Scorlion et Tmecap

Hors ligne Scorlion
#16
Messages : 365
Enregistré le : 15 juillet 2009
Sexe :
Zodiaque :

Message le

Merci d'avoir écrit qu'il était nécessaire d'être sévère envers sa propre tristesse.
Pour moi-même, je trouve cela vrai.

À dire vrai, je trouve trop à la mode de faire l'immuno-déprimé... Ou encore l'immuno-dépressif.
C'est même pas tendance la régénération, ça ennuie faussement tout le monde.

La plupart du genre humain préfère être certain de sombrer.
Et oui, lorsque nous nous élevons, nous n'avons aucune certitude.
Juste l'Amour.
Modifié en dernier par Scorlion le 12 octobre 2020, 22:53, modifié 1 fois.
"L’ordre sans liberté est tyrannie. La liberté sans ordre est anarchie.
La liberté et l’ordre sagement combinés constituent la base de l’Éducation Fondamentale."

Samaël Aun Weor
En ligne Paul
#17
Avatar du membre
Messages : 414
Enregistré le : 03 décembre 2016
Localisation : FRANCE
Sexe :
Zodiaque :

Message le

Oui nous avons pris l'habitude de croire qu'il était bon d'avoir des émotions de tristesse et de morosité. Tout ceci est pourtant une manière de penser négative, involutive.

"Nous bâtissons notre monde avec nos pensées".

C'est ainsi que certains sont serein et joyeux en toute circonstances, ne rate jamais une occasion d'aider leurs prochains, et que d'autres restent paralysés, bloqués, tristes et malheureux en se focalisant sur la partie noire.
Hors ligne Scorlion
#18
Messages : 365
Enregistré le : 15 juillet 2009
Sexe :
Zodiaque :

Message le

Ça sert à quoi de penser ?
99% des pensées seraient préjudiciables... Selon les écrits.

Avancer sans penser...
"Nous bâtissons notre monde avec nos pensées".
Je ne suis pas d'accord.
Nos pensées ne sont même pas les nôtres
Les pensées sont comme des peintures lyriques gravées dans notre intellect.

Les pensées, s'il n'y avait pas de mots, ce seraient des songes...
Modifié en dernier par Scorlion le 13 octobre 2020, 05:45, modifié 1 fois.
"L’ordre sans liberté est tyrannie. La liberté sans ordre est anarchie.
La liberté et l’ordre sagement combinés constituent la base de l’Éducation Fondamentale."

Samaël Aun Weor
Hors ligne Scorlion
#19
Messages : 365
Enregistré le : 15 juillet 2009
Sexe :
Zodiaque :

Message le

Peut-être que les et la pensée(s) c'est l'héritage ou le vestige de la fausse personnalité.
Nous pouvons penser à tout et n'importe quoi, sans pour autant savoir se concentrer.
Quelle place à l'oisiveté.
Et puis, est-ce que ça existe le principe pensant ?
Je n'en suis pas si sûr .

L'auguste tonnerre de la pensée...
Ça veut dire quoi ?!

C'est l'auguste tonnerre des formules intellectuelles ouais...
L'auguste tonnerre des intellects comme des mondes qui ne savent plus faire sans penser.

Je panse donc j'essuie :hi:

Penser c'est s'absenter dans un pansement de fausse contenance de présence.
Modifié en dernier par Scorlion le 13 octobre 2020, 06:15, modifié 5 fois.
"L’ordre sans liberté est tyrannie. La liberté sans ordre est anarchie.
La liberté et l’ordre sagement combinés constituent la base de l’Éducation Fondamentale."

Samaël Aun Weor
Hors ligne Scorlion
#20
Messages : 365
Enregistré le : 15 juillet 2009
Sexe :
Zodiaque :

Message le

Je ne parle pas de l'esprit critique
et de l'esprit scientifique, de notre capacité à discerner et à comprendre.
Je montre au fond de moi nos pensées si avilissantes et redondantes,
Je montre au fond de moi comme mes intestins digèrent la nourriture que je ne fais pas pousser, ni grandir...
Je montre au fond de moi le défi que l'humanité a perdu... Celui de croire qu'il fallait à fond produire pour que tout le monde soit bien.
Et bien, nous disposons de tout, sauf de ce qu'est la joie au fond...
Et, les seules fois où j'ai connu la joie c'est avec le repentir.
Comment vais-je le transmettre à mon prochain...
Modifié en dernier par Scorlion le 13 octobre 2020, 06:37, modifié 2 fois.
"L’ordre sans liberté est tyrannie. La liberté sans ordre est anarchie.
La liberté et l’ordre sagement combinés constituent la base de l’Éducation Fondamentale."

