Peur

Des sujets différents pour découvrir la gnose avec plaisir et variété de thèmes
Hors ligne PierrePage
#16
Avatar du membre
Messages : 395
Enregistré le : 28 août 2022
Sexe :
Zodiaque :

Message le

"L’homme qui dort et rêve croit qu’il s’éveille lorsqu’il revient à l’état de veille mais en réalité, durant cet état de veille, il continue à dormir et rêver."
L'Éducation Fondamentale - La Conscience
Hors ligne PierrePage
#17
Avatar du membre
Messages : 395
Enregistré le : 28 août 2022
Sexe :
Zodiaque :

Message le

Je ne connais pas le jeu de go.
"L’homme qui dort et rêve croit qu’il s’éveille lorsqu’il revient à l’état de veille mais en réalité, durant cet état de veille, il continue à dormir et rêver."
L'Éducation Fondamentale - La Conscience
Hors ligne tmecap
#18
Messages : 887
Enregistré le : 15 février 2019
Localisation : aude
Sexe :
Zodiaque :

Message le

Ou le jeu de gogo...

Je suis en train de me rendre compte que mon corps et mon mental réagissent pas de la même façon.

Une fois de plus j'ai eu un accident dans mon travail, celui là fut plus solide que les autres...
Autant je n'ai pas eu peur en conscience mais mon corps lui a fait sauter le fusible de la peur.

Et maintenant je vois quand je travaille une peur qui remonte.
Je l'associe donc à mon corps cellulaire.

Chose étrange tous les accidents que j'ai eu remontent à chaque fois qu'il y a une possibilité.
En fait comme je travaille sur mon mental et que je m'applique à ne faire que de l'observation beaucoup d'idées inutiles ne se montrent plus.

Mais le fait que on corps cellulaire ait peur de revivre un terrible traumatisme fait qu'il me fait remonter tous les accidents à chaque mouvement qui rappel un peu la situation.

Il y a plusieurs point crochets:
même situation
même ambiance
un souvenir qui monte
...

et à chaque fois il me fait voir que l'action va se passer en accident.
C'est comme s'il avait perdu le filtre qui existe en la réalité, ce qui se passe, et ce qui va se passer.

Donc dés qu'il a une idée qui ressemble à un accident automatiquement je revis l'accident, même si la situation est très loin de se réaliser ainsi.

Habituellement ce que je fais, c'est que je donne beaucoup de situations pour que le corps se réhabitue à la réalité, et qu'il puisse à nouveau se créer ses filtres entre l'imaginaire et le réel.

Il faut quelques mois pour que ça marche.

Le problème que je veux soulever ici, c'est que chaque fois qu'on avance, en fait aucun accident n'a été oublié, et même ils remontent tous en même temps... Alors que le corps a pris de nombreuses données pour ceci!
Pourquoi ce n'est pas juste le dernier accident qui remontent, mais en fait tous!

Il y a eu le soin physique, il y a eu le soin psychologique aussi, il y a des accidents qui se sont passé il y a près de dix ans maintenant qui remontent!

je peux vous donner un exemple, il n'y a pas de lama dedans...
Je démontais des arbres, des grands pin d’Alep, et comme il fallait les tirer, on les a câblé avec un pelle 20T au bout.
Je n'avais pas l'habitude de travailler ainsi, mais il fallait que je laisse une grosse charnière pour que la pelle puisse faire remonter l'arbre et le laisser tomber où il faut.
Ce qui c'est passé, c'est que le tronc c'est ouvert en deux et il y avait ma sangle qui était entouré autour du tronc, heureusement j'avais laissé un peu de mou dans ma corde, et la charnière a finit de casser juste à temps, mais en même temps je fut quand même blottit contre le tronc. Je laissé un peu plus et je me retrouvais mort écrasé contre le tronc la colonne vertébrale cassé en deux!
Cette expérience c'est passé une fois il y a plus de 10 ans maintenant, je fais quand même hyper attention à ce que ça ne se reproduise pas sur certaine fibres d'arbre.
Mais là alors que l'arbre est hyper cassant, j'avais une peur bleu que ça se reproduise!
Aucun cohésion entre la réalité, et ces visions!

