondes inférieurs. Nous avons donc deux circulations de sève une qui monte et une qui descend. Celle qui monte apporte les sels minéraux et l’eau, celle qui descend la lumière par la respiration, et le déchet est utilisé pour la construction de la maison. La lumière descend dans la terre et apporte l’énergie pour faire vibrer le sol. L’arbre lui récupère le droit de vivre, et l’amour. Mais que récupère le ciel, et que récupère la terre ? La terre récupère sa stabilité, son nettoyage, la continuité de ses cycles, et donc l’amour aussi. Et le ciel lui donnerait l’amour. Nous nous retrouvons encore une fois avec cette trinité l’essence qui donne l’amour, l’âme qui la transporte par son prisme, et le corps qui vie. Mais pour donner la vie il faut donner la mort. Et le cycle commence à naitre, et le temps aussi, et nous avons toute la dégringolade des possibilités jusqu’à nous. Il est possible que cette idée ne soit pas trop absurde, finalement !

Il a fallu mettre en place un système pour stabiliser la croûte terrestre, et cet organe créa visiblement une sorte de désir. Comment il peut marcher ? Il a été retiré mais pas ses effets ! Comment des divinités peuvent retirer un organe physique et pas ses répercutions ?
Dans la théosophie, ils parlent du temps où les hommes firent des expériences sur le physique et créa le singe ? Ils enfermèrent des âmes d’hommes dans des corps d’animaux ? Est-ce que c’est la même erreur dont on parle ? Avant la femme enfantait sans douleurs depuis elles payent par le sang ?
Quoi qu’il en soit il importe peu de savoir qui a fait ça et les raisons. A part si on veut éviter de refaire la même erreur. Mais l’humanité ne peut pas refaire la même erreur, puisqu’elle ne fait que suivre ce qui c’est passé sur la lune. De ce fait nous parlons d’une redondance qui arrivera quoi qu’il se passe. Est que c’est l’humanité terrestre qui a fait l’erreur ou est ce que c’est l’humanité lunaire ? Mais est-ce que c’est réellement important tout ceci ? Savoir qu’on est impuissant et qu’on ne sait rien n’est que le résultat de ce dilemme. Refaire un combat entre ego est ce réellement le but ?

Il faut accepter son passé, le transpirer au présent, et voir ce qu’on peut en faire pour notre futur.

Nous revenons régulièrement sur terre, et à chaque fois c’est pire, juste parce qu’on est plus loin de notre soleil ? Pourquoi avons-nous besoin d’être proche du soleil ? Ne le portons nous pas dans notre cœur ? Je pense qu’il faut dépasser tout ces mirages. A chaque époque notre essence vit une impulsion qui lui permet de grandir, et si un moment est plus sombre qu’un autre l’apprentissage est beaucoup plus dur mais le chemin parcouru beaucoup plus long. De ce fait ce qui est parcouru dans le noir est beaucoup plus valorisant que ce qui est parcouru dans la lumière. De ce fait en une vie on peut voir défiler des siècles dans le noir, et au contraire dans la béatitude nous n’avancerons pas d’un pouce. Est-ce qu’il faut en conclure que finalement proche du soleil nous avons aucune chance de nous en sortir alors qu’au contraire dans le noir on peut redevenir bouddha ? Quel est ce novice qui avance mieux loin du maitre que dans son sillon ? Doit-on conclure de ceci qu’il vaut mieux être loin du soleil que proche de lui si on veut avancer. N’y a-t-il pas une erreur dans tout ce raisonnement ? Pourtant c’est ce qu’on nous apprend à l’école !

Couper l’intellect ne peut que te mettre sous la coupe d’une personne moins scrupuleuse que toi. Alors quand on me dit je ne peux pas tout comprendre donc abandonne et accepte tout ce que je te dis, je ne comprends pas.

Un autre exemple, combien de personnes ont été assassinées parce qu’elles dévoilaient les doctrines ? On sait éperdument qu’une personne qui ne veut pas, ne va pas frustrer son désir. Vous dites aux personnes de n’avoir qu’une femme. Combien de personnes auront qu’une femme ? 20%, 10% peut être même pas. Alors quelle risque il y a à dire il faut éviter d’évacuer le sémen ? Pourquoi avoir tué pour dire ça ! et maintenant pleurer car personne ne le fait ? De l’autre côté par contre l’invasion de l’éjaculation se fait sur tout les supports, et n’a jamais été caché pourquoi?
On vous cache qu’il faut vous frustrer pour espérer avoir une chose que vous ne serai jamais en mesure de comprendre car vous êtes un animal, et en face on vous dit de vous faire plaisir on vous pousse dans la plénitude égoïste on vous montre que le but c’est d’avoir le maximum de conquête pour être le plus populaire possible et irrésistible, et que c’est ce qui vous permettra de réussir dans la vie. L’animal a déjà perdu d’avance. Aucune élite n’a gardé la pureté, et on voudrait que les plus bas y arrivent ? Comment espérer qu’une graine germe alors qu’elle n’est même pas semée ?
Si je suis arrivé ici c’est grâce à l’intellectualisation, et au maintes essais et test que j’ai pu faire sur mon corps et mon environnement, après me dire que c’est vain, tout est vain sur cette terre. Nous n’existons même pas en tant qu’être individuelles, mais ne sommes que les brins d’une même prairie. Nous sommes là pour aider la terre à traverser la prochaine étape, nous somme des Adam ! et comme il y a des millénaires il a fallu mettre en place l’organe, et bien demain il faudra faire un choix aussi.

La kundalini n’existe que parce qu’il y a la kundartigateur. Il ne faut pas l’oublier.
Croyez-vous que l’humanité aurait eu la kundalini sans son contraire ? Alors comment serait l’homme sans cet organe ?