Samaël Aun Weor
Hors ligne Scorlion
#21
Messages : 365
Enregistré le : 15 juillet 2009
Sexe :
Zodiaque :

Message le

Voilà je vais avoir 32 ans. Je sais que mes états d'âme ne valent pas grand chose.
Je refuse de ne pas réaliser mes rêves que j'aurais pu oublier.
Je refuse d'oublier mes rêves de gamin.

Merci Paul Merci Jérôme Merci Jean-François Merci Pascal Merci Antoine Merci mes sœurs aussi...
Et vous savez que c'est un vrai MERCI
et merci Shadow et à tous ceux et celles à qui j'ai dit ou pas MERCI :smile:
Modifié en dernier par Scorlion le 13 octobre 2020, 06:55, modifié 2 fois.
"L’ordre sans liberté est tyrannie. La liberté sans ordre est anarchie.
La liberté et l’ordre sagement combinés constituent la base de l’Éducation Fondamentale."

Samaël Aun Weor
En ligne Paul
#22
Avatar du membre
Messages : 414
Enregistré le : 03 décembre 2016
Localisation : FRANCE
Sexe :
Zodiaque :

Message le

Bonjour Pierre,

Le citation exacte est celle-ci : "Nous sommes ce que nous pensons. Tout ce que nous sommes résulte de nos pensées. Avec nos pensées, nous bâtissons notre monde". - Bouddha Gautama.

Venant d'un tel Maître de méditation, il n'est pas vraiment question de savoir s'il dit vrai, mais plutôt de chercher à comprendre ce qu'il à voulu dire.

Bien entendu la plus haute forme de pensée est la non-pensée (Samael Aun Weor). Néanmoins, il faut admettre que tant que l'ego vit, la pensée existe, même si nous avons atteins une bonne discipline qui fait que l'on parvient à tout laisser passer en arrière-plan sans s'y identifier.

De ce fait, on ne veut pas dire que l'on doit s'identifier aux pensées, mais bien constater que notre manière de percevoir le monde dépend de notre manière de penser actuelle.

En éliminant l'ego, on se libère de cette manière de percevoir le monde.

Mais aussi, par la transformation des impressions, nous apprenons à nous détacher de certaines de nos pensées pour cultiver le centre intellectuel et émotionnel supérieur. Émanant de l’Être.

Il ne faut pas croire que sous prétexte que l'ego et dissous, nous ne pensons plus. C'est simplement une forme de pensée différente que l'on appel inspiration ou intuition. C'est plus doux, plus pur, plus subtil.

Le Chemin se fait un pas devant l'autre, progressivement.

On ne passe pas d'un mental sur-actif et incontrôlable à un mental vide où l’Être s'exprime en une seconde.

Il y a aussi un travail de sélection de ses pensées par la transformation des impressions.

"Cette pensée de morosité est bonne, oui ou non ?" "non?" "alors je dois méditer dessus pour la retirer, pour comprendre qu'elle est inutile et préjudiciable, qu'elle ne sert à rien, qu'elle n'aide personne".

Vraiment, par le raisonnement éternel on reste cloué sur place. On doit étudier sa manière de penser, réfléchir, méditer, dissoudre pour changer.

On peut le dire autrement : N'ayons plus rien à voir avec l'involutif. Qu'est-ce que c'est que cette habitude de se vautrer dans la morosité ? C'est de notre faute si on est malheureux. Celle de personne d'autre.

A défaut de parvenir à dissoudre l'ego, on peut déjà dans un premier temps transformer les impressions pour cultiver un niveau d'être supérieur à celui actuel.

C'est ainsi que certains voient la vie en rose, et d'autre en noir.

C'est déjà un début de savoir laisser entrer en soi que ce qui nous rend joyeux.

