émotion

Quand Samael liste des défauts différents dans un même texte ou parle du Moi Pluralisé
Hors ligne Paul
#16
Avatar du membre
Messages : 711
Enregistré le : 03 décembre 2016
Localisation : FRANCE
Sexe :
Zodiaque :

Message le

" arachnophobe qui sait qu'il y a une araignée dans sa chambre. " et qui doit garder le silence...?
Je dis cela dans ce sens, Samaël le dit autrement, il dit : "Tout le monde, dans un moment de sa vie, souvent lors de grande surprise, ou de grande terreur, c'est senti totalement présent, attentif avec une grande acuité consciente (quelque chose de ce genre)".

Une personne qui à peur des araignées, à évidemment un défaut qui pose problème, mais à côté de cela, il y a tout de même un niveau d'attention vigilante de ce qui est dans la pièce qui est très fort.

C'est un peu ce genre d'état de vigilance consciente qu'il faut avoir lorsque l'on médite, concentrer sur les sons du cerveau, ou un mantra, et le corps physique qui s'endort progressivement.

Samael dit "comme la sentinelle en temps de guerre", ce n'est pas des mots à prendre à la légère. Il faut s'imaginer comme tel et ce que cela nous encours de somnoler. L'ennemis peut se faufiler et attaquer (ne pas s'oublier dans ses pensées qui viennent de l'ennemis).
En gardant cette vigilance, je ne lâche plus prise, et donc je reste figé.
J'expliquais cela dans la méditation immobile.

Pour ce qui est en journée, c'est un peu pareil, à la différence qu'on ne peut pas se couper des sens et tout ce que cela induit comme identification automatique de l'ego. Là, c'est évidemment beaucoup plus difficile de ne pas s'oublier, mais il faut faire en sorte d'être observateur de tout, en restant vigilant à ce qui se passe dans nos réactions intérieures. On se concentre avant tout sur nos réactions intérieures psychologiques face aux situations qui se passent devant nous.

On maintien un état où l'on est pas absorbé par nos pensées en fin de compte. Cela on le constate facilement : "Zut, j'ai perdu mon attention, je ne faisais plus du tout attention à ce que je vis dans le plan physique, j'étais dans mes pensées, mes rêveries, mes désirs, mes craintes, etc...".

On se rappel à sois, on fait de sur-efforts, et en même temps, on fait bien attention aux pensées qui viennent. Progressivement, on s'améliorent, et progressivement, on commence à voir ce qui origine ces pensées, ces identifications aux choses etc...

Toujours cultiver l'attention vigilante, le rappel de sois. C'est primordial.
Au début on fait pas attention qu'en même temps que l'on fait cet effort, on a des inquiétudes etc... Ce sont aussi des choses à voir et laisser de côté. On ne voit pas tout d'un coup.
Je constate que de nombreuses pensées me viennent, ainsi que des idées qui peuvent être dites sur moi. Je ne peux pas savoir si c'est vrai ou pas, mais je vois les personnes les dire.
Ton niveau d'auto-observation te permet de voir les pensées arriver et ce qu'elles disent, c'est déjà bien tu sais.

Le fait de ne pas savoir si c'est vrai ou non ce qui est dit par ses personnes dans tes pensées : en fait, c'est le fruit d'un Moi qui projette des craintes d'être dévaloriser ou autre chose. Il s'imagine ce que les gens disent etc... du quand "diras-t-on" sur nous. L'imagination qui est crée par un Moi est appelée "Fantaisie". On se fait des films qui peuvent être s'avérer vrais, ou faux.

Cela n'a pas d'importance de savoir si c'est vrai ou faux, puisque ce que l'on souhaite, c'est d'éliminer toutes projections mentales compulsives, car l'Intime n'a que faire de son image, et ce qu'il est est Amour. Ce Moi projette, et à l'évidence, il manque d'Amour, il ne peut aimer. Il est donc à dissoudre.

En se détachant de ces éléments psychiques indésirables, on s'éveillent graduellement à ce qui est Réel. Progressivement.
Ainsi les pensées qui me sont envoyées, je vois qu'elles essayent de me posséder. Elles finissent par sortir, et créent une perte de repère et confiance.
Cela, c'est le résultat de l'identification à ces pensées (nos pensées, puisque c'est nous qui les générons, des parties de nous auxquels on s'identifient)

La perte de repère et de confiance est le résultat de ces défauts d'amour-propre, de crainte etc... Ces défauts empêchent l'Amour inconditionnel tant formidable pour être dans la Paix, le Don et la Compassion.

On se rappel à soi, on constate le manège de l'ego en parallèle "du coin de l'œil" sans s'oublier à son rappel de soi, et ainsi on à la Volonté de ne plus le laisser prendre le pas, et progressivement on le comprend de plus en plus, on s'en libère, avec l'aide de notre Mère Divine.

C'est très bien Antoine, courage et amour sur ton Chemin.
Je te Salue.
Hors ligne jerome
#17
Avatar du membre
Messages : 281
Enregistré le : 27 janvier 2019
Sexe :
Zodiaque :

Message le

Merci à vous 2 chers amis, très intéressant. Nous voici dans le vif du sujet...
Répondre

Retourner vers « Présentation générale des égos »