Désolé si c’est un peu provocateur, mais c’est pas mal pour un forum je pense. J’espère qu’on pourra ceuillir une belle fleur. Sinon au moins la sentir. Merci

Hors ligne jerome
#9
Messages : 28
Enregistré le : 27 janvier 2019
Sexe :
Zodiaque :

Re: kundalini

Message le 11 novembre 2019, 23:27

Désolé, je ne voulais pas te froisser avec cette histoire d'intellect (les humbles brins d'herbe ne se vouvoient pas, n'est-ce pas? :smile: ). C'est surtout à moi-même que j'applique cela, comme cela fonctionne je le partage. C'est en méditation, dans le silence intérieur (intellect silencieux) que la compréhension advient au-delà de la pensée.


Mais bien sûr, l'intellect a sa place (malheureusement il n'y reste que rarement). Il est le merveilleux résultat d'une évolution à travers les millénaires, et nous ne devons pas en renier les fruits. Mais justement il s'est construit uniquement sur les données sensorielles du monde physique, et ne contient que cela. Sa place est d'interagir efficacement dans ce monde. Pour ce qui est des autres mondes, il est inapte. Il ne peut que se faire des représentations basées sur les 5 sens limités (et c'est peu dire), des concepts, des théories... tout ce dont nous devons nous dévêtir pour atteindre l'Illumination.


Cela, c'est vrai, ce n'est pas de moi-même que je l'ai expérimenté. C'est donc à mon niveau un dogme, une croyance, une théorie. Les Maîtres de différentes traditions (christianisme, bouddhisme, etc), donc sans interférences entre eux, l'ont indiqué. Toutes ces pancartes pointent dans la même direction, je décide donc de la suivre pour tenter de m'approcher du Royaume. Tu as raison, les paroles des Maîtres peuvent être déformées, il vaut mieux les recueillir à la source autant que possible. Mais seraient-ils morts en vain, si nous devions ne tenir aucun compte de leurs expériences et reprendre du début, sans indication? Christophe Colomb a tracé une nouvelle voie. Bien que ses données géographiques furent approximatives, aurions-nous plus de chances d'atteindre le but en nous lançant droit devant dans l'océan, ne comptant que sur notre intuition? Mais c'est vrai, il faut faire le tri tout de même, ne pas tout accepter les yeux fermés.


Bien sûr, nous devons chercher sans relâche, par nous-mêmes. Disons qu'on peut être aidé par nos prédécesseurs pour trouver plus rapidement. Ou qu'on peut aussi être égaré par d'autres. Mais trouver, c'est une expérience directe. Ce n'est pas une représentation mentale qu'on s'est faite de l'endroit où se trouve l'objet, par exemple. Mais bien sûr nos egos s'insurgent de s'entendre dire qu'ils sont limités. C'est pourtant naturel, seul le Tout-Puissant est illimité, n'est-ce pas?


Je ne sais rien, je n'ai aucunement la prétention de détenir quelque vérité que ce soit. Je renonce même à tout ce que je crois savoir. Ce n'est certes pas par goût de la polémique et de l'argutie que j'écris tout cela. Comme toi, je souhaite aider mon prochain, apprendre de lui; et comme toi je ne peux pas faire grand chose tant que la Lumière ne m'a pas habité intégralement.
Je ne fais que suivre au juger quelques pancartes laissées de-ci, de-là, par nos dignes prédécesseurs. Mais encore une fois, il serait vain de connaître par coeur tous les atlas géographiques et de n'avoir pas pratiqué la moindre marche dans la Nature :grin:


Fraternellement
Modifié en dernier par jerome le 11 novembre 2019, 23:28, modifié 1 fois.

Hors ligne jerome
#10
Messages : 28
Enregistré le : 27 janvier 2019
Sexe :
Zodiaque :

Re: kundalini

Message le 11 novembre 2019, 23:43

"Nous ne voulons plus de théories réactionnaires et désuètes. Nous voulons la Révolution de la Conscience! Nous voulons un monde de rebelles intelligents". Samael Aun Weor, conférence "le Surhomme".

Ceci concilie pas mal les 2 points de vue je trouve :wink: . Merci à toi.

Hors ligne tmecap
#11
Messages : 40
Enregistré le : 15 février 2019
Localisation : aude
Sexe :
Zodiaque :

Re: kundalini

Message le 13 novembre 2019, 19:08

C'est clair: Je suis de tout cœur avec toi, la prochaine fois essaye de rentrer un peu plus dans le lard on s’amusera certainement beaucoup…

Je suis en train d'attaquer l'organe kundartigateur de plein fouet, de ce fait je doute qu'il se laisse faire, et je doute aussi que je me laisse faire. Désolé si c'est un peu virulant, mais ce n'est pas contre toi, mais plus contre moi. C'est difficile de froisser un chewing-gun, je pense.

Excuse-moi mais je reviendrai un peu plus sur l'intitulé.
Pour moi cette "querelle" de clocher, n'est juste qu'un problème géographique, suivant l'endroit où tu te trouves l'un ou l'autre a raison, mais il suffit que tu avances de quelques pas pour que le raisonnement inverse soit vrai. C'est suivant ta structure et ce que tu as fait et ce que tu es que tu es d’un côté ou de l’autre. Prends le texte dans l’ensemble et tu comprendras pourquoi il ne faut mieux pas réfléchir, prends le texte de l’intérieur et tu comprendras pourquoi il faut réfléchir.
Après s'il suffisait qu'on suive le chemin gentiment : il y aurait déjà des balises claires pour tout le monde, et en plus il y aurait un guide. Nous n'avons n'y l'un ni l'autre, et le seul chemin qu'on nous dit de suivre est le notre. Pire encore quand j'ai demandé ce que je devais faire, qui je devais suivre, la seule réponse qui m'a été donnée c'est : un guide n'a pas de guide.

Je préfère repartir sur la Kundalini, ceci est une autre histoire. J'espère tout de même que d'autres personnes que nous pourront, oseront répondre et que notre discussion ne leur fera pas trop peur !