St-Paul aux thessaloniens : "Soyez TOUJOURS Joyeux".
Modifié en dernier par Paul le 13 octobre 2020, 13:26, modifié 1 fois.
Hors ligne Scorlion
#23
Messages : 365
Enregistré le : 15 juillet 2009
Sexe :
Zodiaque :

Message le

Merci de ton soutien Paul.
Merci de ton sérieux, de ta dévotion.
J'ai la méditation à reprendre, progressivement.
Retrouver la joie naturelle de l'Être. :good:
"L’ordre sans liberté est tyrannie. La liberté sans ordre est anarchie.
La liberté et l’ordre sagement combinés constituent la base de l’Éducation Fondamentale."

Samaël Aun Weor
Hors ligne tmecap
#24
Messages : 296
Enregistré le : 15 février 2019
Localisation : aude
Sexe :
Zodiaque :

Message le

Désolé je fais une refonte de tout car de nombreux paramètres sont intervenus,

Je te dirai juste ne t identifie pas, cherche le rappel à soi...

Après quelque soit ton émotion évite d en émettre de négatives tu es sur de ne pas te tromper...

Divise ta pensée en fonction de tes centres (moteur, intellectuel, émotionnel) peut être tu les comprendras mieux.

C ce qui est conseillé vers le chapitre 6 de ouspensky la voie de la connaissance.

Je pense que la déprime vient quand on a l impression qu on avance pas. Pour moi c comme l eau croupie... un peu.

Alors je te dirai d essayer de regarder quel impression fait que tu n avances pas?

Il y a aussi le fait que tu te freines beaucoup en t empêchant de penser. Si la pensée t aide c que ce n est pas encore le moment de t en débarrasser.

Je vois que j essaye depuis des mois à résoudre le problème « du moi » en évitant le « moi » mais je me rends compte qu il faut d abord que je m en imprègne avant de l éviter.

Donc mon travail est en ce moment de me demander ce que mon moi veut... et plutôt que de le regarder avec horreur j essaye de l aimer.

Je ne sais pas si c clair, j en suis désolé :mrgreen:
Hors ligne Scorlion
#25
Messages : 365
Enregistré le : 15 juillet 2009
Sexe :
Zodiaque :

Message le

Oui, l'amour est nécessaire en ce qui concerne les mois...
C'est ce que je me suis dit, il n'y a pas si longtemps.
Sans amour, sans compréhension, ni observation, nous aurions tendance à facilement rejeter, à fuir, à se rigidifier.
Le roseau...

Expérience d'hier soir avant de m'endormir :
Je ne fais que penser : "Mental, retire de moi-même ces représentations/élucubrations, elle ne me conviennent pas, je suis ton seigneur, tu es mon serviteur."
Ou encore : "Mère Divine, désintègre-moi ce défaut."

Et cela, à m'en givrer les mentaux :???:

La nécessité n'est pas de se remplir mécaniquement la tête de ces formules...
Mais bien, de gronder le mental.
Résultat : expérience de voyage astral/mental avant de m'endormir.

Sans mental/âne "discipliné"/grondé, difficile de retrouver une certaine clarté, un certain discernement.
Je remarque que l'identification aux représentations de l'imagination mécaniste doucement, progressivement cessent comme cela.

Il est écrit qu'il est nuisible de calmer le mental de force.
Je gronderai le mental lorsqu'il s'égare, puis me remets progressivement à la méditation.
Cela à défaut d'avoir persévéré dans la pratique de la méditation ces dernières années.
Modifié en dernier par Scorlion le 15 octobre 2020, 16:36, modifié 2 fois.
"L’ordre sans liberté est tyrannie. La liberté sans ordre est anarchie.
La liberté et l’ordre sagement combinés constituent la base de l’Éducation Fondamentale."

Samaël Aun Weor
Hors ligne jerome
#26
Avatar du membre
Messages : 195
Enregistré le : 27 janvier 2019
Sexe :
Zodiaque :

Message le

Bravo ! Nous sommes très heureux de ta remise en selle... Puisse ce Cavalier chevaucher encore très loin sans remettre pied à terre !
Hors ligne Scorlion
#27
Messages : 365
Enregistré le : 15 juillet 2009
Sexe :
Zodiaque :

Message le

Plus que de jouissance, plus que de plaisir, j'aimerais parler d'ivresse.
Lorsque l'on ascensionne ne ressentons-nous pas une certaine ivresse spirituelle ?