Juste pour savoir d'où viennent ces peurs?
Hors ligne Paul
#19
Avatar du membre
Messages : 963
Enregistré le : 03 décembre 2016
Localisation : FRANCE
Sexe :
Zodiaque :

Message le

tmecap a écrit : 1 décembre 2023, 20:02 Et maintenant je vois quand je travaille une peur qui remonte.
Je l'associe donc à mon corps cellulaire.

Chose étrange tous les accidents que j'ai eu remontent à chaque fois qu'il y a une possibilité.
En fait comme je travaille sur mon mental et que je m'applique à ne faire que de l'observation beaucoup d'idées inutiles ne se montrent plus.

Mais le fait que on corps cellulaire ait peur de revivre un terrible traumatisme fait qu'il me fait remonter tous les accidents à chaque mouvement qui rappel un peu la situation.

Il y a plusieurs point crochets:
même situation
même ambiance
un souvenir qui monte
...

et à chaque fois il me fait voir que l'action va se passer en accident.
C'est comme s'il avait perdu le filtre qui existe en la réalité, ce qui se passe, et ce qui va se passer.

Le problème que je veux soulever ici, c'est que chaque fois qu'on avance, en fait aucun accident n'a été oublié, et même ils remontent tous en même temps...

Il y a eu le soin physique, il y a eu le soin psychologique aussi, il y a des accidents qui se sont passé il y a près de dix ans maintenant qui remontent!

Mais là alors que l'arbre est hyper cassant, j'avais une peur bleu que ça se reproduise!
Aucun cohésion entre la réalité, et ces visions!

Juste pour savoir d'où viennent ces peurs?
Il s'agit d'impressions non-digérées, qui ont cristallisé de nouveaux Moi, ou renforcé les Moi de Peur déjà existant.

C'est-à-dire qu'au moment de l'accident, il y a eu oubli de soi-même, identification à la peur, ou impression non digérée dans l'instant.

Ces pensées qui remontent sont des manifestations de Moi dans le centre intellectuel, et instinctif, entre autres.

Le corps lui réagit suite aux pensées et sensations qu'expriment le Moi à travers le mental et les 5 centres de la machine humaine.
Dieu comme Mère réside dans le Temple-Cœur.
Hors ligne tmecap
#20
Messages : 887
Enregistré le : 15 février 2019
Localisation : aude
Sexe :
Zodiaque :

Message le

merci beaucoup,

est ce que pour m'en débarrasser il y a quelque chose à faire?

car ici les accidents viennent pas de mon envie, et je ne fais que soigner physiquement les plaies, mais au niveau psychique visiblement elles restent.

Pourtant quand je me fais une plaie physique, je ne me rappelle pas la plaie que je me suis faite il y a des années. Et souvent j'ai oublié que j'ai eu un heurt, et c'est la douleur quand je touche qui me rappelle que j'ai pris un coup il y a quelques semaines... Et puis quand je n'ai plus de douleur alors quand il y a une cicatrice je me rappelle, il se peut aussi que quand je vois la cicatrice je ne me rappelle plus du coup.

Est ce que c'est mon mental qui me cache la vérité? Et que le fonctionnement est plus de la façon psychologique.
C'est à dire que chaque fois que j'ai une blessure toutes ressortent?
Le corps lui réagit suite
ça veut dire que le corps n'a pas d'expression?
Hors ligne Paul
#21
Avatar du membre
Messages : 963
Enregistré le : 03 décembre 2016
Localisation : FRANCE
Sexe :
Zodiaque :

Message le

Le corps cicatrise, il fait son travail de guérison"automatiquement" sans que le mental ou la conscience n'ai besoin de faire quoique ce sois.

Tandis que pour le mental, lui s'occupe de recevoir les impressions, puis de les classer selon ce qu'est cette impression.

Si la Conscience n'était pas alerte et observatrice de ce qui arrive, l'impression est donc classée mécaniquement et cela renforce un Moi déjà existant, ou en crée un nouveau.