Je vais faire ce que je fais habituellement, je vais me répondre.
Suite aux quelques livres que j’ai eu le temps de lire, je ne vois qu’une partie du problème évoqué. Il suffit certainement aux personnes habituelles, hélas mon fonctionnement me bloque tant que je n’ai pas pu comprendre à plus d’un certain degré le sujet. Et je reste bloqué. Ainsi l’expérience ne marche pas, ou que peu pour me montrer le chemin. Après c’est à moi de travailler…

Outre le fait que l’organe kundartigateur sert à une chose merveilleuse, celle de rigidifier la croûte terrestre, chose qui a pu être très utile il y a quelque temps. Pourquoi l’homme a-t-il gardé les conséquences de l’organe et ne les a pas abandonnées ? La nature ne s’embarrasse pas de choses inutiles. Dans ce que j’ai pu lire, je trouve les explications un peu courtes. J’ai donc commandé le livre sur Belzébuth, mais je me retrouve avec 1000 pages de plus à lire sans même savoir si je vais trouver la réponse…
Il ne me reste qu’à essayer un raisonnement, et voir par rapport à ce que je pourrai apprendre les erreurs que j’ai pu faire.
Cet organe à pour but l’amour. Et de ce fait s’il part vers le haut il nous rapproche de la mère divine, et s’il nous amène vers le bas, vers les abîmes de la terre. L’un nous avance, éveille vers l’amour, l’autre nous purifie par l’amour.

Que ce passe-t-il dans le développement de l’homme ?
Il retraverse tout les stades qu’il a pu vivre du minéral jusqu’à l’homme. Mais s’il le fait dans le fœtus, il le fait aussi psychologiquement. Je parle pour moi, mais je suppose qu’il en est de même pour beaucoup d’autres. Je ne parle pas des cas particuliers.
-J’ai pu visionner plusieurs étapes, la première on vit dans l’innocence, la conscience est nulle, on et comme un animal à suivre ses instincts de survie. La mémoire est dure, on a l’impression d’être endormi, tout parait lointain. Seuls quelques sentiments nous donnent conscience : une grande peur, une grande joie. Nous n’avons pas encore les capacités de déclarer notre flamme, ou d’émettre une colère, ou une tristesse assez forte pour nous réveiller. Souvent le sentiment est synonyme de mémoire (dons le sens ou il est assez fort pour le graver). La première fois que j’ai pu commencer à prendre conscience ce serait dans mes 12 ans, quand je suis entré dans cette immense salle rempli de jeune comme moi, seul au milieu de tout, je me suis demandé : « qu’est ce que je fais là ? ». Les instincts sont encore assez fort, et continuent à faire survivre dans la jungle et petit à petit la conscience se réveille, pour moi ce fut à 18 ans avec l’apprentissage de la philosophie, et je me suis dis : « je suis », j’ai donc tout remis en cause ce qui m’a couté trois ans de travail, et une somme d’écris colossaux : tout les soirs un texte, c’est le moment ou j’ai pu gouter au plaisir intellectuel de découvrir. Mais c’était à l’âge de 14 ans que l’organe kundartigateur a commencé son attaque sur moi. Pourquoi ne pas l’avoir combattu avant ? Pourquoi le garder tant de temps ?

En fait ce n’était que le fil conducteur de toute ma vie. Si je ne l’ai pas, qu’est ce que je fais, pourquoi suis-je ici ? Lorsque vous entrez en décompensation, lorsque vous vous aventurez dans les entrailles du chaos, qu’est ce qui vous fait revenir ? Quand vous remettez en question tout, quel fil conducteur pouvez-vous suivre ? Pourquoi vivre ?
Je ne vous fais le raisonnement qu’après coup, car je m’en suis exactement rendu compte que depuis quelques semaines, je ne peux pas attaquer tout les fronts en même temps. Je peux détruire mes ego psychologique, mais par quoi ça va être remplacé ? A quoi bon détruire un ego psychologique s’il est remplacé par pire ? D’un côté vous avec la liberté, de l’autre le vide, et de l’autre le chaos…
Que se passe-t-il quand on détruit un ego ? Je ne suis pas d’accord sur le fait qu’il est impossible de détruire l’ego par le mental. Mais on m’a dit que certain passaient par la main, d’autre la vision, visiblement moi c’est l’intuition, il suffit que je décide quelque chose pour que ça se passe. Je n’y crois pas trop, mais je prends le paramètre dans mon raisonnement comme différenciation, dans le sens ou si j’y arrive je peux comprendre que d’autre n’y arrive pas puisque je suis sensé être doué dans cette zone. Donc quel bonheur qu’il y ait cet organe Kundalini qui puisse pourvoir.
Je suis joueur, et je tue cet ego du jeu, un vide va automatiquement se libérer, et que vais-je faire lors de ce vide ? Le petit vélo va se mettre en route, je vais voir ce qui se passe autour de moi, je vais être plus énervé que d’habitude. Je vais prendre en grippe plus facilement, je serai sur les dents… Et finalement je vais me mettre à boire, ou alors à méditer. Qu’est ce qui me fera choisir l’un ou l’autre ? Nous voyons bien ici que l’ego endort bien, et donc que le fait de l’enlever éveil. Mais qu’est ce que je fais de cet éveil ? Est-ce que je dois passer plus de temps à la pratique de la Kundalini ?
Alors pourquoi l’organe kundartigateur endort, et le Kundalini éveil ? En apparence les deux organes sont là pour manger du temps. Je ne fais que raisonner sur du purement physique, et du purement matériel, il est clair que le spirituel trouve son compte, mais je parle pour tout les laissés pour compte !