Le désir engendre souffrance.
Somme-nous maintenant en mesure de lister tout ce qui engendre la souffrance ?
N'y a-t-il que le désir ?

Sans le mouvement je vois mal comment le désir pourrait exister...

D'après les enseignements :
Le désir a sa tanière dans le mental.

Mais le désir n'est pas qu'un mot...
Ni, le mental... et les mentaux :smile:

Voilà, tout le monde souhaite s'autodétruire...
La majorité des terricoles ont compris...
Proposons les moyens de transmutation...

Alors le désir apparaît en premier dans le mental de l'homme ?
N'est-ce point. :hi:

Mince !
J'en ai fait qu'à ma tête :evil:
Encore et, une fois de plus...

Il n'est pas trop tard pour... Moi,
Il n'est pas trop tard pour... Nous,
Il n'est pas trop tard pour... Je
Il n'est pas trop tard pour... toi qui est moi...

Tard n'existe pas.
Tard c'est l'adage des défaitistes.
Des lâches, des non-courageux qui ont baissé les bras.


Cela fait déjà bien tôt.
Il fait déjà bien tôt.

Tard ne veut rien dire.
Attendre ne veut rien dire.

Souhaiter, espérer, et puis ?
Après, avant, mémoire.
Remparts, placard.

Tellement de mots.
Tellement...

Tellement, peut-être que cela se rapproche de Thelema.
La seule vraie joie, c'est lorsque l'on apprend à mourir...
Merci de me l'apprendre.

J'ai lu ceci hier soir, cela m'a redonné un peu de baume au cœur :
Notamment la question de naître qui était douloureuse :

La Sagesse de l’Être Le plus difficile ne serait pas de mourir psychologiquement, égotiquement...
Modifié en dernier par Scorlion le 22 octobre 2020, 23:25, modifié 14 fois.
"L’ordre sans liberté est tyrannie. La liberté sans ordre est anarchie.
La liberté et l’ordre sagement combinés constituent la base de l’Éducation Fondamentale."

Samaël Aun Weor
En ligne Paul
#28
Avatar du membre
Messages : 414
Enregistré le : 03 décembre 2016
Localisation : FRANCE
Sexe :
Zodiaque :

Message le

Bonjour Pierre,

Le désir n'est pas le Moi, le désir est l'impulsion luciférienne, notre Grand Entraîneur. Le désir est le carburant du Moi.
Voilà, tout le monde souhaite s'autodétruire...
La majorité des terricoles ont compris...
Proposons les moyens de transmutation...
C'est une hypothèse ?

Car personne ne veut s'autodétruire.
Et personne ne veut transmuter.

Un minorité s'y intéresse.

Les autres ne veulent rien entendre de ce qui est spiritualité, et surtout élimination de leurs désirs.

La plupart veulent s'éveiller, transmuter, avancer par désir. Et non par Volonté.

Ce qui signifie qu'ils pensent pouvoir avancer correctement en restant tel qu'ils sont, avec leurs idéaux, croyances, pensées, désirs, vices...

Pourtant il est aucunement possible d'atteindre l'éveil véritable, la Joie, la Paix intime, les pouvoirs, etc... sans renoncer d'abord à ses désirs.

L'ego désir, l'âme Veut.

Désir est mauvaise-volonté de l'ego, Volonté est aspirations de l'âme et de l'Être.
Modifié en dernier par Paul le 22 octobre 2020, 23:22, modifié 1 fois.
Hors ligne Scorlion
#29
Messages : 365
Enregistré le : 15 juillet 2009
Sexe :
Zodiaque :

Message le

Ce n'est pas une hypothèse...
C'est une constatation.
Et une observation.

Tout le monde désire s'autodétruire...
Parce qu'ils ne savent pas comment... Transmuter.

Il serait cruel de retirer à qui que ce soit sa part de rêve, de fantaisie...

Tout le monde aimerait savoir transmuter.
Mais personne ne veut avoir la responsabilité de ses souffrances.
Souffrances volontaires.

