les 3 montagnes

Répondre
Hors ligne tmecap
#1
Messages : 614
Enregistré le : 15 février 2019
Localisation : aude
Sexe :
Zodiaque :

les 3 montagnes

Message le

J’aimerai mettre le doigt sur un petit passage, même si le livre reste une pépite sur bien des points.

Page 104 : la première initiation du feu:

"je voulais une initiation comme celle que le commandant Montenero aurait reçu...
Mais mon cas fut certainement très différent et quoique cela semble incroyable, la nuit de l'Initiation, je me trouvai frustré.
...
Mon Epouse-Prêtresse dormait, ronflait...
L'aube parut et rien!....
Tous mes sentiments furent mis à l'épreuve...
Lorsque le soleil se leva comme une boule de feu qui paraissait surgir de l'océan déchainé, Litelante se réveilla et me dit: "Vous souvenez-vous de la fête qu'ils ont faite là-haut?...."

Quel moment d'humilité de trouver ces lignes. Nous qui mettons tellement d'énergie dans tant de futile.
Hors ligne tmecap
#2
Messages : 614
Enregistré le : 15 février 2019
Localisation : aude
Sexe :
Zodiaque :

Message le

chapitre 36 ciel de venus:
incontestablement, avec l'aide de ma Divine Mère Kundalini, j'avais déjà éliminé les défauts de type psychologique, dans le Monde astral, comme dans le Monde mental, mais les germes-causes de ceux-ci continuaient à exister en moi-même ici et maintenant...

Il faut comprendre que quand le défaut psychologique est réduit en poussière cosmique, ça veut dire qu'il est toujours là.

De ce fait, toutes les étapes que l'on travaille, servent à gagner en conscience, et compréhension, mais elles n'éliminent pas pour autant l'ego qui devient restreint au niveau atomique, ce qui explique aussi la chute pour une personne élevée.

L'ego peut revenir, pour le guetteur qui baisse sa garde.
Hors ligne tmecap
#3
Messages : 614
Enregistré le : 15 février 2019
Localisation : aude
Sexe :
Zodiaque :

Message le

Les trois furies, ou traitres:
Judas, le démon du désir, donc démon dans l'astral
Pilate, le démon du mental
Caïphe, démon de la mauvaise volonté.

et Dragon des Ténèbres


chapitre 31: "Le Vieillard Sacré du Temple arracha de l'arbre une branche à la senteur délicieuse[...]et dit:"Pour que tu puisses monter, respire toujours l'odeur de cette branche"."


tel est la façon dont doit être pratiqué le travail.
Hors ligne Paul
#4
Avatar du membre
Messages : 751
Enregistré le : 03 décembre 2016
Localisation : FRANCE
Sexe :
Zodiaque :

Message le

tmecap a écrit : 29 novembre 2021, 21:13 chapitre 36 ciel de venus:
incontestablement, avec l'aide de ma Divine Mère Kundalini, j'avais déjà éliminé les défauts de type psychologique, dans le Monde astral, comme dans le Monde mental, mais les germes-causes de ceux-ci continuaient à exister en moi-même ici et maintenant...

Il faut comprendre que quand le défaut psychologique est réduit en poussière cosmique, ça veut dire qu'il est toujours là.

De ce fait, toutes les étapes que l'on travaille, servent à gagner en conscience, et compréhension, mais elles n'éliminent pas pour autant l'ego qui devient restreint au niveau atomique, ce qui explique aussi la chute pour une personne élevée.

L'ego peut revenir, pour le guetteur qui baisse sa garde.
S'il te plait Antoine, demarque ce qui est ta parole, et ce qui est la parole de Avatar dans ton texte. Parler également au conditionnel peut s'avérer utile car comme tu le sais bien, notre compréhension évolue constamment à mesure du travail, et nous sommes sujet à l'erreur à notre niveau. Cependant, la loi frappe celui qui dit des erreurs, même par ignorance. Il nous faut donc rester prudent.
Hors ligne tmecap
#5
Messages : 614
Enregistré le : 15 février 2019
Localisation : aude
Sexe :
Zodiaque :

Message le

chapitre 36 ciel de venus:
"incontestablement, avec l'aide de ma Divine Mère Kundalini, j'avais déjà éliminé les défauts de type psychologique, dans le Monde astral, comme dans le Monde mental, mais les germes-causes de ceux-ci continuaient à exister en moi-même ici et maintenant..."