Il est clair que je ne suis pas non plus pour l’organe kundartigateur, car j’ai essayé tous les chemins possibles et je n’en ai trouvé aucun qui puisse aboutir à quelque chose, et c’est pour ça que je suis ici, pour trouver une autre solution.
Je ne suis pas aussi pour le fait que par magie tous les agrégats psychologiques se fassent réduire en poussière cosmique comme par magie. J’ai essayé à de nombreuses reprises d’aider les autres gratuitement, et le seul retour fut la désolation, l’égoïsme, et à part passer pour une bonne poire, il ne se passe rien d’autre…
Je me suis rendu compte à de nombreux moment que cette pratique me suivait, mais comment je pouvais la détruire ?

Qu’est ce que je perdais ?
Outre la douleur que ça procure. Tout d’abords la tentation qui revient tout le temps. Pour le contrer il faut une volonté. Et pour acquérir la volonté il faut une raison. Par chance dans le monde où je vis il n’y a aucune raison qui puisse donner du tord à l’organe kundartigateur. Comme je suis déjà de beaucoup décalé par rapport aux autres personnes (qui vivent à côté de moi), cela ne peut faire qu’un décalage de plus, et donc des conflits en plus.
La seule raison pour laquelle j’écris ce texte, c’est juste j’ai essayé tous les autres chemins et qu’ils ne mènent à rien, et donc je suis bloqué, que j’ai cet ego que je laisse tranquille depuis le début, et à qui je demande maintenant des comptes. Et comme le dragon ne veut pas baisser la tête, il en va de moi de lui montrer qui est le chef.

Il me faut une raison. Dans le raisonnement ici, je me suis retrouvé face à cette pratique, mon corps me demande depuis des années de trouver une solution, et il me met tout les outils devant moi, il ne faut plus qu’y aller. Mais par quoi le renverser ?
Alors le raisonnement est qu’est ce que le dragon m’apporte. Etant là, et laissé tranquille dans sa tanière c’est évident : il me rapporte un peu. Il est mon lien avec l’amour. Si dés mes 18 ans on m’avait expliqué mieux l’éros, la philia et l’agape, je n’en serai certainement pas là, et depuis longtemps j’aurai pu résoudre le conflit. Mais ainsi va la vie. Cet amour éros charnel est proposé ainsi : je fais la pratique en totalité, et j’ai donné mon tribu à l’amour, et je suis tranquille pour 24h. J’ai aimé la femme, et je peux dormir sur mes deux oreilles. J’ai la paix, je n’ai besoin de me poser aucune question, tout est réglé comme du papier à musique, je deviens un robot, ou un mouton.
Hélas la vie fait que les nombreuses catastrophes, font que l’essence ne se laisse pas faire, et de ce fait vivre sans me poser de question, c’est comme mourir sans combat. Même un animal se bât pour se protéger. De ce fait depuis mes 18 ans tous les jours je me purifie et j’analyse tout ce qui se passe, toutes les pensées qui me viennent, toutes les fluctuations… Bref j’essaye de me purifier.

-Trois ans plus tard toutes mes théories tombaient en chaos, à cette époque donc à 22 ans, je ne croyais qu’en la matière car seuls mes sens me donnaient une image du monde le reste étant donc impossible à atteindre. Dieu était matière ! Sauf qu’au bout de trois ans de raisonnements plus rien ne tenait debout, plus aucun raisonnement n’était valide, tout était faux, c’est alors que j’ai fait entrer dans mon raisonnement un autre paramètre, alors que mes sens ne pouvaient le sentir, je parle donc de l’énergie de vie. Je l’ai appelé ainsi à l’époque, mais il se rapproche plus de l’éther, mais l’énergie mes sens ne pouvaient pas le réfuter, alors que l’éther ils ne le voyaient pas. Puis j’ai tout repris, il m’a fallu 9 ans de travail pour arriver au bout de l’énergie, et pareil avant d’avancer sur la spiritualité, et me voilà reparti pour trois ans de plus, avant d’attaquer la théosophie, reparti pour trois ans de plus, pour arriver finalement à l’éveil de ma conscience partielle, avec trois ans de plus pour les ouvertures de portes, et me voilà ici aujourd’hui avec la Kundalini.

‘Juste un aparté, le kun est l’éjaculation, le da la descente, et le lini la fin.’

Je doute que ce soit le dernier combat, et j’attends mon bon vieux dragon sur d’autres champs de bataille. Mais il faut se satisfaire de ce qu’on a ! Je parle toujours de moi je m’excuse, mais c’est compliqué de parler de quelqu’un d’autre sur ce sujet, j’espère que ça pourra tout de même aider un peu. Ceux qui veulent baisser les bras ou ceux qui ne savent pas pourquoi ils font ça. Je n’en ai aucune idée non plus mais je sais que c’est par là qu’il faut que j’aille, je fais confiance à mon corps, c’est le seul qui peut me dominer jusqu’à ce que je sois assez fort pour le dompter lui aussi, mais je suis encore très loin d’y arriver.

Revenons à notre dragon. La raison la plus stupide qui soit, j’ai vu une lumière, alors j’y suis allé ! Je vais faire le test toute manière rien d’autre ne marche. Ca veut dire que je ne pourrai plus éjaculer du tout ! Quel est cette action qui de par le corps fait tout trembler ? Qu’est-ce qui se passe si plus personne n’éjacule ? Est-ce que la terre va redevenir liquide ?

Alors que se passe-t-il si tout le monde utilise la Kundalini ? Est-ce que ce paradis sera rempli d’esclaves en copulation toute la journée ?
Excusez-moi mais les deux côtés me rendent perplexes. Il est clair que mon raisonnement n’est sans doute que très terrestre, mais j’ai de nombreuses fois voté sans réfléchir, et le résultat fut toujours le même, que je gagne ou que je perde, nous sommes tous les jours plus endettés.
Maintenant que j’ai la possibilité de choisir ma vie, que vais-je faire ? Est-ce que je vais partir en quête pour sauver le monde et aider tous ceux qui le veulent ? Est-ce que je vais partir à l’exploration de terres inconnues ? Est-ce que je vais me noyer dans l’amour ? Tant que nous ne sommes pas maitre de notre destin, ou tout du moins que notre conscience n’est pas, il est très simple de se voiler la face, et un boulot/métro/dodo rempli facilement la vie. Vivre pour donner à ses enfants quelque chose, ou vivre pour mourir tranquillement financièrement, et s’occuper de manger, ou en associatif en attendant la mort, quelle vie enchantant ! Vivre en dominant le monde et donnant des ordres, que c’est beau. Regarder comment les autres réagissent. Mettre une pierre dans un cours d’eau et la regarder descendre.

