Le Chemin de Croix

Répondre
Hors ligne Paul
#1
Avatar du membre
Messages : 342
Enregistré le : 03 décembre 2016
Localisation : FRANCE
Sexe :
Zodiaque :

Le Chemin de Croix

Message le

C'est aujourd'hui que dans certaines religions basées sur le christianisme, il est commémoré la Passion du Christ Jeshua Ben Pandira (Jésus).

Le fidèle souhaite recevoir la grâce de communier intensément aux souffrances du Christ.

Au sens gnostique, ce chemin de croix représente les attaques de la Bête intellectuelle, de l'Ego sur notre propre Christ Intime, notre propre Lumière.

Cela représente toutes nos erreurs, tous nos défauts, tous nos actes qui condamnent et "crucifie" notre propre Christ Intime.
Cela représente également le chemin que nous devons suivre, dans la mort de l'Ego, la Naissance en Esprit et le Sacrifice à l'humanité souffrante.

Dans la Grande Rébellion (accessible en PDF sur le site, gratuitement), le V.M Samael Aun Weor explique que nous avons en nous Pilate, Caïphe et Judas.

Le démon du Mental qui se justifie chez Pilate,
Le démon de la Mauvaise Volonté avec Caiphe
Le démon du Désir avec Judas.

L'ego utilise ces trois principes pour exister.

En accord avec le fait que nous avons en nous une multitude de Moi, de défauts, de démons auxquels on s'identifie, nous pouvons étudier ce passage de la vie du V.M Jésus, le divin rabbi de Galilée. Car nous vivons, en nous-même le même chemin de lutte contre la Bête, nos propres ténèbres, en chaque instant, dans chacun de nos actes de tout les jours.

I
Première station


Jésus est condamné à mort.

Jésus, innocent de toutes les accusations portées contre Lui, est debout devant le tribunal, et Pilate, par faiblesse et lâcheté, prononce contre lui la sentence unique.

- N'avons-nous pas, nous aussi, condamné parfois notre prochain, et, avec une inconscience coupable, blessé sa réputation par médisance ou calomnie ? Pourtant Jésus a dit : " Ne jugez pas, et vous ne serez pas jugés !"

- O mon Sauveur, si j'ai fait du tort à quelqu'un de cette façon, je le regrette sincèrement. Inspire-moi, je t'en prie, le respect de la réputation de mon prochain.

Amen.

II
Deuxième station


Jésus est chargé de la Croix

Le Christ, injustement condamné, prend la croix sur ses épaules. Il la porte vers le Calvaire, car c'est par elle qu'Il veut nous sauver. " Si quelqu'un veut être mon disciple, qu'il prenne sa croix et qu'il me suive !" a dit le Christ.
- Notre croix, ce sont nos échecs, nos afflictions, nos soucis, nos maladies...
- Seigneur Jésus, aide-moi à porter ma croix derrière toi sans me plaindre ni récriminer, et que je parvienne au salut éternel.

III
Troisième station


Jésus tombe pour la première fois sous le poids de la croix.

Jésus tombe à genoux sous le poids de la croix. Mais il ne la rejette pas, Il se relève et la reprend pour la porter plus loin.
- Il est lourd le fardeau des croix qui parfois pèse sur nous. Nous tomberons peut-être sous l'assaut des tentations et des adversités, ou nous laisserons-nous abattre par le découragement et le désespoir...
- Seigneur Jésus, épargne-moi les chutes, et si je tombe, aide-moi à me relever.
Amen.

IV
Quatrième station


Jésus rencontre sa très sainte Mère

Presque tous ont abandonné le Christ, mais sa Mère est demeurée fidèle. Elle a suivi son Fils, portant avec Lui sa souffrance, et l'offrant pour le salut du monde.
- Ô perfection inégalée de l'amour maternel !
- Mère très sainte, fais que toutes les mères prennent ainsi à cœur le salut de leurs enfants, et que les enfants sachent reconnaître et respecter cet amour. Priez votre propre Mère Divine Particulière, car elle peut vous aider sur le chemin de la mort du Moi, du Je, de l'Ego Diable.
Amen.

V
Cinquième station


Simon de Cyrène aide Jésus à porter sa croix

Associé par ce service à la Passion de Jésus, Simon de Cyrène a reçu la grâce de la foi et du salut éternel.
- Nous aussi, nous devons savoir nous porter la croix les uns des autres : manifester bienveillance et compassion, consoler, encourager, secourir nos frères dans la peine ou le dénuement. Le Christ a dit : " Tout ce que vous avez fait à l'un de ces petits qui sont mes frères, c'est à moi que vous l'avez fait. "
Amen.

VI
Sixième station


Véronique essuie le visage de Jésus

La foule se moque de Jésus, le frappe et le bouscule. Mais Véronique, femme au cœur droit, sait qu'Il est innocent. Bravant la meute déchaînée, elle se précipite et essuie le visage de Jésus. Forte de sa foi, elle ne craint personne.
- Seigneur, que Ta grâce assure ma foi, pour que jamais de Toi je ne rougisse, et que toujours et partout, sans hésitation, je Te rend témoignage.
Amen.

