Types de Musique Ecouté : Type d'Etre Humain

Répondre
Hors ligne Gemani
#1
Avatar du membre
Messages : 6411
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Types de Musique Ecouté : Type d'Etre Humain

Message le

Licorne a écrit :Si nous voulons savoir tout les bienfaits des sons,nous devons aussi,
indéniablement,connaître ses méfaits,car le son crée mais le son
détruits aussi.Prenons pour seul exemple la destruction des murs
de "Jericho" par le "son de trompettes".

Parlons un peu des sons structurés,en d'autres termes, la musique.

Il y a différents types de musiques.

1-Musiques dirigés vers la conscience:
Les grands classiques = contact avec l'Etre.

2-Musiques dirigés vers le corps:
les musique de relaxation, méditation etc...

3-Musiques de la personnalité:
slows, folk, musique qui touche à l'émotionnel en général.

4-Musiques Egoïques :
hard, rock,techno,et toutes ces musiques modernes très rythmés à
répétitions et sans aucunes mélodies. Trans.....finissent par
provoquer des déséquilibres psychologiques et des maladies.

5- Et enfin la musicothérapie.
les soins par la musique.

Mais le champ d'action des sons ne s'arrête pas là bien-entendu.

Il y a aussi les fameux Mantras,qui sont des vestiges inestimables de
l'antique "langue d'or".

Ces trésor qui nous sont transmis par les grands Maîtres de la
fraternité blanche,sont de véritables codes d'accès à Dieu,De
véritable N° de téléphones pour appeler les Maîtres,des "adresses
emails" ou de "sites internet" pour nous connecter à ce que nous
avons de Meilleurs en nous,ou, des N° de "vols" ou de "trains" pour
atteindre la destination voulu.

Le plus beau et le plus intéressant de tout les sons est pour moi
sans conteste, le sons "Anahat", la "voix subtile" etc...Mais il est
aussi à lui seul un très long sujet à débattre.

Nous devons faire attention dirais-je pour finir ici,à nos paroles
qui sont créatrices.Elle peuvent faire beaucoup de dégâts
mais ,aussi,beaucoup de bienfaits fort heureusement.
Je me suis rendu compte grâce à l'intervention de cet ami gnostique, l'importance du choix qu'on fait d'écouter telle ou telle musique. Perso, j'écoute des musiques liées à la satisfaction de la personnalité... On devrait tous se recentrer sur la musique classique mais ce n'est pas évident de l'apprécier... Cela permettrait donc de se rapprocher de l'Intime, de notre Purusha. Sinon, il y a les mantras : https://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... m.php?f=12 dont l'éefficacité est souvent soulignée.
Issu d'une civilisation décadente qui est plus admirative des pseudo-miracles de la science que du chemin emprunté par les alchimistes et Maîtres des écoles de régénération, comment puis-je me détourner des fausses valeurs ?
-----
Est-il possible de soulever le voile d'Isis avec une pure intention quand on est un animal intellectuel ?
-----
Pourquoi faut-il que la mystique me tente mais pas assez pour que je prenne le ciel d'assaut ?
-----
Quels egos me faut-il éliminer afin de pouvoir emprunter le chemin de l'intégration de L’Être ?

Hors ligne Gemani
#2
Avatar du membre
Messages : 6411
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Message le

pascal a écrit : à relier avec le classement qu'a donné Licorne sur les types de musiques.

attention, certains termes sont choquants, cependant j'ai décidé de mettre ce texte à disposition de tous pour la connaissance..

C'est de l'infra-sexualité ténébreuse.

ACOUSTICOPHILIE OU MÉLOLAGNIE (du grec akoustikê : son, et philia : amour de)

Un acousticophile est une personne excitée sexuellement par des sons, le plus souvent ceux émis lors de l'acte sexuel. Il peut s'agir de musique, de chansons, de poèmes d'amour, mais aussi de grossièretés, d'obscénités, voire de commentaires prononcés dans une langue étrangère ou encore de cris, de pleurs, de chuchotements, de soupirs, de halètements, etc.

