Page 1 sur 1

La relation amicale et fraternelle de Samaël avec ses disciples

Posté : 13 juillet 2015, 08:44
par Bete intellectuelle
" Nous n'acceptons pas les titres de noblesse, ni les titres pompeux de docteur, licencié, gourou, maître, frère majeur, avatar, etc.

Entre nous, nous sommes tous des amis ; le Verseau est la maison des amis.

Toute réunion doit commencer par l'étude et le commentaire d'une partie de la doctrine. Le seul et unique Maître, c'est le Christ, qui est unité multiple parfaite ; nous, les hommes, nous sommes tous plus ou moins imparfaits.

Moi, Aun Weor, l'auteur de ce livre, je ne suis le Maître de personne, et je supplie les gens de ne pas me suivre, je suis imparfait comme n'importe quel autre homme et c'est une erreur de suivre quelqu'un d'imparfait ; que chacun suive son Je suis. "

Re: La relation amicale et fraternelle de Samaël avec ses disciples

Posté : 13 juillet 2015, 21:33
par Gemani
Je ne suis pas d'accord avec ton titre. Il ne nie pas qu'il est un Maitre, il veut juste developper une relation de fraternite avec ses disciples.
il ne veut surtout pas être condescendant vis-à-vis de disciples.

Si tu lis n'importe quel livre ou conférences, tu verras que quand les disciples lui posent un question, ils s'adessent a lui en tant que Maitre.

Il était reconnu par tous qu'il était le Maitre, l'Avatar du verseau, le Maitreya,, il le dit lui-même.

Il arrivait pourtant à Samael comme je te l'ai deja dit d'être très dur envers ses disciples ou ses interlocuteurs et de dire les choses sans enrobage et souvent ses interlocuteurs regrettaient presque d'avoir posé la question parce qu'il n'étaient pas prêts à voir la vérite en face. Bien souvent, Oscar jouait le rôle d'entremetteur, beaucoup demandaient à avoir une discussion privée avec le Maitre et Oscar l'organisait, Samael ne refusait jamais.

Une fois un couple est arrive et d'emblée, samael a dit à l'homme, cette femme n'est pas ton épouse-prêtresse et inversement...
Je ne vous dis pas la gêne d'Oscar, rien n'échappait à Samael en recevant quelqu'un, il savait tout sur cette personne, il voyait au travers comme dans un livre ouvert.

Une autre fois à quelqu'un qui était rentré dans la gnose mais qui végétait, quand il rencontra le maître pour la première fois, celui-ci lui a dit : tu ferais mieux de quitter la gnose et de faire de l'opéra et il se trouve bien sûr que cette homme avait pour passion l'opéra.

A une femme qui souhaitait le rencontrer pour évoquer l'état de ses enfants, dès qu'il l'entrevit, il lui dit : ma sœur, ca fait si longtemps qu'on ne s'est pas vu (sous entendu de nombreuses vies - j'en ai un frisson), elle lui demanda pourquoi ses deux enfants étaient dans cet état lamentable, il lui répondit que dans une autre vie, ses deux enfants furent ses 2 prétendants et que l'un d'eux tua l'autre par amour... Et surtout, il l'a pria instamment de quitter son mari violent mais elle n'en fit rien !

A un autre qui voulait être son disciple et vint vivre chez lui et qui avait la voix nasillarde et qui demandait au Maitre si le fait de manger le plat avec les morceaux de lard ne risquait pas d'augmenter sa luxure, il lui répondit un truc dans le genre : elle est déjà tellement développée chez toi qu'il serait difficile de l'augmenter. Une autre fois, il lui dédicaca un de ses livres, en mettant : "en souhaitant que tu meurs très vite", vous comprenez le sens bien sûr, je n'explicite pas. Hé bien, n'en pouvant plus, ce disciple a quitte la maison et enduite il est tombe dans la drogue... Oscar l'a retrouvé...

Et l'épisode où Samael a menacé Oscar de le renvoyer chez lui si jamais il le reprenait à lire une bande dessinée...

Voila, mais je sais qu'il lui arrivait aussi de plaisanter, il adorait qu'Oscar l'imite avec ses dons d'imitateurs et une fois, il disait que beaucoup de femmes faisaient porter des cornes a leur mari (qu'ils étaient cocus).

Re: La relation amicale et fraternelle de Samaël avec ses disciples

Posté : 23 février 2021, 04:05
par Gemani
En fait, si Samael voulait ardemment qu'entre eux (et peut-être qu'il apprécierait qu'on fasse ainsi également entre nous), ils s'appellent amis ou frères, c'est aussi je pense parce que dans les premiers temps ou Samael forma les premiers Maîtres et distingua les premières chambres, des deuxième chambre, des troisième chambres, ses disciples se vêtirent de vêtements où transparaissait au travers tout leur orgueil, des vêtements d'une blancheur immaculée (Samael y compris) et des robes de couleurs (je crois dans le Summum Supremum Sanctuarium de la Sierra Nevada de Santa Marta) alternativement me semble-t-il, je laisse vérifier les experts et ceux pour qui ces particularismes rappellent quelque chose.

Alors Samael bannit tout cela et chaque frère ne chercha plus à se distinguer d'un autre. Il faut voir le contexte et ce que Samael voulait instaurer.