J’aimerai arriver à la contemplation, m’assoir et rester ainsi plusieurs mois avec la nature. Mais je suis en guerre, et j’ai des devoirs à remplir, comment est ce que je fais ? A quoi sert cette vie absurde ? Travailler, grandir, se Christifier ; tout ceci pour quoi ? Tel est la réalité, tel est la tentation, tel est le Spleen. Certes, il reste plus simple de se laisser endormir par l’organe kundartigateur. Voici le combat que j’essaye de mener depuis des années.

Merci pour votre écoute. Bonne continuation. Je reprendrai certainement des parties mais j’évacue toutes les énergies inutiles pour essayer plus tard de me focaliser sur notre sujet principal et arriver à l’atteindre. Désolé de ne pas être beaucoup plus efficace dans ma rhétorique. Mais je suppose que dans 10 ans je me serai un peu plus améliorer. En attendant : Bonne soirée.

Hors ligne jerome
#12
Messages : 28
Enregistré le : 27 janvier 2019
Sexe :
Zodiaque :

Re: kundalini

Message le 14 novembre 2019, 20:43

Pour moi cette "querelle" de clocher, n'est juste qu'un problème géographique, suivant l'endroit où tu te trouves l'un ou l'autre a raison, mais il suffit que tu avances de quelques pas pour que le raisonnement inverse soit vrai.
Je suis d'accord. C'est l'intellect, par sa nature dualiste, qui veut tout étiqueter, qui qualifie les choses en rejetant la qualification opposée. "Ceci est grand" et donc "n'est pas petit", etc... absurde, cela dépend du point de vue.
Après s'il suffisait qu'on suive le chemin gentiment : il y aurait déjà des balises claires pour tout le monde, et en plus il y aurait un guide. Nous n'avons n'y l'un ni l'autre, et le seul chemin qu'on nous dit de suivre est le notre. Pire encore quand j'ai demandé ce que je devais faire, qui je devais suivre, la seule réponse qui m'a été donnée c'est : un guide n'a pas de guide
Les 2 mon capitaine :smile: . C'est à nous seul de parcourir le Chemin, mais les balises existent à condition de savoir les déchiffrer.
Est-ce que la terre va redevenir liquide ?
Est-ce que ce paradis sera rempli d’esclaves en copulation toute la journée ?


Je suppose que si un jour il n'y a plus de fornicateurs, si ce monde n'est pas détruit avant à cause de l'"humanité", ce jour est si lointain que l'évolution se fera sereinement, vers une matière plus éthérée, de moins en moins dense. Dans ce Paradis, l'accouplement matériel ne sera alors plus nécessaire pour atteindre la félicité, comme dans tout Paradis. Mais je n'en sais rien :lol:
J’aimerai arriver à la contemplation, m’assoir et rester ainsi plusieurs mois avec la nature. Mais je suis en guerre, et j’ai des devoirs à remplir, comment est ce que je fais ?
Il est enseigné que nous pouvons et devons travailler à l'Illumination dans ce monde tel qu'il est. Quel merveilleux gymnase psychologique que cette société où nos défauts affleurent spontanément! Un moine reclus dans une cellule a beaucoup moins de chances de progresser, à condition que nous nous observions à chaque instant. Et il ne peut s'aider que lui-même, et encore... C'est une question d'équilibre je pense, un temps pour contempler la Nature, un temps pour vaquer à nos obligations. Toutes nos occupations quotidiennes les + banales peuvent être des occasions de progrès, si on ne s'oublie pas, si on s'efforce d'être droit à chaque instant, etc...
Travailler, grandir, se Christifier ; tout ceci pour quoi ?
Il semble que nous ayons à nous incarner, depuis la Chute d'Adam, pour apprendre de cette expérience et progresser. Pour voir par nous-mêmes où mènent les causes de cette Chute dans la matière. Et éventuellement, si l'on a tiré les leçons, réintégrer l'Etre, l'Homme véritable et gagner le droit à la Félicité en échappant à la Roue du Samsara.

Au risque d'être lourd (comme le lard :wink: ), je vois que tu utilises beaucoup les termes "raisonnement", "analyse",... Si le raisonnement avait rendu qui que ce soit heureux, nous le constaterions à travers les fruits de notre "brillante civilisation". Le raisonnement t'a-t-il jamais rendu heureux? Par contre, je suppose que, comme moi, tu as pu constater que renoncer à la bataille des opposés du mental, dans le Silence de la méditation, apporte la Paix et même la Vérité qui est au-delà de l'intellect. C'est pourquoi je renonce à chercher autre compréhension illusoire que celle-ci, quand elle échappe à mes prises ou m'oblige à faire des théories.

Lorsque nous dissolvons réellement les egos, ceux-ci ne sont pas remplacés par du vide au mauvais sens du terme. Chaque ego nous vole une parcelle de conscience à travers laquelle il se manifeste. Quand il est dissous, nous récupérons à notre actif cette portion de conscience.

