Absinthe

Répondre
Hors ligne Gemani
#1
Avatar du membre
Messages : 6792
Enregistré le : 25 septembre 2008
Sexe :
Zodiaque :
Contact :

Absinthe

Message le 14 avril 2011, 09:16

Absinthe

Désignant toute absence de douceur, cette plante aromatique symbolise la douleur, principalement sous la forme de l'amertume, et en particulier la douleur que provoque l'absence.

Mais, déjà chez les Grecs, elle servait à parfumer les vins et les Latins en désaltéraient les athlètes. Le breuvage passait pour tonifiant.

Dans le texte de l'Apocalypse, Absinthe serait le nom donné à un astre flambant comme une torche et symbolisant, historiquement, le roi de Babylone qui dévastera Israël et, prophétiquement, Satan : ...Et le troisième ange sonna... Alors tomba du ciel un grand astre, comme un globe de feu. Il tomba sur le tiers des fleuves et sur les sources ; l'astre se nomme Absinthe : le tiers des eaux se changea donc en absinthe, et bien des gens moururent de ces eaux devenues amères... (Apocalypse, 8, 10-12).

Selon les interprétations d'exégètes chrétiens, la chute de l'étoile absinthe serait un de ces cataclysmes cosmiques qui préluderont au Grand Jour de Dieu, c'est-à-dire à la fin du monde et au Jugement dernier. Cette étoile déchue tourmentera les habitants de la terre d'une mortelle amertume. Ce qui est singulier, c'est que ce tourment et ces morts proviendront des eaux devenues amères. Si l'on fait intervenir ici la symbolique générale de l'eau, source primordiale de la vie, on est enclin à interpréter cette absinthe comme une calamité tombant du ciel et corrompant les sources mêmes de la vie. On pensera à Hiroshima ou à une explosion nucléaire, qui rendrait les eaux mortellement radioactives, ou encore aux nitrates infiltrés dans les nappes phréatiques par l'abus des insecticides dans l'agriculture.

Au niveau de l'intériorité, et d'un point de vue analytique, peut-être dira-t-on qu'absinthe symbolise une perversion de la pulsion génésique, une corruption des sources, les eaux devenues amères.
Issu d'une civilisation décadente qui est plus admirative des pseudo-miracles de la science que du chemin emprunté par les alchimistes et Maîtres des écoles de régénération, comment puis-je me détourner des fausses valeurs ?
-----
Est-il possible de soulever le voile d'Isis avec une pure intention quand on est un animal intellectuel ?
-----
Pourquoi faut-il que la mystique me tente mais pas assez pour que je prenne le ciel d'assaut ?
-----
Quels egos me faut-il éliminer afin de pouvoir emprunter le chemin de l'intégration de L’Être ?

Répondre

Retourner vers « Dico des symboles »