Ceux qui n'expriment habituellement pas leur excitation par la voix mais qui aimeraient développer cette tendance se concentrent, en se masturbant, sur les sons qui expriment l'extase. Ils n'ont pas besoin d'être particulièrement forts : ils doivent être naturels et spontanés. Ces sons ne stimulent pas seulement celui qui les émet : c'est aussi le moyen de communiquer le plaisir ressenti lors d'une caresse, d'une position, ou d'un acte sexuel particulier. Ce qui permet aux partenaires de mieux connaître leurs préférences. La variété des sons entendus lors d'une orgie peut être très excitante. Certains enregistrent ces sons, ou filment leurs actes sexuels afin de les revivre durant une pause. D'autres apprécient plus particulièrement d'entendre ou de prononcer des obscénités.

Un pianiste se targuait de pouvoir susciter des émotions variées en jouant telle ou telle note. Le "do majeur" étant le plus propice à l'excitation sexuelle.

Il est des nécrophiles qui préfèrent des chants guerriers ou des hymnes funèbres. Le rock, sous ses différentes formes, est aussi un puissant excitant sexuel.

Michael Koss, président de la Koss Stereo Headphone Company, déclare : L'excitation qu'éprouvent les gens, spécialement les jeunes, lorsqu'ils écoutent une musique au niveau sonore maximal, provient d'une activation du système nerveux périphérique par les basses fréquences ébranlant le corps. Les auditeurs peuvent "décoller" parce que cette sensation correspond directement avec les mécanismes de défense du corps, produisant une montée d'adrénaline (Cité par Jillyn Smith, Senses and Sensibilities, New York, 1989).

Déjà, la tradition grecque considérait que le mode mixolydien (gamme majeure dont la quarte est bémolisée) avait été inventé par Sappho pour émouvoir les jeunes filles. Et de ce fait, la musique classique européenne réserve souvent le mode mineur pour l'expression des sentiments de douceur ou de tristesse. Enfin, jointes au mouvement, à la danse, les musiques répétitives, aux rythmes lourds du carnaval de Binche (Belgique), obsédantes des soufis ou de certaines discothèques provoquent des états de transes pouvant favoriser l'excitation sensorielle et le désir sexuel.

Une autre forme d'acousticophilie consiste en l'introduction dans l'anus ou dans le vagin d'un appareil musical ou transmettant la parole (récepteur radiophonique de petite taille, baladeur, combiné téléphonique, etc.) tandis qu'il fonctionne. Les vibrations de la musique procurent des sensations agréables.
Qui peut constituer une réponse à mes interrogations, je prenais le chemin de l'infra-sexualité ténébreuse :

J'avais remarqué qu'en écoutant de la musique sur You Tube en gardant
les yeux fermés mais pas forcément, je ressentais aussi ses frissons.
Gémani a écrit :Alors, je me suis allongé dans mon lit, j'ai fermé
les yeux et j'ai écouté des morceaux de chanteuses que j'apprécie. Et
ça été un vrai déferlement de ces mêmes frissons souvent à l'annonce
des refrains.
ça part du corps et ça va jusqu'au bout des membres... Je suppose que ça doit suivre les nadis...
extrait de https://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... f=13&t=484
Issu d'une civilisation décadente qui est plus admirative des pseudo-miracles de la science que du chemin emprunté par les alchimistes et Maîtres des écoles de régénération, comment puis-je me détourner des fausses valeurs ?
-----
Est-il possible de soulever le voile d'Isis avec une pure intention quand on est un animal intellectuel ?
-----
Pourquoi faut-il que la mystique me tente mais pas assez pour que je prenne le ciel d'assaut ?
-----
Quels egos me faut-il éliminer afin de pouvoir emprunter le chemin de l'intégration de L’Être ?

Hors ligne Gemani
#3
Avatar du membre
Messages : 6411
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Message le

Chaque personne aime une musique spécifique, dans laquelle se reflète son niveau de conscience et sa psychologie particulière.

Nous pouvons observer ce que provoque en nous chaque musique, se demander pourquoi, et si ce que nous sentons est ce que nous cherchons dans la vie.