Tu dois déjà savoir qu'il n'est pas normal (bien que ça soit la norme) que nous soyons toujours en train de penser à autre chose que ce que nous sommes en train de faire, de rêvasser en pensées absurdes et informes, de penser au passé et au futur ou à ce que nous aurions pu faire ou pourrions faire. Quelle énorme perte d'énergie! Lorsque nous nous oublions, l'ego se nourrit, grossit, si bien que nous n'avons plus que quelques % qui ne soient pas subconscients... c'est à pleurer. Mais lorsque le constat est fait, nous savons au moins pourquoi nous voulons faire ce travail qui est le nôtre! :grin:
Désolé de ne pas être beaucoup plus efficace dans ma rhétorique.
Tu n'as absolument pas à être désolé de quoi que ce soit, j'ai été très touché par la sincérité de tes messages et je t'en remercie. Les humbles brins d'herbe n'ont pas à faire de longues circonvolutions, c'est le contenu qui compte.


Amour fraternel!

Hors ligne tmecap
#13
Messages : 40
Enregistré le : 15 février 2019
Localisation : aude
Sexe :
Zodiaque :

Re: kundalini

Message le 17 novembre 2019, 22:21

Je ne pensais pas que tu lirais si profondément, les larmes me viennent lorsque je te lis, quand tu parles du raisonnement. J'ai abandonné un temps le raisonnement, ou plutôt à plusieurs reprises.
Il s’en ait fallu de peu pour que ma femme meure d'une hémorragie interne, mon corps me montrait que ma femme allait mal, mais j'ai fait confiance à la médecine, je n’ai pas raisonné sur ce que je voyais, résultat des courses: heureusement que karma est intervenu et a sauvé ma femme et ma fille. Depuis je me démène pour essayer de comprendre mon corps avec les armes que j'ai. Quand je serai en félicité peut être que je tenterai d'abandonner les armes, mais pour l'instant je n'ai pas dépassé ce stade. Une autre fois, alors que j'étais tombé dans l'écologie et l'aide à autrui, encore une fois je faisais confiance, et je n'avais plus besoin de raisonnement, un matin tout avait brulé, 10 ans de travail 700 000€.
J'avoue que je suis impressionné quand je vois des personnes qui peuvent vivre sans raisonnement, quand à moi dés que je fais un pas de travers, on ne me rate pas. Que faire, as-tu autre chose que le raisonnement pour t'aider. Qu’est ce que le raisonnement ?

Tout le monde n'a pas mon karma ; tout le monde a son chemin, j'espère trouver le mien. Je te donne des exemples durs, j'en ai d'autres qui sont moins explicites ou poignants, si j’avais tenu compte des prémisses je n’aurai pas eu à vivre ceux là. Mais comment choisir, au hasard ? Quelle base prendre. Et le raisonnement recommence ici. Quand tu as froid ou faim tu cherches à manger, ou te couvrir. Quand ça tombe du ciel tout va bien mais quand tu cherches, tu résonnes automatiquement. Mais je suis d'accord avec toi, j'ai le choix de mourir tranquillement et suivre un chemin habituel, ou essayer d'avancer vers mon essence et de faire monter ma conscience. Le raisonnement m'a permis d'avancer jusque là, je dois encore le conserver, et quand j'aurai trouvé une meilleur façon, je le tuerai comme les autres ego. Mais est ce que ce sera dans cette vie? Pour l'instant j’essaye de me focaliser plus sur la Kundalini. Karma ne veut pas encore que j’arrête encore le raisonnement, je suppose. Mais je suppose aussi que s’il commence à sortir la tête, c’est que je vais devoir bientôt de voir le modifier…

Merci pour ton descriptif sur la pensée, je ne comprenais pas pourquoi j'avais autant de mal avec mes enfants à les faire focaliser. Il est vrai que personnellement je ne pense pas, sauf si je le demande. Mais je suppose que j'ai dû faire un travail colossal pour en arriver là.
Dans mon fonctionnement : je lance une idée ou une recherche, et j'attends que la solution arrive. Ensuite le raisonnement prend le relais pour essayer de l’imprimer dans mon cerveau. Quand je travail ou que je fais une chose rébarbative, le fait d'imaginer toutes les possibilités sur un sujet me fais passer un peu le temps, mais maintenant je suis souvent en contemplation, ou à l’écoute de ce qui se passe en moi. Je passe des heures à ça, sans qu’aucune pensée ne me vienne, et quand le sommeil arrive alors les idées me viennent. Sinon le reste du temps c'est de l'organisation de ma journée et semaine. Quand tu arrives à focaliser ton attention, je peux te dire que tu gagnes beaucoup de temps, et que tu as beaucoup de temps libre. De ce fait tu peux faire par exemple pour de la lecture, si c'est un roman tu peux en dévorer une centaine de page, si c'est Samael quatre cinq pages, si c'est HBP quand tu as de la chance c'est une page sinon c'est plus un paragraphe. Quoi qu'au début c'était plus une phrase... lol

Désolé je repars dans mon treep, en fait c'est remonté il y a quelques minutes et comme je n'avais pas plus à faire, car si je fais une méditation il me faut 45 min minimum de libre et de calme, et comme je ne les ai pas, j'ai décidé de faire plutôt ceci.

Je repars sur du terre à terre. L'animal appelé humain a besoin de remplir sa pensée comme tu le fais remarquer.
Il n’y a pas cinquante choses : le sexe, le pouvoir, l’argent, l’exploration, la méditation, se cultiver, le raisonnement si tu veux, le travail, le jeu… si tu en vois d’autres tu peux y aller.
Nous sommes tous plus ou moins dans une de ces dimensions. J’ai un copain qui m’a expliqué que lui il se donnait des jetons, par exemple : 145 par jour, qui sont sur des bases de temps, et qu’il mettait des jetons sur chacune de ses actions de la journée, et à la fin de la journée il comptabilisait. Je trouve l’idée assez étrange, mais il a passé presque une heure à m’expliquer sa découpe, aller voir un ami c’est tant de jetons, aller au boulot tant de jetons…. Si ça peut aider tant mieux. Ce qui compte c’est de se rendre compte de ce que l’on fait, de soi.