Poussière cosmique, ça voudrait dire que l'ego est toujours là.

L'ego peut revenir, pour le guetteur qui baisse sa garde.


excuses moi j'y ferai plus attention.
Hors ligne Paul
#6
Avatar du membre
Messages : 751
Enregistré le : 03 décembre 2016
Localisation : FRANCE
Sexe :
Zodiaque :

Message le

Dans le "cours de magie runique", Samael explique que les germes de l'ego restent même après sa dissolution, et il peut donc renaître de ses cendres, et cela fait que notre mental à une tendance à être mauvais naturellement.

Cependant, à un moment du processus initiatique, nous devons nous rendre au purgatoire pour avoir de pleines purifications. Dans cet endroit, on souffre beaucoup de nos différents "défauts germes". Mais avec la Volonté et le fait de ne pas regarder en arrière, on obtient les Purifications totales.

Chapitre 35 :

"Ceci me ramène à la mémoire cette époque où j’abandonnai l’Averne pour entrer dans la région du purgatoire.
Déjà, ma Mère m’avait instruit à fond ; transformée en véritable pleureuse, elle avait navigué avec moi dans la barque de Charon, elle m’avait démontré la dissolution du moi pluralisé, et finalement elle m’avait enseigné que le mental, même dépourvu d’ego, garde ses tendances mauvaises.
Ô mon Dieu !, le moi pluralisé, lorsqu’il se dissout, laisse dans le mental ses germes de perdition.
Les yogis disent qu’il faut frire ces semences, les incinérer, les réduire en poussière cosmique.
Il est urgent de comprendre que le moi renaît comme la mauvaise herbe à partir de ses propres semences.
Je devais donc incinérer les mauvaises semences de cette herbe vénéneuse ; il me fut nécessaire d’entrer dans la région purgatoriale du monde moléculaire inférieur pour y brûler la pépinière du moi-même.
Je m’approchai jusqu’à arriver à un endroit qui jusqu’à présent m’avait paru n’être qu’une fissure, semblable à une brèche qui fend un mur, et j’y vis une porte à laquelle on accédait en montant trois marches de couleurs différentes ; dans ce portique terrible, le mot purgatoire était gravé en caractères indélébiles.
Je vis un portier, qui n’avait jusque là prononcé aucune parole ; ce génie était debout sur la marche supérieure. C’était un ange d’une beauté extraordinaire, imposant, sévère, terriblement divin ; il tenait dans sa main droite une épée dénudée qui reflétait ses rayons de lumière.
Quiconque veut pénétrer dans la région du purgatoire doit se prosterner pieusement aux pieds de cet ange et lui supplier la miséricorde d’ouvrir, en se frappant d’abord la poitrine trois fois.
Moments inoubliables et terribles que ceux durant lesquels l’ange écrit à sept reprises avec son épée la lettre « P » sur le front de l’initié. On entend alors la phrase suivante sur ses lèvres : « Tâche de nettoyer ces taches tandis que tu es en dedans. »
Vous souvenez-vous du cas de la femme de Lot ? Elle fut transformée en statue de sel pour avoir regardé en arrière. L’ange du purgatoire avertit également que celui qui regarde en arrière après être entré dans le monde moléculaire inférieur perd alors son travail, qu’il ressort par où il est entré.
Cela implique un repentir absolu : ne pas commettre à nouveau les mêmes erreurs que par le passé, ne pas commettre de délit.
Celui qui regarde en arrière échoue, il répète les mêmes erreurs, il retourne dans son passé pécheur et ne se purifie pas.
Quiconque regarde en arrière se transforme en un échec du purgatoire. Dans le purgatoire, il faut marcher d’un pas ferme vers l’avant.
Dans la région moléculaire inférieure, on comprend à quel point la prétention et l’orgueil sont absurdes ; nous ne sommes que de simples chrysalides, de misérables vers dans la terre boueuse, à l’intérieur desquels le papillon céleste peut prendre forme à force de terribles surefforts intimes ; le fait que cela puisse se produire n’est toutefois pas une loi : ces chrysalides peuvent se perdre, et c’est ce qui se passe normalement.