VII
Septième station


Jésus tombe pour la deuxième fois

Malgré l'aide de Simon de Cyrène, Jésus, affaibli, trébuche et tombe une deuxième fois. Dans un sursaut d'énergie Il se redresse et poursuit son chemin.
- Quant à nous, quelles que soient nos bonnes résolutions, combien de fois n'avons-nous pas cédé aux mêmes tentations ! Nous sommes faibles, et si souvent complices de nos penchants mauvais !
- Seigneur, délivre-moi des fautes commises par habitude ou lassitude ! Par Ta grâce relève-moi sur la route du bien !

VIII
Huitième station


Christ réconforte les femmes de Jérusalem

Le Christ, tout endolori, ne pense pas à Lui au plus fort de la souffrance. Il console et réconforte : " Ne pleurez pas sur moi, mais sur vous et sur vos enfants !"
- Nous autres, bien souvent, n'avons de préoccupations que de nous-mêmes, et d'exigences qu'à l'égard du prochain.
- Seigneur, délivre moi de l’égoïsme et ouvre mon cœur à la miséricorde et la compassion !

IX
Neuvième station


Jésus tombe pour la troisième fois

Jésus vacille encore et s'écroule. Mais le cœur est inébranlable. Il ira jusqu'au bout, portant avec la croix le poids des péchés du monde.
- Épuisante et rude peut être aussi la route de l'abnégation, du sacrifice, du dévouement, de l'honnêteté. Mais que ne ferait-on pas, comme les saints, pour le Christ et son Royaume ?
- Seigneur, donne-moi la force de persévérer dans Ton amour et dans le bien.

X
Dixième station


Jésus est dépouillé de ses vêtements.

Le chemin de croix de Jésus s'achève. Le sommet du Calvaire est atteint, et aussi l'humiliation ultime infligée à Jésus : Le voici exposé nu à la risée du public. Nous devons nous dépouiller de tous nos vieux vêtements (fausse personnalité, etc.). C'est seulement ainsi que la Lumière du Christ peut briller comme un Soleil lorsque les nuages se dissipent

- La souffrance de Jésus expie nos péchés d'impudeur et de sensualité.
- Seigneur Jésus, crée en moi un cœur pur. Garde-moi dans la chasteté requise par mon état.
Amen.

XI
Onzième station


Jésus est crucifié.

On cloue Jésus sur la Croix, tandis qu'Il prie pour ceux qui L'ont livré à la mort : " Père, pardonne-leur, car ils ne savent pas ce qu'ils font !"
- Qui d'entre nous n'a jamais subi d'injustices, d'outrages ou d'humiliations ? Mais la foi renonce à la vengeance, elle enseigne le pardon des offenses.
- Seigneur Jésus, je t'en supplie, apprends-moi à pardonner, même à mes plus grands ennemis, pour obtenir aussi la grâce de ta miséricorde.
Amen.

XII
Douzième station


Jésus meurt sur la croix

L’œuvre de la Rédemption est accomplie. " Père, en tes mains je remets mon esprit !"
- Le renoncement ultime, jusqu'à sa propre existence, par Amour et Compassion.
- Seigneur, des liens du mal délivre-moi, et conduis-moi sur ta route de lumière, pour que je puisse, quand viendra l'heure, remettre en paix mon âme entre tes mains.
Amen.

XIII
Treizième station


Jésus est déposé de la croix

On descend de la croix le corps inerte de Jésus, et Marie, sa Mère, Le reçoit sur ses genoux. Un glaive de douleur transperce son cœur, et ses larmes coulent sur la chair meurtrie de son divin Fils. Insondable est la Compassion de Marie avec Jésus pour la rédemption de nos péchés !
- Mère très sainte, tu nous fus donnée pour Mère par ton Fils Jésus mourant sur la Croix. Je t'en supplie, intercède pour moi Mère Divine, conduis-moi au Christ.
Amen.

XIV
Quatorzième station


Jésus est déposé dans le tombeau

Bien modestes sont les funérailles de Jésus: Nicodème, Joseph d'Arimathie, Saint Jean, Marie et quelques femmes... On descend le Corps sacré dans le tombeau. Pas pour longtemps. Le jour de Résurrection est proche. - Chacun de nous devra mourir. Quand ? Nul ne le sait. Peu importe le faste de nos funérailles. Une seule chose compte, c'est d'être prêt à paraître devant le Seigneur.
- Seigneur, garde-moi de la mort soudaine. Accorde-moi le temps de la pénitence. Que ton Corps sacré, reçu dans la sainte communion, me donne la force de bien accomplir le grand passage, et accueille-moi dans ton Royaume.
Amen.
Image
Modifié en dernier par jerome le 11 avril 2020, 11:43, modifié 7 fois.

Répondre

Retourner vers « Embûches sur le chemin de l'autoréalisation de l'Être »