Si la Conscience était alerte, l'impression n'est pas mécaniquement classée, elle est raffinée pour en tirer différents types d'énergies et ne laisse pas de cicatrice psychique dans la personnalité.

Mais quand la conscience est endormie, on renforce le Moi correspondant, et la personnalité.

Pour s'en débarrasser, il faut faire le travail de dissolution de l'ego enseigné. Revoir en utilisant la Conscience les différentes réactions du ou des Moi dans la machine humaine, pour les découvrir et les comprendre.

Le corps à son propre auto-fonctionnement. Il se gère presque de lui-même.
C'est à dire que chaque fois que j'ai une blessure toutes ressortent?
C'est un mélange de mémoire et d'identification au mental qui abrite l'ego. La mémoire n'est pas un problème, c'est plutôt l'ego qui utilise la mémoire à travers le centre intellectuel ou émotionnel etc.. qui pose problème.

Chaque Moi à sa mémoire, ses souvenirs biaisés, ses croyances, etc...
Modifié en dernier par Paul le 7 décembre 2023, 22:49, modifié 1 fois.
Dieu comme Mère réside dans le Temple-Cœur.
Hors ligne tmecap
#22
Messages : 887
Enregistré le : 15 février 2019
Localisation : aude
Sexe :
Zodiaque :

Message le

ici c'est l'ego de la "peur de de mourir"

comme il m'est arrivé en travaillant, et que je continue à travailler.

Donc à chaque fois que mes sens me donne un cas ou j'ai une des possibilités de mourir qui m'est arrivé, cet ego reprend le dessus sur ma réalité et me fait croire que si je continue, il va m'arriver la mort.

L'erreur c'est qu'à chaque fois je ne suis pas mort.
Mais l'erreur se situe au fait que je n'ai qu'une chance, donc je ne peux pas trop me foirer!
Ainsi né la peur, en extrapolant ce qui m'arrive alors je meurs peut être.

au final c'est une impression qui remonte, et non la réalité.

Pourtant ce n'est pas ma conscience qui a peur mais mon inconscient.
C'est un fusible du corps qui a sauté!

Le jeu de l'identification ne se joue pas au niveau de la conscience, mais sur le corps cellulaire, comme si lui ne voulait pas mourir!
Je peux jouer sur toutes les manettes que je peux toucher, cette donnée dépend d'une zone que je n'ai pas encore acquise! Donc ça ne servira à rien dans l'état actuel de mes compétences de faire quoi que ce soit.

Ca aurait été il y a quelques années je me serai lancé dans un nombre incalculables de possibilités, et aurait fait travailler mon mental très laborieusement.
Je laisse faire la vie, je me dépossède petit à petit de tout ce que j'ai et cherche la libération simple. C'est beaucoup plus efficace, et demain je pourrai continuer à faire ma journée et prier mon Père en silence en le remerciant de ses biens faits.

C'est beaucoup moins stressant, et plus libérateur. Même si je pense que celui que j'étais m'a permis d'être celui que je serai, pour devenir celui que je suis.

Je suppose donc que concrètement j'avais déjà la meilleur possibilité c'est à dire que refaire des expériences, qui me permettront de recalibrer ma machine pour qu'elle puisse prendre ses repères, et à nouveau fonctionner tranquillement, avec un étage de plus, le dernier test qui m'a permis de grandir une fois de plus et améliorer ma taille des arbres.
Depuis je m'accroche beaucoup moins sur les arbres, je suis beaucoup plus leste dans mes gestes dans les arbres, je vois les énergies se diffuser dans le tronc quand il se coupe, je taille bien plus vite les arbres, je me fatigue moins, et les branches qui tombent sont beaucoup mieux gérées. Depuis j'ai fait de gros arbres bien compliqués, et ça se passe beaucoup plus simplement. Mais la technique doit être encore améliorée, c'est juste que je suis passé à un nouveau stade.
Répondre

Retourner vers « Questions-réponses multi-sujets »