Qu’ils sont bêtes, ces gens qui souffrent l’indicible à voir quelqu’un heureux ! Pourquoi mettent-ils leur cœur dans ce qui demande une possession exclusive ?
« Beati pacifici, heureux ceux qui n’ont pas le péché de la colère ! » La colère peut malheureusement se déguiser avec la toge du juge ou le sourire du pardon : chaque défaut a de nombreuses facettes.
Dans la région du purgatoire, le feu de la luxure nous fait épouvantablement souffrir ; nous revivons dans les sphères subconscientes, submergées, tous les plaisirs de la passion sexuelle, mais cela nous cause une douleur profonde.
« Adhaesit pavimento anima mea ! » Pauvres âmes qui se sont attachées aux choses terrestres, comme elles souffrent dans la région du purgatoire !
Gens de la région du purgatoire ! Écoutez-moi, rappelez-vous Pygmalion : sa passion pour l’or fit de lui un traître, un escroc, et de plus, pour comble de malheur, un parricide.
Et que pouvons-nous dire de la misère de Midas l’avare, avec ses demandes absurdes, devenu un personnage ridicule pour d’innombrables siècles.
Que pouvons-nous dire de la paresse, cette sirène qui distrait les marins sur la mer immense de l’existence ? La pestilence émane de son ventre horrible ; c’est elle qui éloigna Ulysse du chemin.
Gloutons du purgatoire ! Regardez Boniface, qui rassasia tellement de gens ; voyez Messer Marchese, qui pour avoir omis de boire à Forli alors qu’il en avait le temps et que sa soif était moins grande, éprouva ensuite une soif telle qu’il ne put jamais l’étancher.
Rappelez-vous les damnés grassouillets qui prirent forme dans les nuages et combattirent Thésée avec leurs doubles poitrines.
Rappelez-vous les Juifs qui démontrèrent leur mollesse en buvant, raison pour laquelle Gédéon refusa de les prendre pour compagnons lorsqu’il descendit des collines, près de Madian.
Je vis et j’entendis dans le purgatoire des choses épouvantables ; y revivant toutes les bestialités des temps antiques, je m’y sentis en vérité comme transformé en porc.
Un jour parmi tant d’autres, alors que je discutais avec une âme qui m’accompagnait dans le purgatoire, je lui dis : « Ma sœur, ici nous sommes devenus des porcs. »
« En effet, me répondit-elle, ici nous nous sommes transformés en cochons. »
Le temps passait et je souffrais l’indicible à incinérer les semences malignes, à éliminer les « cochonneries ».
Et de nombreuses âmes, des compagnes du purgatoire avaient l’air de cadavres en décomposition étendus dans des lits de douleur : elles éliminaient des semences, d’horribles larves immondes, de mauvaises tendances.
Ces âmes soupiraient et se lamentaient. Jamais je n’oubliais ma Mère divine, je la suppliais sans cesse de m’aider dans ce travail du purgatoire, d’éliminer pour moi tel ou tel défaut psychologique. La lutte contre moi-même fut terrible.
Finalement, une nuit, la sainte Déesse-Mère Kundalini entra dans la région du purgatoire déguisée en homme. Je la reconnus intuitivement.
—Pourquoi vous êtes-vous déguisée en homme ?, lui demandai-je.
—Pour entrer dans ces régions-ci, fut sa réponse.
—Quand me sortirez-vous d’ici ?
Elle, l’Adorable, fixa alors la date et l’heure.
—Ensuite viendra l’instruction télévoyante, ajouta-t-elle.
Il est évident que je compris tout cela.
Différents détails confirmaient les dires de ma Mère : les sept « P » s’étaient peu à peu effacés, l’un après l’autre ; les purifications étaient évidentes et pathétiques, claires et positives."
Modifié en dernier par Paul le 7 décembre 2021, 10:52, modifié 1 fois.
Hors ligne tmecap
#7
Messages : 614
Enregistré le : 15 février 2019
Localisation : aude
Sexe :
Zodiaque :