Types de musique :

a.Musiques de et pour la conscience
Produisent une élévation animique (les musiques des grands maîtres classiques).

b.Musiques dirigées vers le corps
Produisent un effet de relaxation et d'harmonisation intérieure (musiques orientales).

c.Musiques de la personnalité
Produisent l'activation de la personnalité : danses de société, balades, musique folk...En principe cette musique devrait être inoffensive.

d.Musiques de l'ego
Produisent l'activation des basses passions et des bas sentiments (musique rocks, heavy métal...)


voir la page sur La Face Occulte du Rock faite par Vopus : http://www.vopus.org/fr/gnose/articles- ... -rock.html

un article très étonnant...
Issu d'une civilisation décadente qui est plus admirative des pseudo-miracles de la science que du chemin emprunté par les alchimistes et Maîtres des écoles de régénération, comment puis-je me détourner des fausses valeurs ?
-----
Est-il possible de soulever le voile d'Isis avec une pure intention quand on est un animal intellectuel ?
-----
Pourquoi faut-il que la mystique me tente mais pas assez pour que je prenne le ciel d'assaut ?
-----
Quels egos me faut-il éliminer afin de pouvoir emprunter le chemin de l'intégration de L’Être ?

Hors ligne Gemani
#4
Avatar du membre
Messages : 6411
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Message le

Il est possible de transmuter la libido sexuelle (TRANSFORMER LE SPERME EN ÉNERGIE) lorsqu'on connaît la clé. L'important, c'est de connaître la clé.

Si, avec l'Ens Seminis, nous pouvons donner la vie à un enfant, si, avec l'Ens Seminis, nous pouvons reproduire l'espèce, si, avec l'Ens Seminis, nous pouvons remplir un monde de millions d'êtres humains, il est certain et totalement vrai qu'avec l'Ens Seminis, c'est-à-dire avec l'Entité du Sperme, nous pouvons nous donner vie à nous-mêmes et nous transformer en véritables Surhommes, dans le sens le plus complet du terme.

Or, ce qui importe, c'est d'obtenir la transmutation de la libido sexuelle. Au moyen de la transmutation, nous parvenons à CÉRÉBRALISER LE SPERME ET À SÉMINISER LE CERVEAU. Il est nécessaire de séminiser le cerveau, messieurs, car les hommes de la science actuelle savent bien que les zones du cerveau ne travaillent pas toutes actuellement.

On sait aujourd'hui, en Médecine, que seule une infime partie de notre cerveau est actuellement en train d'exercer ses fonctions. Indiscutablement, nous avons beaucoup de zones, beaucoup de PARTIES DU CERVEAU INACTIVES.

Si, avec le peu de cerveau qui est actif, nous avons réussi à créer des navettes atomiques qui voyagent jusqu'à la Lune, nous avons réussi à créer la bombe atomique (avec laquelle ont été détruites des villes comme Hiroshima et Nagasaki), nous avons réussi à fabriquer des avions supersoniques qui voyagent à une vitesse extraordinaire, que se passerait-il si nous régénérions notre cerveau, si nous METTIONS EN ACTIVITÉ TOUTES LES PARTIES DE NOTRE CERVEAU, si la totalité de notre masse encéphalique travaillait ? Nous pourrions alors transformer ce monde, le changer, le rendre merveilleux. Mais il faut le régénérer, il faut le séminiser ; cérébraliser le sperme et séminiser le cerveau ; voilà la clé !

Il est possible de séminiser le cerveau. Les grands musiciens du passé comme Beethoven, par exemple, Mozart, Chopin ou Liszt, furent des hommes dont le cerveau était très séminisé, des hommes qui ont donné à leur cerveau des capacités extraordinaires, qui ont utilisé le plus grand pourcentage de leurs zones cérébrales. Cependant, aujourd'hui, la chose est très différente ; le cerveau humain a beaucoup dégénéré et nous ne nous en rendons pas compte... Si nous sommes contents, au milieu d'une fête, si nous sommes en accord avec la « dernière vague », si nous sommes en plein Rock'n'roll et que soudain quelqu'un change le disque et mette la « Neuvième Symphonie » de Beethoven, comment nous sentirons-nous ?