Peut-être que je me sens rassuré lorsque je me dis que j'avance, ou essaie de mettre un pas devant l'autre, dans une terre d'iniquité... Je ne sais pas quel mal m'a pris. Peut-être que l'obscurité me rassure...

Et puis, pourquoi aurais-je peur du jugement divin, puisque ce n'est jamais moi...
Et, c'est toujours moi...

Il y a un texte du V.M que j'aimerais traduire...
Moi, j'ai jamais aimé la séduction.
Ce texte parle de la responsabilité des femmes envers les hommes qui dégénèrent.

bref...
Petite partie d'ego pour ma part qui finira en cendre.
Si nous avons la perspective, je ne vois pas pourquoi nous aurions peur.
Vue du cœur.
Modifié en dernier par Scorlion le 23 octobre 2020, 00:03, modifié 7 fois.
"L’ordre sans liberté est tyrannie. La liberté sans ordre est anarchie.
La liberté et l’ordre sagement combinés constituent la base de l’Éducation Fondamentale."

Samaël Aun Weor
Hors ligne Scorlion
#30
Messages : 365
Enregistré le : 15 juillet 2009
Sexe :
Zodiaque :

Message le

Il m'est arrivé de désirer ce que je n'avais pas.
Il m'est arrivé de désirer ne pas avoir.
Il m'est arrivé de désirer de ne pas avoir ce que mon prochain aurait/a.

J'ai désiré ne pas avoir pour qu'autrui l'aie, que mon prochain l'aie.
J'ai pu désirer ne pas posséder.

J'aimerais retourner à cela /

Désirer ne pas avoir et ne pas posséder afin d'être sûr de ne pas l'avoir, tout en l'ayant, mais pas matériellement...
C'est comme se satisfaire de ne pas avoir, de ne pas posséder.
C'est comme être sûr des forces de l'esprit.

C'est-à-dire que le désir est autant au niveau matériel le plus bas qu'au niveau spirituel le plus haut.
Dans une sphère.

Le cavalier... Ne serait-ce pas une référence au cheval de la mort d'entre les sphères...

Le désir c'est comme croire arrêter le temps.
Le désir, c'est le véhicule du temps.
Il n'y a que la volonté, la mort, la sagesse et l'amour, qui puissent remettre à sa place, le désir.
Le désir, c'est comme un rêve d'éternité...

Le désir, c'est peut-être, jouïr de ce qu'on a pas, tout en l'ayant...

Le désir, au sens étymologique, évoque un astre disparu, la nostalgie d'une étoile (du latin desiderare, « regretter » et sidus, « l'étoile »). L'ambiguïté du désir est déjà explicite : témoin douloureux d'un manque profond au sein de mon existence, il me fait tendre cependant vers une plénitude possible et concentre mon être entier vers sa réalisation pourtant toujours insatisfaite. Dès lors, que faut-il faire pour ne pas souffrir ? Est-il possible, voire souhaitable, d'apprendre à museler ses désirs ? N'est-ce pas se méprendre sur la nature même de l'état désirant ?

1. Le désir est manque et pauvreté
a. Un mythe fondateur
Platon (428-348 av. J.-C.) présente au moyen d'un mythe l'incomplétude constitutive du désir. Eros, demi-dieu qui « tient le milieu entre les dieux et les mortels » (Le Banquet), personnifie le désir et l'amour. Fils d'Expédient (dieu de la richesse et de l'abondance) et de la mendiante Pauvreté, Eros incarne la conscience d'un manque d'une harmonie parfaite.
C'est peut-être le désir qui fait qu'on involue et qu'on dégénère.
Selon moi, il n'y a pas de désir sans peur. Et vice-versa.

Nous qui sommes sensibles au enseignements.
Je dirais que ,peut-être, (incertitude :grin: ) nous choisissons de devenir soit des supernovae, soit des naines blanches.

Le désir, serait-ce un simulacre de volonté...
Désirer n'est pas aimer...
Modifié en dernier par Scorlion le 23 octobre 2020, 00:51, modifié 11 fois.
"L’ordre sans liberté est tyrannie. La liberté sans ordre est anarchie.
La liberté et l’ordre sagement combinés constituent la base de l’Éducation Fondamentale."

Samaël Aun Weor
Répondre

Retourner vers « Remerciements et désideratas »