Comment Tenir sur la Distance - Sur la Qualité

Répondre
Hors ligne Gemani
#1
Avatar du membre
Messages : 6407
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Comment Tenir sur la Distance - Sur la Qualité

Message le

Quand on a choisi un moment de la journée pour notre méditation ( ou autre pratique), nous devons nous y tenir.

Comment faire, si on a peur d'oublier, on peut se mettre une pancarte physique bien en vue ou créer une pancarte mentale pour se programmer.

Et quand vous vient en tête l'idée de commencer la pratique, il ne faut pas repousser à plus tard parce que sinon on ne va rien faire du tout.
il faut répondre aux sollicitations des parties de notre Etre. Notre Mère Divine Particulière nous appelle, nous devons nous mettre en situation immédiatement.

Je ne sais pas reconnaître l'appel d'une partie de notre Etre plutôt qu'une autre... je pense que les plus avancés doivent pouvoir.

Donc chaque jour, que l'on soit fatigué ou pas, qu'on ait des soucis ou pas, on doit s'astreindre à la pratique choisie. ce n'est qu'avec régularité qu'on arrivera à quelque chose.
Si on arrête un jour, comment se motivera-t-on pour pratiquer le jour suivant, qu'est-ce qui nous y poussera ?!
Malheureusement, souvent on est dépendant de cycles. par exemple, pendant la saison froide, on peut se sentir démotivé, plus fragile, c'est mon cas et reprendre du poil de la bête avec les beaux jours. Malgré son état intérieur, il faut justement ne pas s'écouter soi-même, surtout pas le mental qui trouve toujours de bonnes raisons pour repousser, écourter ou trouver des alibis pour ajourner les pratiques spirituelles.

Ensuite vient la qualité de notre pratique. Pour pratiquer efficacement, il faut bien lire et appliquer les recommandations de Samael. (comme la technique SOL : l'Eveil de la Conscience : https://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... cience.php)

Pour la méditation, on reconnaîtra des sensations particulières et familières qui nous informeront qu'on y est. Même si ce sont des états transitoires qu'un jour on dépassera pour aller jusqu'à l'extase...

Il faut se préserver de la luxure et si on n'arrive pas à obtenir l'élimination de ses défauts luxurieux (malgré la compréhension recherchée), il ne faut pas se verser dans l'érotisme ou la pornographie. Comme dit samael, ça nous apporte rien, mais surtout, il y a un pouvoir hypnotique la dedans qui nous éloignera de nos pratiques gnostiques, nous fera perdre de longs mois de travail et comme nous sommes proche des temps de la fin, tout retard nous sera préjudiciable. Déjà qu'on va manquer de temps pour se réaliser, vaut mieux s'appliquer à plusieurs pratiques différentes dans la journée. Le mieux étant bien sûr de pratiquer la magie sexuelle avec son épouse-prêtresse si on a la chance de l'avoir rencontré, sinon hé bien faut pas se décourager. Samael conseillait aux retraités d'apprendre à voyager dans l'astral puisque en magie sexuelle, c'est un peu tard. Les pires êtres humains pourraient commencer aussi à se repentir. C'est la seule porte qui ne leur est pas fermée

Privilégier l'identification, la compréhension, l'élimination et la dissolution des ego.


Sujet remonté par Gemani le 12 novembre 2020, 22:18.
Issu d'une civilisation décadente qui est plus admirative des pseudo-miracles de la science que du chemin emprunté par les alchimistes et Maîtres des écoles de régénération, comment puis-je me détourner des fausses valeurs ?
-----
Est-il possible de soulever le voile d'Isis avec une pure intention quand on est un animal intellectuel ?
-----
Pourquoi faut-il que la mystique me tente mais pas assez pour que je prenne le ciel d'assaut ?
-----
Quels egos me faut-il éliminer afin de pouvoir emprunter le chemin de l'intégration de L’Être ?
Répondre

Retourner vers « Embûches sur le chemin de l'autoréalisation de l'Être »