Page 1 sur 1

Les Grandes Fautes qui nous Empêcheraient de nous Réaliser

Posté : 7 juin 2015, 09:48
par Gemani
D. [...] Pour fabriquer la Foi il est nécessaire d'étudier [...] nous devons travailler avec notre Mère Divine et nous devons pratiquer le Sahaja Maïthuna. La confusion consiste en cela : dans votre livre, dans un passage, vous parlez, vous mentionnez Brutus [...] quelque relation [...] dit qu'il a pratiqué le Sahaja Maïthuna et malgré cela, il a échoué [...] avec lequel je pense, moi, qu'il ne pourra pas y arriver. Alors je demande : « Si nous [...] comment puis-je savoir ? ». Si notre Mère Kundalini ne pardonne pas des fautes comme la trahison, l'adultère, la luxure, et tout cela, comment pouvons-nous développer la Conscience sans savoir ce que nous avons fait dans des vies antérieures, pour pouvoir fabriquer la Foi, si nous traînons plusieurs fautes passées qui ne vont pas être pardonnées et qui vont nous empêcher de réussir à fabriquer cette Foi ? Surtout en voyant ce qu'en dernier vous signalez maintenant [...] pour être une analyse rétrospective de [...]

M. C'est avec le plus grand plaisir que je donnerai une réponse à ta question... Avant tout, pour qu'il y ait un pardon, pour qu'existe un pardon, il est nécessaire qu'il y ait quelqu'un qui demande ce pardon, quelqu'un qui se soit repenti. Comment pourrait-on accorder son pardon à quelqu'un qui ne s'est pas repenti ? Serait-il juste de pardonner à celui qui ne se repent pas d'un délit ?

Mais, si celui qui a commis le délit se repent et demande sincèrement pardon, il peut être pardonné, n'est-ce pas ? Mais, s'il ne se repent pas, ni ne demande pardon, s'il est content de son délit, pourrait-on ou devrait-on réellement accorder un pardon qu'il n'a pas demandé, qu'il ne désire pas ou ne veut pas ? ON NE PEUT DONNER À PERSONNE CE QU'IL NE VEUT PAS.

Plus encore : nous ne pourrions amener personne au Ciel, de force, s'il ne le veut pas. Nous ne pourrions pas enseigner la Gnose à quelqu'un d'autre si cet autre ne l'accepte pas ; nous ne pourrions pas offrir un rafraîchissement à une personne si cette personne n'en veut pas. Nous pouvons le lui offrir, mais si elle ne le veut pas, comment peut-on le lui faire boire de force ?

C'est le cas de BRUTUS. Brutus a trahi son Gourou et non seulement il l'a trahi, mais il ne s'est jamais repenti de sa trahison, il n'a jamais demandé pardon, il n'a jamais souhaité le pardon. Pourquoi devrait-on accorder son pardon à quelqu'un qui n'a pas demandé pardon ? Pourquoi devrait-on pardonner quelqu'un qui ne s'est pas repenti d'un délit ?

Si Brutus commençait à travailler dans la Neuvième Sphère en continuant avec le délit de la trahison, la Divine Mère Kundalini pourrait-elle le récompenser de sa trahison ? Je suis sûr que LA DIVINE MÈRE KUNDALINI NE RÉCOMPENSE PAS LES DÉLITS ; ELLE PEUT LES PARDONNER S'IL Y A REPENTIR, mais elle ne saurait se convertir en complice du délit. Si la Mère Divine pardonnait des délits sans que l'individu s'en repente, sans qu'il implore son pardon, alors elle se convertirait évidemment en complice du délit, elle serait aussi délinquante, et je ne crois pas que Dieu-Mère puisse se convertir en complice du délit, en délinquante.

Si, parce que l'individu a commencé à travailler dans la Neuvième Sphère, la Mère Divine devait forcément lui accorder son pardon pour un délit dont il ne s'est jamais repenti, eh bien non ! Parce que l'ascension du Feu Sacré, l'ascension du Serpent le long de la colonne vertébrale est contrôlée par les MÉRITES DU COEUR. Les FEUX CARDIAQUES CONTRÔLENT LES FEUX SPINAUX. Quiconque a étudié l'Anatomie Occulte sait cela ; dans le cas contraire, notre Mère Divine se convertirait en complice du délit.

Je connais un cas dont je ne mentionnerai pas le nom. C'est celui d'une dame (dont je ne veux pas maintenant mentionner le nom) qui a deux maris ; elle pratique la Magie Sexuelle avec les deux et elle pense qu'elle va très bien. J'ai dû la retirer du Mouvement Gnostique, l'expulser, mais elle croit qu'elle va très bien. Le premier, un pauvre petit vieux, elle dit qu'elle le garde « par pitié » ; le deuxième, « parce qu'elle l'aime et désire l'aider pour que lui aussi s'auto-réalise »...

Croyez-vous par hasard qu'avec une pareille Magie Sexuelle à trois personnes, une « bulle » de trois personnes pratiquant la Magie Sexuelle, ils vont s'auto-réaliser ? Croyez-vous, peut être, que la Mère Divine Kundalini va récompenser cette dame pour son ADULTÈRE ? Que serait la Mère Divine Kundalini, si elle récompensait l'adultère ? Impossible ! N'est-ce pas ?

Si bien que ce que j'ai dit, alors, au sujet de Brutus est vrai. Avant tout, pour que le Serpent Sacré monte, les MÉRITES DU COEUR sont nécessaires. Chacune des 33 vertèbres de l'épine dorsale correspond à une vertu ou à des vertus.

Le Serpent ne pourrait arriver, par exemple, à la dixième vertèbre si, auparavant, le candidat n'avait pas été testé. Le Serpent ne pourrait arriver à la vingtième vertèbre si le candidat ne remplissait pas les conditions requises pour cette vertèbre. Dans l'épine dorsale se trouve la totalité des trente-trois degrés de la Maçonnerie Occulte et il est impossible que le Serpent monte, passe de degrés en degrés, si les mérites correspondants n'existent pas...

Où irait-on si tous les assassins, les ivrognes, les fornicateurs, les voleurs, etc., devenaient parfaits du fait qu'ils pratiquent la Magie Sexuelle ; si le Serpent montait par leur épine dorsale et s'ils se convertissaient en Dieux ? Quelle sorte de « Dieux » seraient-ils ? Des Dieux voleurs, des Dieux assassins, des Dieux traîtres ? Sur quoi reposerait l'Ordre Cosmique des Mondes ?...

passages extraits de https://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... ciente.php