Nous sommes sûrs que vous ne continueriez pas la fête. Que feriez-vous ? Bien sûr, vous n'iriez pas insulter le maître de maison (bien sûr que non), mais vous vous retireriez très décemment, n'est-ce pas ? Pourquoi ? Autrefois, par exemple, lorsque le cerveau n'avait pas autant dégénéré que maintenant, la chose était différente ; on dansait de simples valses au rythme de la musique classique ; les musiciens étaient présents pendant le repas, faisant vibrer les plus délicieuses symphonies ; Beethoven et Mozart, Chopin et Liszt étaient à la mode...

C'était une autre époque, messieurs ; mais maintenant nous ne sommes plus à cette époque ! Si, maintenant, on nous met une de ces musiques en pleine fête, nous prenons congé et... good bye ! Nous partons, c'est clair. Pourquoi ? Parce que nous nous ennuyons. Et pourquoi nous ennuyons-nous ? (Soyons analytiques, nous sommes ici pour analyser). Simplement, parce que le cerveau a dégénéré, il y a certaines zones qui ne peuvent plus apprécier la bonne musique. Et pourquoi le cerveau a-t-il dégénéré ? Il a dégénéré simplement parce que, durant plusieurs siècles, nous avons extrait de notre organisme l'Entité du Sperme.

Nous ne l'avons pas extrait uniquement pour donner la vie à de nouvelles créatures, non. Nous l'avons extrait parce que cela nous plaisait, parce que c'était un grand plaisir, c'est tout. C'est pourquoi nous avons pris goût à la luxure, dans les lits de plaisir, en jouissant « jusqu'à la lie ». Mais, le « dindon de la farce » a été le cerveau, c'est lui qui a dû « payer la note ». Il s'avère maintenant que beaucoup de zones ne travaillent pas.

Il est possible, toutefois, de le régénérer ; mais, pour le régénérer, il faut transmuter l'Entité du Sperme, la convertir en Énergie. C'est ainsi seulement que nous pourrons cérébraliser le sperme. Il ne manque qu'une chose dans cette discussion, c'est de dire comment. Je vais bien volontiers vous expliquer un artifice très singulier que les Alchimistes Médiévaux enseignaient à leurs disciples.

L'artifice que je vais vous enseigner, les hommes de Science, comme Brown Séquard aux Etats-Unis, l'ont également enseigné. Le Dr Krumm Heller (Médecin Colonel de notre glorieuse armée mexicaine) l'a enseigné, Jung l'a également enseigné, de même que les Écoles Asiatiques du Tantrisme Oriental.

Ceci n'est pas de mon cru, particulier ; je l'ai appris de tous ces Sages et, à mon tour, je vous le communique, non pas comme un article de foi ou comme un dogme inébranlable. Si vous voulez l'accepter, acceptez-le ; si vous ne voulez pas l'accepter, ne l'acceptez pas. Beaucoup d'écoles l'ont accepté, beaucoup d'écoles l'ont rejeté ; chacun est libre de penser ce qu'il veut, je vous donne uniquement ma modeste opinion.

L'artifice consiste en cela : « CONNEXION DU LINGAM-YONI (Lingam ; vous savez ce qu'est le Lingam, le Phallus. Yoni ; vous savez ce qu'est l'utérus, l'Éternel Féminin, l'organe sexuel de la femme) SANS L'ÉJACULATION DE L'ENTITÉ DU SPERME »... Le Dr Krumm Heller donnait la formule en latin. Il disait : « Immissio Membri Virile In Vaginam Feminae Sine Eiaculatione Seminis »...

passage extrait de la conférence 156. Vision Gnostique de la sexualité (Sexologie Transcendantale) : https://www.gnose-de-samael-aun-weor.fr/ ... ualite.php
Issu d'une civilisation décadente qui est plus admirative des pseudo-miracles de la science que du chemin emprunté par les alchimistes et Maîtres des écoles de régénération, comment puis-je me détourner des fausses valeurs ?
-----
Est-il possible de soulever le voile d'Isis avec une pure intention quand on est un animal intellectuel ?
-----
Pourquoi faut-il que la mystique me tente mais pas assez pour que je prenne le ciel d'assaut ?
-----
Quels egos me faut-il éliminer afin de pouvoir emprunter le chemin de l'intégration de L’Être ?

Répondre

Retourner vers « Mise en garde sur les genres de musique »