Différence de Sensibilité à la Gnose selon les Individus

Répondre
Hors ligne Gemani
#1
Avatar du membre
Messages : 6797
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Différence de Sensibilité à la Gnose selon les Individus

Message le 8 mars 2013, 06:41

À mesure que nous devenons plus réfléchis, nous comprenons aussi l'état lamentable dans lequel nous nous trouvons... Etant donné que les gens ne vivent que dans le petit monde qu'ils portent en eux, et cela dans les étages les plus bas de leur machine, il est clair qu'ils ne comprennent pas les choses qui sont en rapport avec le Cosmos ou avec les Cosmos et que ça ne les intéresse même pas ; c'est quelque chose qui est bien au-delà d'eux-mêmes. La seule chose qui intéresse les gens, ce sont les affaires mesquines, la pleine satisfaction de leurs vices, de leurs passions, des intérêts qu'ils se sont créés, de leurs préoccupations et de leur égoïsme, l'argent et davantage d'argent, la fornication, l'alcool, etc. (C'est ça l'humanité). Mais quand on parle aux gens des SEPT COSMOS et qu'on essaye de leur faire commencer à étudier les lois et leurs principes, alors, franchement, ils ne ressentent pas beaucoup d'intérêt pour cela, parce que c'est bien au-delà d'eux-mêmes, ça ne fait pas partie de leurs préoccupations mesquines ; c'est la crue réalité des faits.

...


Les gens communs et ordinaires vivent bloqués par leurs sens externes ; toutefois, il y a des gens qui ont déjà établi, en eux-mêmes, un CENTRE de GRAVITÉ PERMANENT ; ce sont des personnes qui, dans des vies précédentes, ont suivi ces études ; ces personnes chercheront cet enseignement, elles le désireront, elles sentiront qu'au-delà du monde des sens il y a quelque chose et elles ne se trompent pas. Bien au-delà des sens avec lesquels nous nous mettons en contact avec le monde extérieur, nous trouvons l'Essence. Il n'y a pas de doute que les personnes qui possèdent un Centre de Gravité Permanent aspirent vraiment à quelque chose de distinct, de différent. Malgré toutes les contingences de l'existence, je crois comprendre que leur Essence est restée immuable, disons qu'elle n'a pas été détériorée ou altérée.

Par conséquent, l'Essence est ce que nous possédons de meilleur en nous ; l'Essence est la Conscience, c'est ce qui est le plus décent, le plus digne de notre Etre...

Il existe deux courants de pensées en chacun de nous : l'un vient de la Personnalité, l'autre de l'Essence. Nous pouvons aussi dire que les pensées qui viennent de la Personnalité cultivée sont donc, en apparence, plus brillantes ; mais, bien que leur contenu soit dense, les pensées qui viennent de l'Essence sont, au fond, de type supérieur ; toutefois, on a besoin d'une bonne capacité d'observation pour les distinguer les unes des autres.

Comme les pensées de l'Essence sont plus simples et celles de la Personnalité plus compliquées, il pourrait nous arriver de nous tromper et de croire que les pensées de cette dernière, c'est-à-dire de la Personnalité, sont de qualité supérieure à celles de l'Essence ; mais une telle confusion est basée spécialement sur l'ignorance. Les pensées de l'Essence, même si elles n'ont pas beaucoup d'érudition, même si elles sont très simples, sont indiscutablement de qualité supérieure...

Quand quelqu'un commencera, dans la vie, à se soucier un peu de sa situation dans cette existence, quand il se rendra compte, donc, qu'il n'est rien de plus qu'un habitant de la Terre qui, elle, est trop petite ; quand il pensera que la Terre est un fragment de Soleil, une partie détachée du Soleil ou une particule de Soleil, cela indiquera indubitablement que son Essence a, disons, des inquiétudes, qu'elle désire, qu'elle a quelque chose de type supérieur.

Il est évident que des pensées de ce type, bien que très simples, n'intéressent pas les gens qui vivent dans leur petit monde minuscule, celui du Microcosme, les gens qui vivent dans le monde infinitésimal des sens ordinaires. Ils ne ressentent pas le désir de savoir si la Terre est un morceau de Soleil et si le Soleil appartient à la Voie Lactée, à moins que l'Essence ne fasse surgir en eux, dirons-nous, une telle préoccupation ou une telle aspiration ; c'est l'Essence qui a cette qualité de pensées, simples, mais au fond grandioses.

Par conséquent, il est nécessaire que les frères comprennent que ce que nous avons de plus important à l'intérieur de nous c'est l'Essence, c'est-à-dire la Conscience...

Beaucoup de gens se préoccupent des pouvoirs magiques ; moi, je vous dis que l'ESSENCE ÉVEILLÉE possède, en elle-même, de très belles facultés. Ce dont nous avons besoin est de développer l'Essence ; et on ne pourra pas la développer sans travailler sur soi-même. Quand nous nous préoccupons vraiment d'éliminer, de notre nature intime, nos défauts psychologiques : colère, avidité, luxure, envie, orgueil, paresse, gourmandise, etc., l'Essence, naturellement, commence à se développer merveilleusement.

passage extrait de https://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... ssence.php
Issu d'une civilisation décadente qui est plus admirative des pseudo-miracles de la science que du chemin emprunté par les alchimistes et Maîtres des écoles de régénération, comment puis-je me détourner des fausses valeurs ?
-----
Est-il possible de soulever le voile d'Isis avec une pure intention quand on est un animal intellectuel ?
-----
Pourquoi faut-il que la mystique me tente mais pas assez pour que je prenne le ciel d'assaut ?
-----
Quels egos me faut-il éliminer afin de pouvoir emprunter le chemin de l'intégration de L’Être ?

Répondre

Retourner vers « Niveau d'­Être - types d'humains »