Que se passe-t-il une fois que l’on libère de l’espace ?
Nous passons d’un stade animal ou les instincts occupent 100% de notre cerveau, à une doctrine ou c’est l’homme qui doit les gérer. Nous voyons bien ici que l’évolution matérielle de l’homme est de lui procurer du temps pour qu’il fasse autre chose. On passe de l’homme seul qui ne pouvait pas se nourrir, à l’homme en société qui peut attaquer de grosse proies, et l’homme semi moderne qui a assuré son alimentation, sa sécurité, son foyer. Donc il n’a plus besoin de penser à tout ceci, et donc il libère de l’espace pour d’autres besoins. Mais que choisit-il ?
Et l’homme moderne, qui n’a plus d’inquiétudes et qui se pavane gras comme un cochon, écrasant des millions d’êtres humains à coup de dollars… A quoi devrait-il penser s’il était juste ?
Cette espace se libère, et donc c’est le combat des Dieux qui commencent, chaque Dieu a son espace et il doit essayer de gagner le plus d’espace possible. De ce fait nous avons le Dieu de la communication internet, le Dieu Google, le Dieu voiture, le Dieu Télé…. Qui se rajoutent à nos anciens Dieu Celte, Grec ou Egyptien… Qui sont le Dieu du tonnerre, de l’amour, de la mort, de la colère, de la peur, de la joie, de la tristesse, du soleil, de la lune… ainsi soit-il…

De ceci on ne peut que conclure que les ego ont beaucoup de chance, et peuvent se faire séduire facilement si l’essence n’est pas écoutée, ou refoulée, ou amalgamée : martyrisée…. Seul l’essence peut arriver à triompher de tout ceci, mais le chemin est long et dur, et à chaque ego que l’on désintègre, on en trouve un autre sous une autre forme. Mais à chaque fois on grandit aussi. Pour celui qui ne veut pas avancer rien de plus simple que de prendre ses aides et finir derrière un écran. Mais pour celui qui veut travailler c’est autre chose. Déjà ce qu’il fait ne sert à rien, il peut avoir toutes les orgies qu’il veut gratuit, et il s’y refuse ? Il est complètement givré celui là. La terre n’est-elle pas là pour nous ?
Nous passons donc pour des fous. Hélas l’illusion que crée tous ces Dieu, pour la personne qui sait le voir, montre à quel point l’homme est un animal, et que même des animaux sont beaucoup plus développés que les bipèdes que l’on peut croiser dans nos salons mondain. De conversations stériles, aux orgies, aux ricanements idiots, pauvres gens, sous leurs grands airs supérieurs il n’y a pas une once d’amour. Et lorsque la mort vient récolter, elle ne trouve qu’un grain rongé par le ver. Ainsi soit-il, nous ne sommes plus là pour les aider, nous ne pouvons que les regarder avec compassion et les aimer, et attendre que karma leur donne la chance de voir la flamme. Mais surtout pas leur dire ce qu’on pense, on se ferait dilapider, pour rien, et surtout ça ne ferai que les conforter dans leur erreurs. Seul l’amour et la compassion peuvent nous aider dans ces cas là. Un jour ils auront la chance d’avancer eux aussi. Nous avons aussi été ainsi. De plus s’ils n’ont pas la possibilité de voir la lumière, c’est qu’ils ne peuvent pas la supporter, et de ce fait c’est cause perdu. Karma est à chaque coin de rue et donne à tous ceux qui veulent de quoi manger.
Pour ceux qui ont commencé le combat des ego, on se retrouve avec le désir de se prendre en main, mais aussi le besoin de s’apprendre. Et au fur et à mesure le temps se dénoue, il se délasse, et nous avons du temps libre. C’est le Dieu vide. Il fait si peur celui là. Nous arrivons toujours à la solution finale, lumière, ténèbres. Pourquoi il y a un « s » qu’à ténèbres…

Et donc les animaux commencent à tomber, ils ont commencé le travail, mais leur psyché n’est pas assez forte pour affronter le vide. Et ils tombent dans l’excès sur un Dieu, souvent le travail, pour les classes moyennes, pour les classe plus hautes c’est le pouvoir, se donner de l’importance pour oublier ce qu’on a pu voir, sinon le scientifique va chercher et chercher encore plus dans les mystères de la nature.

Pour les plus posés ils vont se laisser bercer par karma, et bricoler à droite à gauche, aller d’une maladie à l’autre, d’une association à l’autre, d’un diner à un autre, et remplissent leur vie ainsi, sans oublier d’un stage à l’autre, d’une méditation à une autre…

Que de choix nous offre notre très chère terre. Et tout ça pour quelle raison ? Pour les pires, ils restent dans l’histoire : Socrate « la seule chose que je sais c’est que je ne sais rien », Dante « la divine comédie »…. Kant « critique de la raison pure », Freud, Young, Reich, Léonard de Vinci…. Combien ont été à travailler sur ceci et resté dans le silence ou l’ombre ?

On passe d’un étage à l’autre, d’une expérience à une autre, qu’est ce qui nous retient à la vie. Nous avons aussi les grands religieux, Bouddha a passé toute sa vie à guider son prochain, Jésus est mort en pleine expansion. Combien de Saint se sont donnés pour les autres. Est-ce qu’ils avaient le temps du vide ? Est-ce que leurs actions ne remplissaient pas suffisamment leur vie. Et quand un moment de libre se présente, on se pose et on se repose avec le père. Alors pourquoi ne pas dés le début se poser ? Pourquoi faut-il faire tant d’efforts pour avancer ? Pourquoi ne pas tout simplement se poser ? Karma pousse toujours, l’évolution avance, l’eau coule toujours… Pourquoi ce vide ne doit-on pas le regarder, et ceux qui le regardent devient fou ?