Message le

Je suis bien loin de tout ceci,
rien qu'en lisant j'ai pu voir tant de fiel sortir de tout côté....

Il me faudra encore un lourd travail.

" les réduire en poussière cosmique"
j'avais compris cette phrase comme une destruction, mais c'est une réduction.

Je ne comprenais pas certains faits que j'expérimentais, mais maintenant je comprends mieux.

merci pour ces éclaircissements.
Hors ligne tmecap
#8
Messages : 614
Enregistré le : 15 février 2019
Localisation : aude
Sexe :
Zodiaque :

Message le

Dans cette affirmation,

J'ai lu destruction exclusive.

Alors qu'en réalité il fallait plutôt lire "réduit au niveau atomique".

La réponse est simple, une poussière cosmique, est tellement loin et petit, d'ailleurs qu'est ce qu'une poussière cosmique?

Ne connaissant pas cette signification je l'ai interprétée comme retour en cendre, et cosmique c'est tellement loin de moi, donc infini.

De ce fait plus fort que la cendre du feu, et ainsi, réduit définitivement pour ne plus être embêté....

En gros "réduire en poussière cosmique", est mieux qu'incinérer.
Dans notre science, il n'y a pas mieux que ça pour être débarrassé de nos déchets.... Même s'il m’apparaît maintenant idiot de croire que l'incinération détruit quoi que ce soit, ce préjugé était pourtant bien réel.

Arrive alors la question:
Quel est le profit pour l'ego de m'avoir trompé sur ce sujet?

Je répondrai par l'ego en disant comme ça il peut être au niveau atomique et plus risquer d'être embêté.

En fait sur une personnalité comme la mienne l'ego n'a aucun intérêt à me tromper sur ce genre d'exclamation.

Car si j'avais compris dés le début que la réduction en poussière cosmique ne sert à rien, alors mon ego aurait pu trouver quelque chose de mieux, et me faire tourner en rond encore longtemps.

J'en conclut que ce n'est pas l'ego qui m'a trompé mais mon intime qui me montrait le chemin.

De ceci naît deux courants ceux de la rétribution et de la punition.

si mon travail est bon et qu'il m'aide à retrouver mon intime, alors la nature m'aide d'autant plus. Au contraire, si je m'éloigne de mon intime et ne le cherche plus il me puni. (je l'ai demandé aussi.)

De ce fait la tromperie ou le voile ne vient pas que d'un côté, c'est juste qu'on en change de nom! Mais qu'il a le même effet.

L'apparition de l'ego n'arrive qu'à un certain moment, et devient réel qu'au moment où l'on veut en sortir.

Son travail est de nous fasciner, comme le fakir hypnotise le serpent. Et ainsi il crée l'épreuve pour ne plus tomber dans le panneau.
Ainsi avec le temps nous descendons les marches de l'enfer Dantesque et faisons grossir l'ego pour qu'enfin nous puissions devenir minéral. A moins que le talent ne se crée.

Parfois l'âme a besoin de cristalliser certains talent et donc bloque la personnalité sur un certain point pour cristalliser l'épreuve au plus fort. Pour que dans une autre vie ce talent puisse servir et créer les corps solaires.


Une fois que la compréhension vient tout s'éclaircit, et alors nous pouvons remercier pour l'aide qui nous a été apportée.
Répondre

Retourner vers « Samaël Aun Weor vous guide à travers les enseignements »