Aldous Huxley et Georges Orwell révélèrent à demi mots le complot contre l'humanité mis en place par les puissants

Les Brutus, Judas et autres "Illuminatis" sont ils au dehors ou en nous ?
Répondre
Hors ligne Gemani
#1
Avatar du membre
Messages : 6405
Enregistré le : 25 septembre 2008
Localisation : Vision de l'Intime. Originaire du Dauphiné où je vécus 37 ans, Aujourd'hui landais 10 mn des plages
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Aldous Huxley et Georges Orwell révélèrent à demi mots le complot contre l'humanité mis en place par les puissants

Message le

Les plus belles citations d'Aldous Huxley




En 1960, l'interview en français d'Aldous Huxley par Huber Aquin




Tres justement dans les commentaires de cette vidéo sur YouTube, quelqu'un écrit : ....

Malheureusement, il me faudrait le BBcode pour intégrer ici les widgets d'Odysee mais je crains qu'elles n'aient pas encore été développées !

En attendant, je vous donne le lien vers le documentaire d'Arte sur Aldous Huxley (auteur entre autre du Meilleur des Mondes) et George Orwell (auteur entre autres de 1984 qu'il écrivit à partir de 1948 et publia en 1949, mais aussi la ferme des animaux et le dernier homme). Des écrivains visionnaires, mais je crois qu'Aldous faisait partie de la cabale, l'un de ses frères était connu pour les thèses eugenistes qu'il défendait et très répandues dans les années 30 (pas seulement en Allemagne mais aussi en Grande-Bretagne , en Suède, etc... même dans le Livre d'Urantia) et je crois qu'il devait y avoir des ramifications avec les sociétés secrètes telles que Skull ans Bones a laquelle appartenait beaucoup de président ou candidat à la présidence comme Gorges Bush père et fils, etc... Le plus amusant, c'est qu'Aldous Huxley fut le professeur de Georges Orwell à Londres. Huxley etait un dandy se plaisant dans les relations mondaines tandis qu'Orwell était plus solitaire, préférant s'isoler en Ecosse.

https://odysee.com/@Blablabla:6/George- ... ----ARTE:d


Le film raconte l'histoire croisée de George Orwell et d'Aldous Huxley, les auteurs des deux grands romans d'anticipation : "1984" et "Le meilleur des mondes". Ecrits, il y a plus de 70 ans, ces deux romans trouvent un écho extraordinaire dans nos sociétés d'aujourd'hui : faits alternatifs, fake news, ultra-surveillance... Orwell et Huxley semblent avoir imaginé toutes les dérives de nos sociétés.

Avant l’ère de la surveillance généralisée, des fake news ou des bébés sur mesure, deux romans d’anticipation du XXe siècle ont alerté sur les dérives des sociétés démocratiques : Le meilleur des mondes d’Aldous Huxley et 1984 de George Orwell, parus respectivement en 1932 et 1949. Écrits par deux Anglais, qui se croisent en 1917 au chic collège d’Eton − le premier, professeur dandy, y enseignait le français au second, Eric Blair de son vrai nom, boursier égaré dans l’institution −, ces livres mettent en scène des dystopies également cauchemardesques mais foncièrement divergentes. Quand Le meilleur des mondes annonce une aliénation consentie au travers d’une civilisation hédoniste, consumériste et eugéniste dans une Londres futuriste, 1984 dénonce la surveillance systématisée d’un régime totalitaire, sous l’œil terrifiant − et faussement rassurant − de "Big Brother". Si George Orwell a lu avec passion le roman de son aîné, l’ancien combattant du POUM (Parti ouvrier d’unification marxiste) en Catalogne pendant la guerre d’Espagne a été marqué par la violence et la propagande des fascismes en Europe comme du stalinisme en URSS. Issu d’une famille nantie de scientifiques et frère d’un biologiste eugéniste, Huxley, à son tour, jugera le livre d’Orwell "profondément important", mais ne partagera pas sa vision de l’avenir, qui ne peut, selon lui, se réduire à "une botte dans un visage". L'un redoute une dictature scientiste qui, en s’appuyant sur les biotechnologies, asservirait des individus programmés, quand l’autre imagine un État bureaucratique et répressif qui confisquerait la liberté de penser et la mémoire.

Monstre hybride
En confrontant les versions du "monde d’après" d’Aldous Huxley et de George Orwell, comme les itinéraires respectifs des deux écrivains, ce documentaire montre combien leurs œuvres visionnaires, qui ont en commun la manipulation du langage et la falsification de l’histoire, rencontrent les enjeux glaçants du monde contemporain, sorte de monstre hybride à la croisée de leurs romans. Éclairée par les analyses de critiques, d’écrivains (Boualem Sansal) et de philosophes (Cynthia Fleury), comme de l’émouvant témoignage du fils adoptif de George Orwell, Richard Blair, une relecture opportune, au temps de la surconsommation, des caméras à reconnaissance faciale, des réseaux sociaux ou encore des éructations de Donald Trump qui martèle : "Ce que vous voyez et lisez n’est pas la vérité."

George Orwell, Aldous Huxley : "1984" ou "Le meilleur des mondes" ?

Documentaire de Philippe Calderon et Caroline Benarrosh (France, 2017, 54mn)

#dystopie #romans #bigbrother
Modifié en dernier par Gemani le 3 février 2021, 13:00, modifié 2 fois.
Issu d'une civilisation décadente qui est plus admirative des pseudo-miracles de la science que du chemin emprunté par les alchimistes et Maîtres des écoles de régénération, comment puis-je me détourner des fausses valeurs ?
-----
Est-il possible de soulever le voile d'Isis avec une pure intention quand on est un animal intellectuel ?
-----
Pourquoi faut-il que la mystique me tente mais pas assez pour que je prenne le ciel d'assaut ?
-----
Quels egos me faut-il éliminer afin de pouvoir emprunter le chemin de l'intégration de L’Être ?
Répondre

Retourner vers « Révéler la Conspiration »