Du côté de l’animal il n’y a aucune chance que l’on trouve la solution, mais le fait que je vois toute cette mise en scène juste pour ne pas y aller, ça motive ma curiosité, et mon envie d’y aller. Tout le reste est illusion, seul ce vide reste donc réel. Et tout le reste alors ? Pour nous occuper ?

Je suis parti un peu en vrille, je te laisse remonter le steak, c’est mieux que le lard ici. Bonne soirée

Hors ligne jerome
#14
Messages : 28
Enregistré le : 27 janvier 2019
Sexe :
Zodiaque :

Re: kundalini

Message le 17 novembre 2019, 23:45

:grin: ça fait plaisir de voir des gens qui se donnent les moyens d'avancer.

Tu as raison de chercher. "Que celui qui cherche ne cesse pas de chercher jusqu'à ce qu'il trouve. (...)" (Evangile de Thomas, logion 2)
Encore une fois, je ne pense pas qu'il faille annihiler le raisonnement, qui a sa place dans nos tâches quotidiennes et nos interactions. Ceci n'arrivera de toute façon que lorsque notre éloctrocardiogramme sera plat... Il s'agit plutôt de l'utiliser à sa place, idéalement sans jamais s'oublier, et de ne pas en être l'esclave. Je ne veux pas te juger, et tu n'as aucune culpabilité à avoir. Il m'a simplement semblé que le raisonnement t'occasionnait une certaine souffrance. Ca ne doit pas être.


On ne peut se libérer du karma sans dépasser le raisonnement, car tout est bien. Ce qui nous semble les pires tragédies de notre existence est en fait exactement ce dont on a besoin pour apprendre la leçon qui nous a coûté ce karma. Connais-tu la sentence qui nous vient de la nuit des temps : "Avant que les yeux puissent voir, ils doivent être devenus inaccessibles aux larmes"... Il y a là Sagesse. Ca ne signifie pas que l'on doit devenir insensible. On doit même devenir hypersensible, puis suprasensible (compréhension directe de la conscience sans passer par le mental). Cela signifie plutôt, entre autres, que nous devons regarder également les événements, qu'ils nous semblent favorables ou défavorables. Avec la même acceptation. Avec la même joie, car les meilleures occasions de progrès sont en fait dans ce qui pourrait paraître amer à première vue. Cela a à voir également avec le lâcher-prise.


Anecdote : une fois je me suis fait retirer le permis pour excès de vitesse en allant au travail. J'ai été obligé de faire semblant d'être vexé pour ne pas contrarier les gendarmes :mdr: car en réalité il faisait beau, et ces longues heures de train qui se dessinaient allaient me permettre de méditer pourquoi est-ce que je suis toujours en retard, de polluer moins, de faire plus d'exercice entre les différents lieux et les gares, etc... Je ne me pose pas en exemple, car je ne suis rien, mais j'ai beaucoup appris de cette occasion. Je ne sais quelle peut être la leçon de sa maison qui brûle, peut-être renoncer à l'attachement matériel en constatant combien il nous fait souffrir, par exemple. Ou autre chose, c'est à toi de trouver.


Je ne réponds qu'à ta première partie, car je ne peux rester trop longtemps devant un écran à cause, entre autres, de migraines ophtalmiques. Qui sont une bénédiction car elles me rappellent à l'ordre lorsque j'y ai passé trop de temps, au détriment du travail sur soi :lol: . Mais je reviens bientôt, très cher frère, pour continuer à te lire!

Hors ligne jerome
#15
Messages : 28
Enregistré le : 27 janvier 2019
Sexe :
Zodiaque :

Re: kundalini

Message le 19 novembre 2019, 13:13

me re-voilà! Oui, d'accord avec tous ces constats que tu fais. Je vais juste commenter ce paragraphe :

Nous avons aussi les grands religieux, Bouddha a passé toute sa vie à guider son prochain, Jésus est mort en pleine expansion. Combien de Saint se sont donnés pour les autres. Est-ce qu’ils avaient le temps du vide ?

Oui, bien sûr, c'est même grâce au Vide Illuminateur qu'ils ont pu aller aussi loin, trouver la Vérité en eux et en faire bénéficier ceux qui veulent. Jésus restait des nuits entières à prier, et même 40 jours nous dit-on. A un certain niveau, prière et méditation se confondent en 1 seul acte. "Dieu cherche le Vide pour le remplir" (Maître Eckhart).

Et quand un moment de libre se présente, on se pose et on se repose avec le père.

Oui, dans le but, idéalement, d'être un jour dans un état de méditation permanent dans nos tâches quotidiennes.

Alors pourquoi ne pas dés le début se poser ? Pourquoi faut-il faire tant d’efforts pour avancer ? Pourquoi ne pas tout simplement se poser ? Karma pousse toujours, l’évolution avance, l’eau coule toujours… Pourquoi ce vide ne doit-on pas le regarder, et ceux qui le regardent devient fou

De mon point de vue, encore une fois, on est dans le monde de la transformation (matière) pour apprendre, corriger nos erreurs passées (karma) pour en ressortir grandi (ou perdu comme certaines graines gâchées). Connaître le Vide Illuminateur ne rend pas fou, mais plus conscient. Bien que l'acception générale du mot "fou" soit celle de "différent de la norme", auquel cela rend fou aux yeux des endormis.

Du côté de l’animal il n’y a aucune chance que l’on trouve la solution, mais le fait que je vois toute cette mise en scène juste pour ne pas y aller, ça motive ma curiosité, et mon envie d’y aller. Tout le reste est illusion, seul ce vide reste donc réel.



En effet... :mdr:

Et tout le reste alors ? Pour nous occuper ?

Nous donner la possibilité de cette Transformation. Voilà cher ami, steak hachevé. A très bientôt, dans la Paix et la Joie du Coeur!


Amour Fraternel
Modifié en dernier par jerome le 19 novembre 2019, 13:15, modifié 1 fois.

Répondre

Retourner vers « Questions-réponses multi-sujets »