Hippopotame

Répondre
Hors ligne Gemani
#1
Avatar du membre
Messages : 6792
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Hippopotame

Message le 26 octobre 2010, 15:45

HIPPOPOTAME

Saccageant ou mangeant une partie des récoltes, l'hippopotame a été considéré en Égypte le plus souvent, comme une manifestation des forces négatives qui sont en ce monde. Ennemi de l'homme, l'hippopotame fut voué à Seth, le méchant. On entretenait des harponneurs sacrés, chargés de le détruire. Cependant, l'hippopotame femelle fut honorée, voire adorée, comme un symbole de la fécondité, sous les noms de le Horem (Opet), la Grande (Thonéris). Elle était censée assister traditionnellement la mère lors de la venue au monde des dieux, des rois et de simples mortels. Ainsi s'expliquent les nombreuses images, statues, amulettes et représentations, dans les temples, qui montrent Thonéris, dressée sur ses pattes postérieures et appuyée sur le noeud magique.

Dans l'Ancien Testament (Job, 40, 15), l'hippopotame, sous le nom de Béhémoth, qui vient probablement de l'égyptien, symbolise la force brutale que Dieu maîtrise, mais que l'homme ne peut domestiquer.

Vois, sa force réside dans ses reins,
sa vigueur dans les muscles de son ventre,
Il raidit sa queue comme un cèdre
les nerfs de ses cuisses s'entrelacent.
Ses vertèbres sont des tubes d'airain
ses os sont durs comme du fer forgé...
Sous les lotus il est couché,
il se cache dans les roseaux des marécages.

Cette description, interprétée symboliquement, viserait l'ensemble des impulsions humaines et des vices, dont l'homme, atteint par la faute originelle, ne peut venir à bout par lui seul. Cette colossale masse de chair exige la grâce de Dieu pour s'élever par la spiritualisation.
Issu d'une civilisation décadente qui est plus admirative des pseudo-miracles de la science que du chemin emprunté par les alchimistes et Maîtres des écoles de régénération, comment puis-je me détourner des fausses valeurs ?
-----
Est-il possible de soulever le voile d'Isis avec une pure intention quand on est un animal intellectuel ?
-----
Pourquoi faut-il que la mystique me tente mais pas assez pour que je prenne le ciel d'assaut ?
-----
Quels egos me faut-il éliminer afin de pouvoir emprunter le chemin de l'intégration de L’Être ?

Répondre

Retourner vers « Dico des symboles »